Category Archives: Workshop

Workshop: “Archives, bibliothèques, musées : redéfinition des frontières”, Archives nationales (site de Pierrefitte-sur-Seine), 20 mars 2020

Les étudiants du Master 2 « Gestion des archives et de l’archivage » de l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines organise une journée d’étude intitulée « Archives, bibliothèques, musées : redéfinition des frontières », le 20 mars 2020 aux Archives nationales (site de Pierrefitte-sur-Seine).

Comment les archives, les bibliothèques et les musées parviennent-ils à surmonter les cloisonnements institutionnels et professionnels pour répondre à la demande sociale et à leur vocation de diffuser le patrimoine culturel au plus grand nombre ? Comment les projets de collaborations parviennent-ils à dépasser les logiques traditionnelles séparant les trois institutions ? Va-t-on ainsi vers un effacement progressif des frontières ou bien s’oriente-on vers une reconnaissance mutuelle de leurs spécificités et complémentarités ?

Intervenants :

Jean-François Delmas, Louise Gaillard, Patrice Guérin, Corinne Jouys-Barbelin, Anne Leblay-Kinoshita, Yann Potin, Anne Ritz Guilbert, Xavier de la Selle, Romain Wenz.

Entrée gratuite sur réservation par mail à jem2gda@gmail.com ou via le lien suivant : https://cutt.ly/0rSJ7Y1

Buffet offert pour le déjeuner

Pour plus d’information : comptes Twitter : @JE_GDA2020 et @Master2Gda

 

Programme définitif à venir sur : http://archives.yvelines.fr/article.php?laref=3510&titre=journee-d-etude-archives-bibliotheques-musees-redefinition-des-frontieres

Workshop: Politika – Mardi 17 mars, “Les vitrines de l’humanité”

Les vitrines de l’humanité 
questions aux musées d’anthropologie
 
Rencontre à l’occasion de la publication

du numéro 6 de la revue Passés Futurs

Mardi 17 mars,

de 18h à 20h,

salle 8,

105 boulevard Raspail, 75006 Paris

Depuis les années 1980, la légitimité de collectionner ou de montrer les « différentes humanités » fait débat, du point de vue du droit international, mais aussi dans une opinion publique de plus en plus sensible à ces questions. Où et comment l’humanité a-t-elle été et continue-t-elle à être exposée ? De quelles manières squelettes, crânes, corps embaumés, photographies, moulages et autres artefacts ont-ils été et sont-ils utilisés pour rendre compte de la diversité humaine ?

Les musées anthropologiques ont certes commencé à changer leur façon d’exposer, la question n’en demeure pas moins ouverte : est-il encore possible d’exposer des restes humains ? Comment gérer les demandes croissantes de restitutions ? À qui revient-il de juger et de trancher ces questions ?

Au carrefour de l’histoire de l’anthropologie, de la muséographie et de l’histoire de l’art, ainsi que des questions raciales et politiques, ce numéro se focalise sur l’exposition de l’humanité dans des contextes situés et spécifiques. Sans prétendre à une quelconque exhaustivité, il les aborde au travers de plusieurs musées anthropologiques en Italie, en France, au Japon, au Mexique et en Argentine.

En présence de :

             Marianne Amar (Musée national de l’histoire de l’immigration),
Pietro Corsi (EHESS/Université d’Oxford/Università di Cassino),
             Silvia Falconieri (CNRS, IMAF),
             Nicolàs Kwiatkowski (Universidad Nacional de san Martin, Buenos Aires),
Débat animé par Silvia Sebastiani (EHESS, CRH), coordinatrice du dossier

Workshop: Rencontres nationales CPMF / OCIM : “Comment intégrer / traiter de l’évolution du vivant dans les présentations et activités des jardins botaniques, des muséums d’histoire naturelle et des institutions culturelles ?”, Nancy, 22-26 juin 2020

« Comment intégrer / traiter de l’évolution du vivant dans les présentations et activités des jardins botaniques, des museums d’histoire naturelle et des institutions culturelles ? »

Rencontres nationales, en partenariat avec la CPMF et l’OCIM, du 22 au 26 juin 2020, à Nancy (Jardin J.-M. Pelt & hors les murs)

Organisées par les Jardins botaniques du Grand Nancy et l’Université de Lorraine et Jardins Botaniques de France et des Pays francophones (JBF), avec le partenariat de :  Muséum-Aquarium de Nancy (MAN), Conférence permanente des Muséums de France (CPMF), Office de coopération et d’information muséale (OCIM), Réseau TELA BOTANICA, Société Botanique de France (SBF), Académie Lorraine des Sciences (ALS) et Association FLORAINE.

Programme détaillé et modalités d’inscription :

https://ocim.fr/formation/comment-integrer-traiter-de-levolution-du-vivant-dans-les-presentations-et-activites-des-jardins-botaniques-des-museums-dhistoire-naturelle-et-des-institutions-cult/

Workshop: Rencontres nationales des Ethnopôles 2020 : journée thématique “Patrimoines et création : une pollinisation par l’ethnologie”, Bayonne, 10 mars 2020

À Bayonne, les 11 Ethnopôles du réseau labellisé par le ministère de la Culture (direction générale des Patrimoines, DPRPS) se retrouvent pour deux jours d’échanges les 9 et 10 mars 2020, proposant d’ouvrir au public, le 10 mars, à la Société d’études basques (Eusko Ikaskuntza, 51 quai Amiral Jaureguiberry), leur journée thématique sur le thème « Patrimoines et création : une pollinisation par l’ethnologie ».

  • La séance matinale « Patrimoines et création artistique : des rapprochements féconds pour l’ethnologie » mettra en question les catégories du patrimoine et de la création à travers l’approche ethnologique, en dépassant outils conceptuels et processus institutionnels ; la création artistique, objet d’étude et source d’inspiration pour la recherche en ethnologie, l’art comme moyen d’investigation ethnologique et l’ethnologie des pratiques culturelles immatérielles seront mises à l’honneur.
  • L’après-midi, la séance consacrée aux « Écritures artistiques de l’ethnologie » évoquera l’usage par plusieurs des Ethnopôles des formes du langage artistique pour restituer et assurer la médiation de la recherche en ethnologie (ateliers d’écriture, formes théâtrales, créations numériques, etc.), sans exclusive vis-à-vis des pratiques artistiques convoquées.

Entrée libre sur inscription préalable obligatoire.

Programme détaillé et modalités d’inscription :

https://www.culture.gouv.fr/Sites-thematiques/Patrimoine-ethnologique/Actualites/Rencontres-nationales-des-Ethnopoles-2020

 

Workshop: 26 February 2020, Intangible Cultural Heritage and Museums Project, Concluding Symposium in Brussels

Intangible Cultural Heritage and Museums Project

Concluding Symposium

26 February 2020

Museums and intangible heritage: towards a third space in the heritage sector

https://www.ichandmuseums.eu/en/events/detail/imp-concluding-symposium-museums-and-intangible-heritage-towards-a-third-space-in-the-heritage-sector#tab-program

Worshop: Journées d’étude “Les élèves d’Eugène Viollet-le-Duc”

Nous avons le plaisir de vous inviter aux journées d’étude « Les élèves d’Eugène Viollet-le-Duc » le jeudi 20 février 2020 de 9h à 19h (INHA, Galerie Colbert, Salle Vasari, Paris 75002) et le vendredi 21 février 2020 de 9h à 19h (Ecole Nationale Supérieure d’Architecture Paris-Malaquais, Paris 75006). L’entrée est libre, gratuite et sans réservation.

Vous trouverez le programme en suivant ce lien : https://paris-malaquais.archi.fr/evenements/evenements/interventions/
 
En espérant vous y retrouver, nous vous invitons à diffuser cette annonce le plus largement possible auprès de vos réseaux.
Le comité d’organisation
Florence Lafourcade, Mohammed Hadjiat et Bérénice Gaussuin

Workshop: Atelier de jeunes chercheur.se.s DYPAC/CHCSC “Natures, patrimoines et cultures : une place pour les sciences humaines et sociales”, Saint-Quentin-en-Yvelines, 12 février 2020

Les doctorants des laboratoires DYPAC et CHCSC de l’IECI de l’université de Versailles-Saint-Quentin organisent depuis cette année l’atelier de jeunes chercheur.se.s “Quelle place pour l’étude de la culture et du patrimoine dans les sciences humaines et sociales ?”. Cet atelier a pour but de réfléchir collectivement à la place qu’occupent les études culturelles et du patrimoine dans la recherche en sciences humaines et sociales.

La première séance de l’atelier se tiendra le jeudi 12 février 2020 de 16h00 à 18h30 au campus de Saint-Quentin-en-Yvelines, bâtiment Vauban, salle 526. Elle aura pour titre Natures, patrimoines et cultures : une place pour les sciences humaines et sociales” et sera animée par Anaïs Blesbois, doctorante en histoire médiévale (U.Paris-Saclay – DYPAC/FSP), Raphaël Devred, doctorant en humanités environnementales (U. Paris-Saclay – CHCSC/FSP) et Angelo Odore, doctorant en histoire contemporaine (Université de Teramo – EHESS).

Workshop: Exvoto – Le vœu comme objet. Conception, exposition, patrimonialisation, Mexico, 5-7 février 2020

Longtemps cantonnées à l’étude de ses formes picturales, les recherches sur l’ex-voto ont été renouvelées à l’aube du XXIe siècle révélant dans le même mouvement la complexité de sa définition. Objet d’un voeu, objet d’une promesse, l’ex-voto se caractérise par sa variabilité formelle et usuelle, qui brouille son identification. Il est alors essentiel de se tourner vers les spécialistes de sa fabrication pour considérer les conditions de son élaboration dans une temporalité complexe qui va de l’imploration du divin au dépôt de la chose promise. Quelle que soit la religion au sein de laquelle il prend forme, l’ex-voto est replacé dans un lieu de culte, et la question de son exposition devient centrale.

Objet connecteur entre le profane et le sacré, sa valeur se transforme au gré de ses circulations et selon le lieu où il est présenté. De son exhibition dévotionnelle à son exposition patrimoniale, l’ex-voto nous permettra de nous interroger lors de ce  colloque sur les interrelations qu’il construit entre : religion et esthétique, dévotion et patrimonialisation, culture populaire et culture savante.

Plus d’information: https://www.casadevelazquez.org/index.php?id=5&L=0&tx_cvzfe_news[news_uid]=4337

Workshop: Journées “Numérique et patrimoine : enjeux et questionnements actuels”, Paris, 12-13 mars 2020

Numérique et patrimoine – enjeux et questionnements actuels
12 et 13 mars 2020
Centre de Recherches Interdisciplinaires
8bis rue Charles V
75004 Paris
Programme
Inscription

Workshop: Colloque “Rebondir après le drame : patrimoines et résilience”, Paris, INP, 29 janvier 2020

Créé en 2001, afin de soutenir en France l’application de la convention de La Haye sur la protection des biens culturels en cas de conflit armé (1954), le Comité français du Bouclier Bleu organise, avec le soutien de la direction générale des Patrimoines (DAEI), ministère de la Culture, un colloque intitulé « Rebondir après le drame : patrimoines et résilience », le mercredi 29 janvier 2020, à l’Institut national du patrimoine (auditorium de la galerie Colbert, 2 rue Vivienne, 75002 Paris), sur les divers champs du patrimoine matériel et immatériel.

http://www.bouclier-bleu.fr/blog/2019/10/31/journee-detudes-du-cfbbrebondir-apres-le-drame-patrimoines-et-resilience-19-decembre-2019-paris/

Entrée libre, dans la limite des places disponibles.