Monthly Archives: November 2015

CFP: Mettre en scène le patrimoine culturel immatériel / Performing Intangible Cultural Heritage SCTM-CSTM, 2016

Appel à communication pour la prochaine rencontre annuelle qui aura lieu à Québec du 19 au 22 mai 2016 et portera sur la thématique: Mettre en scène le patrimoine culturel immatériel: frictions, alliances et affections. Cette année l’événement se fera en collaboration avec le Réseau canadien pour le patrimoine culturel immatériel (RCPCI), l’Association canadienne d’ethnologie et de folklore (ACEF), la Chaire de recherche du Canada en patrimoine ethnologique, l’Institut du patrimoine cultuel de l’Université Laval (IPAC), et le Centre interuniversitaire d’études sur les lettres, les arts et les traditions (CELAT).
Les propositions de communication, de panel, d’atelier, de workshop et de recherche-création, sont à envoyer avant le 3 janvier 2016.
Advertisements

Seminar: EHESS Mémoires et patrimonialisations des migrations.

Séminaire « Mémoires et patrimonialisations des migrations » EHESS, 2015/2016
  • Michèle Baussant, chargée de recherche au CNRS, Centre de recherche français de Jérusalem, Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative ( Hors EHESS )
  • Marina Chauliac, anthropologue au ministère de la Culture, DRAC Rhône-Alpes et chercheure associée au IIAC/CEM ( Hors EHESS )
  • Irène Dos Santos, chercheure associée au IIAC/CEM et Centro em Rede de Investigaçao em Antropologia ( Lisbonne) ( Hors EHESS )
  • Évelyne Ribert, chargée de recherche au CNRS ( IIAC-CEM )
  • Nancy Venel, maître de conférences à l’Université Lumière (Lyon-II), Laboratoire Triangle ( Hors EHESS )
Jeudi de 13 h à 17 h (105 bd Raspail 75006 Paris), les 26 novembre (salle 10), 17 décembre 2015, 21 janvier, 18 février, 17 mars, 19 mai et 16 juin 2016 (salle 1)
 
Depuis 2010, le séminaire « Mémoires et patrimonialisations des migrations » a engagé une réflexion sur les mécanismes qui visent à transformer les mémoires singulières des migrations en mémoires collectives et en une forme de patrimoine.  L’année 2015/2016 permettra d’approfondir deux aspects abordés les années précédentes : la question des générations et celle des mobilisations culturelles et patrimoniales.
L’approche générationnelle constitue une zone d’ombre des études migratoires et, sur les questions « mémorielles », la thèse du « retour » générationnel – « Ce que le fils veut oublier, le petit-fils souhaite se le remémorer » – de l’historien nord américain Lee Marcus Hansen (1938) est souvent reprise sans être discutée. Nous proposons de réfléchir aux formes de liens au(x) passé(s) migratoires dans une perspective générationnelle d’un double point de vue : celui à la fois diachronique des liens intergénérationnels, et celui synchronique des liens intra-générationnels. Observe-t-on différents types de réappropriation d’un héritage culturel, de rapport au passé familial en fonction des générations de « descendants » de migrants ?  Quel impact le sentiment d’appartenance à une génération peut-il avoir sur la volonté de mise en « mémoire collective » dans l’espace public ?
Cette question sera abordée plus spécifiquement sous l’angle des mobilisations artistiques et, plus largement des mobilisations culturelles et patrimoniales. Quelles sont aujourd’hui les traces matérielles, conservées mais aussi les traces immatérielles, notamment les commémorations et les pratiques culturelles ? Comment les récits sur l’expérience migratoire passée deviennent témoignages, archives et objets d’exposition ? Quelles formes de patrimonialisation peut-on observer, dans la mesure où la patrimonialisation ne peut être uniquement envisagée comme la qualification des seuls services patrimoniaux de l’État, mais doit être considérée comme le fait d’acteurs divers, via les collectivités territoriales, les associations ou différents collectifs informels ?
Renseignements : Évelyne Ribert, IIAC-CEM, par courriel : ribert@ehess.fr ou tél. : 01 40 82 75 42.
Direction de travaux d’étudiants : sur rendez-vous par courriel : Michele Baussant : michele.baussant(at)gmail.com ; Marina Chauliac : marina.chauliac(at)culture.gouv.fr ; Évelyne Ribert : ribert(at)ehess.fr.
Site web : http://www.ehess.fr/fr/enseignement/enseignements/2015/ue/726/Adresse(s) électronique(s) de
Programme
 
– 26 novembre 2015 : Introduction : Retours sur le temps présent
– Introduction générale (13h-15h)
– Nacira Guénif-Souilamas (15h-17h) (Université Paris-Nord 13) : « Mémoires vivantes : exister et agir en temps de peur et de guerre »
– 17 décembre 2015 : Territoires et patimonialisations des migrations
– Marina Chauliac (Drac Rhônes-Alpes et IIAC/CEM) et Nancy Venel (Université Lyon II et Triangle) : « A Villeurbanne, la prise en compte paradoxale des mémoires des migrations: du projet politique au projet culturel »
– Anne Monjaret (IIAC/LAHIC) : « Une statue et un arbre, en hommage  aux italiennes de Nogent-sur-Marne ou l’échec d’une expérience mémorielle et patrimoniale »
– 21 janvier 2016 : : Territoires et patimonialisations des migrations (2)
Raed Bader (Université de Birzeit, Territoires palestiniens) : « L’impact des réfugiés sur la toponymie de la ville en Palestine: mémoire et patrimoine »
Guilia Fabbiano (IDEMEC) : « L’espace du retour : poétique et politique de l’appartenance franco-algérienne »
– 18 février 2016 : Commémorations en exils  
– Dzovinar Kévonian (Université Paris Ouest Nanterre La Défense, ISP) : « Commémorations du génocide des Arméniens et dynamiques générationnelles »
Remi Korman (CRH, EHESS) : “La patrimonialisation du génocide des Tutsis en France. Quel rôle de la diaspora rwandaise?”
 
– Giacomo Montovan (CRH et CEIAS), « Ils ne peuvent même pas tenter de raconter la vérité… ils ont tellement peur ». La difficile inscription dans un discours public des mémoires des rescapés de la guerre civile sri-lankaise
17 mars 2016 : Mémoires et générations
– Camille Schmoll (Université Paris Diderot) : «  Approche comparée de la question des générations et de la mémoire en contexte migratoire », à partir de l’ouvrage : Gender, Generations and the Family in International Migration, A. Kraler, E. Kofman, M. Kohli et C. Scmoll eds (2011) (titre provisoire)
– Milena Kartowski-Aïach (Université Paris 10) : « De la génération du silence à celle du cri. La voix des grands parents dans les créations artistiques des jeunes mizrahim israeliens. (titre provisoire)
– 19 mai 2016 : Mémoires et générations dans l’espace familial
– David Lepoutre (Université Paris-Ouest) : « Les jeunes issus de l’immigration et le rapport au passé familial »
– Chantal Crenn  (Université Bordeaux 3): « Les résistances à la valorisation des mémoires migratoires en pays viticole bordelais : entre droit à l’indifférence et blanchité, de nouveaux “prophètes patrimoniaux” »
– 16 juin 2016 : Conclusions
– présentation de travaux d’étudiants
– conclusion générale

CfA: 2 Project Associates (PhD Students) “Museums and Controversial Collections”, DL December 15th, 2015

CfA: 2 Project Associates (PhD Students) “Museums and Controversial Collections”, DL December 15th, 2015.

The project “Museums and Controversial Collections. Politics and Policies of Heritage-Making in Post-colonial and Post-socialist Contexts” (HeMaMuse) is looking for two doctoral students as project associates.

The two year project – October 2015- September 2017 – is financed by the Romanian Research Agency (UEFISCDI) and administered by the New Europe College -NEC : http://www.nec.ro/ in Bucharest. “Museums and Controversial Collections” is a young researchers’ project developed to bring together a pluridisciplinary team (political and legal anthropology, philosophy, aesthetics, (art) history and museum studies) and to promote the development of international research networks. The project will fund fieldwork and research trips for associated doctoral students, but also travel costs for conferences and other events related to their research and to those organised by the project HeMaMuse. Associate members will be asked to collaborate in the organisation of project events, including summer schools and to help coordinate and edit publications.

Conceived in relation to a wider field of scholarship that has in the last decades interrogated the role of museums in a postcolonial and postsocialist context, the project’s main premise is to consider museums as loci of memory and heritage, but also as fundamentally political places, where the relationships between the past, the present, and the future of a society are forged. It aims to consider a series of topical questions to current museum practice: What is the relationship between the postcolonial-era museum and the “source” communities of the objects exposed? How do/ can post-colonial museums deal with the legacy of the colonial past? What interactions exist between the colonial archives and current artistic practices?  Moreover, the research will adopt and develop the abundant post-colonial analysis of museums to the research context of problematic museum collections in Eastern Europe. How can post-colonial studies help understand museums in the post cold-war era? Can similar practices be observed in these museums as they deal with very different, difficult pasts? The aim of the group is to open the possibility of a comparison between the case studies undertaken by each of the six members of the team, including the two associated doctoral students. Studies already concern the Museum of the Romanian Peasant in Bucharest, the Museum of Ethnography in Stockholm, the Staatliche Museen in Berlin, the British Museum in London, the Quai Branly Museum in Paris, the Royal Museum for Central Africa in Tervuren, the Institute of the National Museums of Congo in Kinshasa, the Iziko Museums of South Africa, and several national and international networks and associations of museum professionals.

Doctoral students are invited to submit a research proposal either directly related to their doctoral work or dealing with a subject related to the project’s themes.

Applications (in English ou en français) can be sent to damiana.otoiu@fspub.unibuc.ro and felicity.bodenstein@khi.fi.it before December 15th, 2015. They should include a C.V., a research proposal (3 pages), a 2 page summary of the PhD research project if the topic is different from the research proposal and a cover letter explaining his/her interest in the project and describing the research or fieldwork for which the applicant would like to obtain funding.

Project members:
Damiana Otoiu, Phd, project leader, lecturer in Political Anthropology, University of Bucharest
Anna Seiderer, Phd, lecturer at the University of Paris 8, Vincennes Saint-Dennis
Simina Badica, Phd, curator at the Museum of the Romanian Peasant in Bucharest,
Felicity Bodenstein, Phd, Postdoctoral fellow at the Kunsthistorisches Institut, Florenz.

Informal enquiries concerning the positions may be directed to to damiana.otoiu@fspub.unibuc.ro and felicity.bodenstein@khi.fi.it

Symposium: Patrimonios alimentarios: consensos y tensiones/Food Heritage: consensus and tensions

Patrimonios alimentarios: consensos y tensiones

Lunes 30 de noviembre al miércoles 2 de diciembre 2015

Auditorio “Jaime Litvak King”, Instituto de Investigaciones Antropológicas-UNAM

Ciudad Universitaria, circuito exterior s/n, México D.F

programa_patrimonios_alimentarios

Poster_ patrimoinosalimentarios

Seminar: Fabriques de mémoires (fab’mem) : prochaines séances

Le Dicen-idf  Cnam Paris (EA 7339) a le plaisir de vous annoncer les 3ème  et 4ème séances du séminaire fabriques de mémoires (fab’mem) consacré aux méthodes et techniques des collectes de mémoires à l’ère numérique.

3ème séance : Le jeudi 3 décembre  2015,  16h30-18h30

Invité : Jean-Barthélemi Debost (Historien, Directeur réseau et partenariat du Musée national de l’histoire de l’immigration,).« Méthodologies des répertoires de projets de mémoire ».

Il n’est pas rare de voir la notion de mémoire associée aux termes « frénésie », « obsession », « explosion » voire »overdose », laissant entendre que notre époque vivrait un excès presque pathologique de retour sur le passé. Mais qu’en est-il réellement ?Si les célébration officielles peuvent être facilement repérées, comment peut-on évaluer le nombre et la nature des projets  mémoriels menés par des associations, des collectifs d’habitants, des institutions locales ?

Jean Barthélémi Debost, auteur d’un Répertoire analytique des actions de terrain travaillant l’histoire et/ou la mémoire de populations et/ou de territoires,  partagera son expérience, ses méthodes et ses réflexions sur l’identification, la description et la catégorisation des projets mémoriels.

4ème séance : le mardi 26 janvier 2016, 16h30-18h30

Invité : Lénaïk LEYOUDEC (doctorant Cifre, COSTECH) « Assister la mémoire familiale via l’éditorialisation de l’archive ».

En nous présentant son travail de thèse mené au sein de Perfect Memory, LénaÏk Leyoudec, nous invitera à réfléchir aux processus de transmission des contextes d’intelligibilité des films de famille. Au-delà de la transmission des supports et des procédés mis en œuvre pour leur pérénisation, comment s’opère la transmission des informations permettant d’en maintenir le sens ?Des solutions techniques d’enrichissement sémantiques sont-elles mobilisables pour reconstruire ces mémoires familiales ?

Ces deux séances se tiendront au Conservatoire des Arts et Métiers,
Salle 35.1.53 (accès 35,1er étage)
292 rue Saint Martin2, rue Conté – 75003 Paris M° Arts et Métiers ou Réaumur-Sébastopol

Accès libre, merci de confirmer votre inscription à : claire.scopsi@cnam.fr

 

Round-table: Cultural Heritage Diplomacy: How Nations use Historic Sites for Political Ends

2015-2016 series on HERITAGE AND SOCIAL JUSTICE

Why exactly is ISIS destroying the cultural past of Iraq and Syria, and why is finding a resolution so difficult? How does the funding of maritime archaeology off the coast of Sri Lanka and Kenya connect with the disputes now brewing in the South China Sea? And why is Japan investing hundreds of millions of dollars in heritage conservation projects around the world? In what ways are such examples linked? Are we seeing the emergence of a new arena of international relations, one that uses the past in new and unfamiliar ways?

Cultural Heritage Diplomacy: How Nations use Historic Sites for Political Ends

Tim Winter

Research Professor in Cultural Heritage, Deakin University, Melbourne, Australia, President of Association of Critical Heritage Studies

Followed by a round-table and public conversation with Concordia University’s

Frank Chalk, Director, Montreal Institute for Genocide and Human Rights Studies

Erica Lehrer, Canada Research Chair, Museum and Heritage Studies

Alison Rowley, Associate Professor and Undergraduate Program Director, History

and

Moderated by Nadine Blumer, SSHRC Postdoctoral Fellow, Centre for Ethnographic Research and Exhibition in the Aftermath of Violence

Wednesday, 25 November 2015 from 6:00 PM to 7:30 PM
York Amphitheatre (EV 1.605)
1515 Sainte-Catherine street West
EV Building, Main Floor
Montréal, Québec H3H 2L5

Register for this free event

This event is the first in a series of activities leading up to the “What does heritage change” conference being held from June 6 – 10, 2016.

Cycle de conférences 2015-2016 sur
LE PATRIMOINE ET LA JUSTICE SOCIALE

Pour quels motifs, au juste, le groupe État islamique détruit-il le passé culturel de l’Irak et de la Syrie, et pourquoi est-il si difficile de trouver une résolution au conflit? En quoi le financement de l’archéologie maritime au large des côtes du Sri Lanka et du Kenya est-il lié aux disputes qui s’engagent à l’heure actuelle en mer de Chine méridionale? Et pourquoi le Japon investit-il des centaines de millions de dollars dans des projets de conservation du patrimoine partout sur la planète? Quels sont les rapports entre ces exemples? Assistons-nous à l’émergence d’une nouvelle scène internationale où les éléments du passé font l’objet d’usages aussi étonnants qu’inédits?

Pour en savoir plus, venez assister à la conférence intitulée :

Cultural Heritage Diplomacy: How Nations use Historic Sites for Political Ends
« Patrimoine culturel et diplomatie : l’utilisation des sites historiques à des fins politiques »

Tim Winter

Professeur-chercheur, spécialiste du patrimoine culturel

Université Deakin, Melbourne, Australie

Président de l’Association of Critical Heritage Studies

La conférence sera suivie d’une table ronde et d’une conversation publique en compagnie de :

·      Frank Chalk, directeur de l’Institut montréalais d’études sur le génocide et les droits de la personne de l’Université Concordia.

·      Erica Lehrer, titulaire de la chaire de recherche du Canada en études muséales et patrimoniales, également de Concordia.

·      Alison Rowley, professeur associée et directrice des programmes de 1er cycle, Département d’Histoire de l’Université Concordia.

Modéré par Nadine Blumer, boursière post-doctorante SSHRC, Centre for Ethnographic Research and Exhibition in the Aftermath of Violence

Veuillez prendre note que la conférence se déroulera en Anglais

Mercredi, 25 novembre 2015 18 h à 19 h 30

Amphithéâtre York ( EV 1.605 )

1515 rue Sainte-Catherine Ouest

Montréal , Québec H3H 2L5

Inscrivez-vous pour cet événement gratuit

Cet événement est le premier d’une série d’ activités préliminaires au congrès Le patrimoine, ça change quoi? qui se tiendra du 6 au 10 juin 2016.

Workshop: Quels passés pour quel présent ? – Journée doctorale du labex Les passés dans le présent – Mercredi 25 novembre 2015

Deuxième journée doctorale du labex Les passés dans le présent

Quels passés pour quel présent ?
Mercredi 25 novembre 2015 de 10h à 18h

Université Paris Ouest Nanterre La Défense
MAE – Salle du Conseil (4e étage) (voir plan ci-joint)

10h ~ Accueil

Présentation Julie Lavielle (Labex Les passés dans le présent/ISP) et Romain Devauchelle (Labex Les passés dans le présent/HAR)

Introduction  Marie-Claire Lavabre (CNRS, Responsable scientifique du labex)

 

10h45 –  Panel 1 : Les deux guerres mondiales en Alsace : usages contemporains d’un passé « troublé »

Marie Janot Caminade (Labex Les passés dans le présent/ISP, UPOND) : « L’exposition « Malgré-Elles » au mémorial d’Alsace-Moselle : entre volonté de diffusion et définition genrée de l’incorporation de force »

Raphaël Georges (Arche, Université de Strasbourg) : « Le “Malgré-Nous” de 14-18 aux commémorations nationales du 11 novembre 2009 : un héritage du roman national français ? »

Discutante : Sabina Loriga (GEHM, EHESS)

12h15 ~  Pause déjeuner

 

14h – Panel 2 : Réflexions sur l’usage du « préhispanique » dans les discours contemporains au Mexique

Charlotte Pescayre (Labex Les passés dans le présent/LESC, UPOND, UNAM-Estudios Mesoamericanos (CoNaCyT), CEMCA (CNRS-MAE Umifre 16 ) ) : « Beaux, préhispaniques, authentiques : les acrobates dans les discours patrimoniaux mexicains »

Valentine Losseau  (CEMCA, LAS, EHESS, Collège de France) : « Les « derniers Mayas » ? Histoire environnementale et spatialisation de la mémoire dans la forêt lacandone  (Chiapas, Mexique) »

Discutante : Claudine Vassas (CNRS, LISST/CAS)

15h30 ~ Pause café

 

15h45 – Panel 3 : Le passé maghrébin en contexte colonial et national

Aroua Labidi (Labex Les passés dans le présent/ArScAn, UPOND, IRMC) :  « Le récit de la conquête arabe dans les manuels scolaires maghrébins : quelles sources et quel enseignement ? »

Laure Demougin (Rirra21 – Université Montpellier III, Université Laval (Québec) ) : « La presse coloniale non-métropolitaine en Algérie et les usages du passé (1830-1880) : utilisation des sources et affirmation d’une identité coloniale »

Discutant :  Alain Messaoudi  (CRHIA, Université de Nantes)

17h15 ~ Conclusion
Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Cette journée est organisée par les doctorantes allocataires 2014 du labex Les passés dans le présent : Marie Janot Caminade (ISP/Labex Les passés dans le présent, UPOND), Aroua Labidi (ArScAn /Labex Les passés dans le présent, UPOND, IRMC) , Charlotte Pescayre (LESC /Labex Les passés dans le présent, UPOND, UNAM-Estudios Mesoamericanos (CoNaCyT), CEMCA [CNRS-MAE Umifre 16])

CFP: Etnografias das mobilidades turísticas contemporâneas

http://vicongresso.apantropologia.org/

http://vicongresso.apantropologia.org/cfp-2/   (CALL – CHAMADA PARA COMUNICAÇÕES)

T032 – Etnografias das mobilidades turísticas contemporâneas

Coordenadores / Convenors

Xerardo Pereiro

DESG, ECHS, UTAD

xperez@utad.pt

Filipa Fernandes

CAPP-ISCSP/UL

ffernandes@iscsp.ulisboa.pt, filipafernandes1@gmail.com

Resumo curto / Short abstract

O turismo enquanto prática sociocultural contemporânea envolve a mobilidade e a hospitalidade de milhões de pessoas. Pretende-se com este painel visibilizar trabalhos antropológicos sobre as mobilidades turísticas, os seus processos e efeitos na configuração dos sentidos do lugar, na construção de culturas ‘viageiras’, de encontros e desencontros.

Resumo longo / Long abstract

A antropologia é uma das disciplinas das ciências sociais mais críticas com o turismo e das mais inovadoras na investigação turística (Pereiro, 2009; Pinto e Pereiro, 2010; Pereiro e Fernandes, 2015; Hernández, Pereiro e Pinto, 2015). É invulgar, hoje em dia, encontrar um território não afetado, duma ou doutra forma pelo sistema turístico. E se a antropologia começou por ser crítica com o turismo, hoje encontra-se implicada e aplicada em minorar os efeitos indesejados, existindo já uma inserção da antropologia do turismo na mercadologia turística (análise e intervenção nos mercados turísticos) e no ensino de um turismo mais sustentável e responsável.Face aos enfoques econometristas, técnicos e gerenciais, predominantes nos estudos turísticos, é importante que a antropologia ofereça leituras diferenciadas e diferenciais que ajudem a pensar, compreender, lidar e também planificar a diversidade do(s) turismo(s) e das experiências dos turistas. Neste painel pretende-se mostrar os enfoques antropológicos (teóricos, metodológicos e interventivos) do turismo enquanto mobilidade contemporânea desafiante, nomadismo controlado, atividade humana complexa e prática sociocultural contemporânea que envolve a mobilidade e a hospitalidade de milhões de pessoas. Dar-se-á visibilidade a trabalhos antropológicos sobre as mobilidades turísticas. Os melhores trabalhos serão compilados para um número especial da Revista PASOS.

Publication: Agália “Turismo em Terras Indígenas” 2015

Agália. Revista de Estudos na Cultura
Texto de abertura: Pelos trilhos do(s) turismo(s) indígena(s)
Xerardo Pereiro
Apresentação
Maria Geralda de Almeida e Isis Maria Cunha Lustosa
Turismo Pataxó: da renovação identitária à profissionalização das reservas
Rodrigo de Azeredo Grünewald
“Veríamos a forma de aproveitar suas culturas e de fazer um produto turístico mais”: relações interétnicas, cenificações e territorialidades divergentes no Norte da Patagônia Argentina
Sebastián Valverde
O povo indígena Jenipapo-Kanindé do Ceará e o turismo
Isis Maria Cunha Lustosa
Os Tremembé da Barra do Mundaú: a reelaboração de uma identidade indígena frente a um projeto de grande escala de turismo internacional
Stephen Grant Baines
Litoral Sul Paraibano: impactos do turismo em um território reivindicado pelos índios Tabajara
Amanda Christinne Nascimento Marques e Maria Geralda de Almeida
O turismo no Araguaia e os Karajá de Aruanã – GO
Sélvia Carneiro de Lima
A regulamentação do turismo em Terras Indígenas no Brasil: a Reserva Pataxó da Jaqueira e o Parque Indígena do Xingu
Rodrigo Padua Rodrigues Chaves
Reinvenção da identidade cultural, protagonismo etnopolítico e interações com o turismo dos índios Pataxó(s) de Carmésia (Estado de Minas Gerais, Brasil)
José Antônio Souza de Deus e Ludimila de Miranda Rodrigues
Impactos socioambientais do turismo na vida Karajá — Aruanã (Goiás): dádivas e sequestro de um rio
Eguimar Felício Chaveiro e Marcela Burger Sotto-Maior

 

Job: UWA’s Berndt Museum – new appointment

Associate Director position at The University of Western Australia’s Berndt Museum.

Applications are due by 22 November.

http://external.jobs.uwa.edu.au/cw/en/#/job/495939/associate-director-berndt-museum-ref-495939