Monthly Archives: May 2014

Symposium: Sémiotique des médiations Anr Cemes Liège (10 et 11 juin)

Centre de recherche sur les médiations
Communication, langue, art, culture
(EA 3476, université de Lorraine/université de Haute-Alsace)
Dans le cadre de l'ANR CeMeS
Cultures Émergentes et Médiations Sémiotiques
(CREM-Université de Lorraine, CeReS-Université de Limoges, Université de Liège et MRM-Paris),

 Programme du colloque, Sémiotique des médiations, qui aura lieu le 10 et 11 juin à Liège : Programme colloque ANR Liège

Workshop : “La médiation dans les musées: perspectives internationales” – 03 Juin 2014

La journée d’étude: “La médiation dans les musées: perspectives internationales” aura lieu le 03 Juin 2014 de 9h30 à 17h en salle Demargne, rez-de-chaussée de la Galerie Colbert.

pour plus d’informations : Journée d’étude 03 juin 2014 – Mediation Musees

CFP: ELOHI. Peuples indigènes et éco-tourisme

Peuples indigènes et éco-tourisme

Dans son prochain numéro, Elohi aimerait explorer les conséquences que le développement relativement récent de l’éco-tourisme a pu avoir sur différentes communautés dites indigènes. Ces dernières ont pu se saisir de cette activité pour à la fois remettre en valeur un territoire et développer des revenus économiques bénéfiques. L’éco-tourisme a pu également être comme un prétexte avancé par les communautés locales pour justifier la protection d’un territoire contre une exploitation destructrice (minière ou autre). Dans d’autres cas, l’activité éco-touristique peut révéler des divergences de point de vue, notamment sur l’environnement à mettre en valeur, entre les communautés locales habitant les territoires présentant un intérêt touristique et les acteurs économiques venant de l’extérieur.

On pourra aussi se demander si ce qui se présente comme éco-tourisme relève vraiment d’une démarche durable ou pas. En d’autres termes, l’éco-tourisme peut-il être une manne pour les communautés indigènes locales, ou menace-t-il d’être une nouvelle forme de colonialisme ?

Ce 6° numéro d’Elohi est prévu en décembre 2014. Merci de bien vouloir envoyer vos d’articles pour le 31 août 2014 à elohi@u-bordeaux3.fr

Indigenous peoples and ecotourism

The next issue of Elohi would like to explore the consequences that the relatively recent development of ecotourism (see definition below) may have had on various indigenous communities. The latter have indeed seized this opportunity to enhance a territory and reap the economic benefits. Ecotourism has also been used as a pretext by local communities to justify the protection of a territory against mining or others forms of land exploitation. In other cases, ecotourism may reveal differences of opinion between the local communities living on the land and economic actors who are outsiders interested in the development of an area.

Does self-proclaimed ecotourism always pertain to sustainable development? In other words, can ecotourism be a financial manna for indigenous local communities? Or is it likely to become a menace, a new form of colonialism?

Publication of this sixth issue of Elohi is scheduled for December 2014. Contributions are to be sent before 31st August 2014 to elohi@u-bordeaux3.fr

Pueblos indígenas y ecoturismo

Para su próxima entrega, Elohi propone explorar las consecuencias que el desarrollo reciente del ecoturismo puede haber tenido en diferentes comunidades indígenas. Dicha actividad les ha podido servir para sacar provecho de un territorio y configurar fuentes de ingresos benéficas. Para las comunidades locales, el ecoturismo también ha podido ser un pretexto para exigir la protección de un territorio contra una explotación destructora (minera v.g.). En otros casos, la actividad ecoturística deja aparecer discrepancias, en particular acerca del medio ambiente que habría que revalorizar, discrepancias entre comunidades locales que viven en territorios con un interés turístico y agentes económicos externos.

Habrá también que interrogarse acerca de si lo que viene presentado como ecoturismo cumple con criterios de sostenibilidad. O sea: ¿puede el ecoturismo ser una oportunidad benéfica para las comunidades indígenas locales, o una amenaza como nueva forma de colonialismo?

Este sexto número de la revista se dará a la estampa en diciembre de 2014. El envío de propuestas podrá hacerse hasta el 31 de agosto de 2014, a elohi@u-bordeaux3.fr.

Conference: Symposium d’ICOFOM – nouvelles tendances de la muséologie

Nouvelles tendances de la muséologie
37ème symposium international de l’ICOFOM
Paris, Sorbonne, 17 rue de la Sorbonne
3-9 juin 2014

Seminar: HiPaM- Séance du 03 Juin 2014 – “L’art contemporain là où on ne l’attend pas : le cas de la CNHI e du MAHJ”

“L’art contemporain là où on ne l’attend pas : le cas de la CNHI e du MAHJ”

Isabelle Renard, chargée de la collection d’art contemporain à la Cité nationale de l’histoire de l’immigration

Nathalie Hazan-Brunet, chargée des collections d’art moderne et contemporain au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme

3 juin 2014 18h à 20h
2 rue Vivienne, 75002 Paris
INHA (salle Démargne, rez-de-chaussée de la Galerie Colbert)

APPEL À CANDIDATURE POSTE DE CHERCHEUR POST-DOCTORANT INDUSTRIES DE LA CULTURE ET NUMERIQUE à réaliser à l’ISCC (Institut des Sciences de la Communication du CNRS) Durée du contrat : 1 an renouvelable Poste effectif le 1er septembre 2014 Affectation : EMNS (Ecole des médias et du numérique de la Sorbonne) PROFIL DU CANDIDAT : Le programme de travail portera sur les industries culturelles et leur essor sur Internet. Le ou la post-doctorant(e) devra être familier de ce secteur. DESCRIPTION DU POSTE : Le candidat participera à la vie scientifique collective de l’École des médias et du numérique de la Sorbonne et de l’ISCC. Ce poste nécessite : – la maîtrise des outils d’analyse quali-quantitatif des données, – une grande autonomie pour animer un groupe projet, – de bonnes capacités rédactionnelles, – la maîtrise de l’anglais : capacité de rédiger et de s’exprimer publiquement en anglais. CONDITIONS D’ADMISSION : Être titulaire d’un doctorat en économie, sociologie, science politique, sciences de la communication ou être inscrit en thèse avec un rendu du manuscrit prévu au plus tard pour le 31 août 2014, pour un contrat commençant le 1e Septembre 2014. LOCALISATION : Poste situé à l’Institut des sciences de la communication du CNRS (ISCC) au 20, rue Berbier du Mets, 75013 Paris. LE DOSSIER : – CV, – Copie du diplôme de doctorat, – Rapport de soutenance (si la thèse est soutenue), – Lettre de motivation, – Justification d’au moins une publication significative, – Deux lettres de référence. DATE DE REMISE DU DOSSIER : avant le 30 juin 2014 ENVOI DU DOSSIER : Ce dossier doit être envoyé à : Ecole des médias et du numérique de la Sorbonne (EMNS) Maison des Sciences de la Communication 20, rue Berbier du Mets 75013 Paris SALAIRES : Selon diplôme et expérience POUR PLUS D’INFORMATIONS : Contacter Quitterie de Castelbajac par courriel : emns@univ-paris1.fr, ou par téléphone au 01 58 52 17 11 (du mercredi au vendredi).

Conteúdos MIDAS 03 | 2014

http://midas.revues.org

 

Varia

Elisa Noronha Nascimento

A musealização da arte contemporânea como um processo discursivo e reflexivo de reinvenção do museu

Emília Ferreira

A Casa da Cerca, um projeto de autor: 20 anos de programação para o diálog

Teresa Azevedo

Entre a criação e a exposição: o museu como ateliê do artista. Breve introdução ao tema

Rui Mourão

O Carnaval é um palco, a ilha uma festa: Da performance cultural à exposição da sua metaperformance videográfica

Irene Vaquinhas

Museus do feminino, museologia de género e o contributo da história

Dossier temático: «Museos y participación biográfica: Introduciendo lo personal como alternativa a lo hegemónico»

Sob a coordenação de María Acaso e Andrea De Pascual

María Acaso e Andrea De Pascual

Museos y participación biográfica: Introduciendo lo personal como alternativa a lo hegemónico

David Lanau e Eva Morales

Un quehacer cotidiano: Proyecto de mediación de la exposición hacer en lo cotidiano

Luciano Parreira Buchmann

Escolares nos museus: Ensaio do novo público como ato político de educadores intelectuais

Manuelina Duarte Cândido e Nei Clara Lima

Ocupe o museu (com) memórias de Goiânia: O público como construtor de conteúdos

Célia Gonçalves Tavares e Roberto Leite

O projeto Picar o Ponto: Memórias orais de operários da Fábrica Robinson

Notações

Andreia Fernandes, Andrea Monteiro Vicente, Alice Batista e Cláudia Silva

Projeto LUPA: Laboratório urbano pela arte

Margarida Mata

Do Museu das Comunicações ao Bairro da Madragoa: Considerações sobre a relação entre um bairro e um museu

Daniela Rodrigues do Rosário

Entroncamento de histórias: Registo de testemunhos orais

Recensões críticas

Susana Gomes da Silva

María Acaso, coord. – Perspectivas: Situación actual de la educación en los museos de artes visuales

Dália Paulo

Maria Vlachou – Musing on culture: Management, communications and our relationship with people

Alexandre Matos

Juan Carlos Rico, ed. – Museos del templo al laboratorio: La investigación teórica

Fátima Alves

Regina Cohen, Cristiane Duarte e Alice Brasileiro – Acessibilidade a museus

Graça Filipe

Hugues de Varine – As raízes do futuro: O patrimônio a serviço do desenvolvimento Local

Ana Carvalho

Michelle Stefano, Peter Davis e Gerard Corsane, eds. – Safeguarding intangible cultural heritage: Touching the intangible

Job: Appel à Candidatures / Post Doc

APPEL À CANDIDATURE

POSTE DE CHERCHEUR POST-DOCTORANT

INDUSTRIES DE LA CULTURE ET NUMERIQUE

à réaliser à l’ISCC

(Institut des Sciences de la Communication du CNRS)



Durée du contrat : 1 an renouvelable

Poste effectif le 1er  septembre 2014

Affectation : EMNS (Ecole des médias et du numérique de la Sorbonne)

PROFIL DU CANDIDAT :

Le programme de travail portera sur les industries culturelles et leur essor sur Internet. Le ou la post-doctorant(e) devra être familier de ce secteur.

DESCRIPTION DU POSTE :
Le candidat participera à la vie scientifique collective de l’École des médias et du numérique de la Sorbonne et de l’ISCC.


Ce poste nécessite : 
–       
la maîtrise des outils d’analyse quali-quantitatif des données,
–       une grande autonomie pour animer un groupe projet,
–       de bonnes capacités rédactionnelles,
–       la maîtrise de l’anglais : capacité de rédiger et de s’exprimer publiquement en anglais.


CONDITIONS D’ADMISSION :
Être titulaire d’un doctorat en économie, sociologie, science politique, sciences de la communication ou être inscrit en thèse avec un rendu du manuscrit prévu au plus tard pour le 31 août 2014, pour un contrat commençant le 1e Septembre 2014.

LOCALISATION : Poste situé à l’Institut des sciences de la communication du CNRS (ISCC) au 20, rue Berbier du Mets, 75013 Paris.

LE DOSSIER :
–       CV,
–       Copie du diplôme de doctorat,
–       Rapport de soutenance (si la thèse est soutenue),
–       Lettre de motivation,
–       Justification d’au moins une publication significative,
–       Deux lettres de référence.

DATE DE REMISE DU DOSSIER avant le 30 juin 2014

ENVOI DU DOSSIER :
Ce dossier doit être envoyé à :
Ecole des médias et du numérique de la Sorbonne (EMNS)
Maison des Sciences de la Communication
20, rue Berbier du Mets
75013 Paris


SALAIRES : Selon diplôme et expérience

POUR PLUS D’INFORMATIONS :
 Contacter Quitterie de Castelbajac par courriel : emns@univ-paris1.fr, ou par téléphone au 01 58 52 17 11 (du mercredi au vendredi).

Seminar: Liste diff. Labex CAP / Séminaire de recherche / Fictions et frictions culturelles. Art et patrimoine en action

Séminaire de recherche du « Labex CAP »

Fictions et frictions culturelles.
Art et patrimoine en action


Atelier 3. Institutionnaliser l’histoire récente :
études de cas en Afrique de l’Est

Jeudi 5 juin 2014

Institut national du patrimoine, salle Champollion, 14h-17h
6 rue des Petits-Champs, Paris 2e


Séance proposée par Thomas Guindeuil et Nathan Réra
(post-doctorants, Labex CAP)


Parce que l’instauration du patrimoine implique une sélection au présent d’objets produits dans un passé proche ou lointain à des fins de conservation, les rapports entre mémoire, histoire et institutions de conservation constituent un prisme fécond pour aborder la question des créations patrimoniales. Bibliothèques, centres d’archives écrites ou audiovisuelles et musées rassemblent des matériaux qui sont au cœur d’une écriture académique ou profane de l’histoire. Ces institutions matérialisent, rationalisent et offrent ainsi au public une mémoire engageant des formes d’amnésie sélective.
Ce troisième atelier du séminaire de recherche du Labex CAP sera l’occasion d’envisager, à partir de deux situations singulières (le Rwanda et l’Éthiopie) la question du choix, des motifs et des critères de sélection des objets patrimonialisés en interrogeant notamment leur visibilité et leurs usages dans des sociétés en situations de
(post)-conflits, ou marquées par des tensions politiques, sociales ou religieuses durables. Seront ainsi posées les questions du lien entre mémoire collective, voire officielle, patrimoine institutionnalisé et mémoire populaire, et le rôle joué par les acteurs occidentaux (institutions mémorielles, artistes, organismes de conservation) dans
l’élaboration de ce patrimoine.

Programme

Thomas Guindeuil : Ethnographie et histoire au Musée de l’Institut
des études éthiopiennes (Addis-Abeba)

Nathan Réra : Les chantiers de la mémoire. Sauvegarder le
patrimoine (audio)visuel du Rwanda

Chaque communication sera suivie d’un temps de discussion avec la
salle animé par Anne-Julie Etter (post-doctorante, Labex CAP).

Workshop: Détruire les archives – Athènes 5-6 juin 2014

Détruire les archives (XIVe-XXIesiècles)


5 JUIN – 6 JUIN 2014

ATHÈNES

Coord. : Maria COUROUCLI (École française d’Athènes), Stéphane PÉQUIGNOT (École pratique des hautes études, Paris)
Org. : École française d’Athènes, École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid), Universidad Carlos III de Madrid, École pratique des hautes études (Paris)

Lieu de célébration :
École française d’Athènes
6 rue Didotou
10680 ATHÈNES (GRÈCE)

Programme

JEUDI 5 JUIN

10h-11h45

Ouverture
Maria COUROUCLI
École française d’Athènes

Introduction
Stéphane PÉQUIGNOT
École Pratique des Hautes Etudes (Paris)

Serge BIANCHI
Université de Nantes
Destruction et protection des archives sous la Révolution française

12h15-14h

Tchavdar MARINOV
École française d’Athènes
Destructions et (més)usages des archives dans les Balkans

16h-19h

Vangelis KARAMANOLAKIS
Université d’Athènes
et Maria COUROUCLI
École française d’Athènes
Pratiques de sauvetage et de destruction des fonds sensibles: les cas des archives du PC grec et des archives de la police politique

Pause

Nikos KARAPIDAKIS
Archives Nationales (Athènes)
Destruction des archives : cadre juridique et pratiques administratives en Grèce

Réunion de l’équipe pilote du projet

VENDREDI 6 JUIN

9h45-14h

Laurent JOLY
CNRS, Centre de Recherche d’Histoire Quantitative (Paris)
Le sort des archives de la persécution des Juifs après la Libération en France

Pause

Ramon ALBERCH
Escola Superior d’Arxivística i Gestió de Documents (Barcelone)
Les archives durant la transition politique espagnole : entre impunité et mémoricide

Christine JUNGEN
CNRS, Laboratoire d’Anthropologie Urbaine (Paris)
Pallier l’absence : bricolages archivistiques en Jordanie

16h-18h

Réunion de l’équipe pilote du projet

Membres du groupe de travail

Yann POTIN
Archives nationales

Diego NAVARRO BONILLA
Universidad Carlos III de Madrid

Stéphane MICHONNEAU
École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid)

Maria COUROUCLI
Ecole française d’Athènes

Stéphane PÉQUIGNOT
Ecole Pratique des Hautes Etudes (Paris)

CFP: Heritage Diplomacy Panel

Association of Critical Heritage Studies,
Second biannual Conference, Canberra, 2-4th December 2014

CFP: Heritage Diplomacy Panel

Submission date: 1 June

Organizer: Tim Winter, Research Professor, Cultural Heritage Centre for Asia and the Pacific, Deakin University

This panel moves between the national and international to interrogate the ties between heritage, conservation and diplomacy.

Recent years have seen a flurry of interest in UNESCO and its historical development. However, given that the role played by international agencies in the governance of culture and nature remains an important but under-researched aspect of globalisation in the era since World War II, we have yet to detail the story of the ongoing dance that has taken place between nationalisms and the ethos of cosmopolitan internationalism in shaping the global expansion of institutionalized conservation. As a consequence, the analytical frames capable of making sense of the systemic problems that now face the flagship of heritage conservation, the World Heritage movement, still need to be constructed.

One emerging trend appears clear—that of the re-calibration in global discussions about culture and nature through the growing strength of non-Western nations and the prominence now given to voices that have hitherto been marginalised by longstanding asymmetries of power. In the field of heritage conservation, European experts and countries have historically enjoyed a privileged position in influencing policy. Today’s economic and political shifts however mean that others have joined them, with China, Japan, Qatar and Singapore all investing heavily in heritage to strengthen cultural and diplomatic ties across their respective regions, and beyond. Heritage conservation has proved particularly effective for mobilising positive bilateral relations via the provision of cultural sector aid. And more broadly, heritage diplomacy has become a productive space for philanthropic and other ‘civil society’ agencies.

Given the unparalleled prestige of the world heritage system, today it is common place for states around the world, particularly those in developing countries, to nominate sites for economic or political purposes, and many experts now accept that world heritage listing too often increases the pressures associated with heritage conservation, rather than help alleviate them. It is widely recognised that the listing process has, in recent years, become explicitly politicised with countries bloc voting and pushing aggressively for listing against the advice of technical experts. Simultaneously, culture is increasingly becoming the cause of diplomatic imponderables and crises. International apologies and extra-national conflict memorial sites remain sensitive issues; and violent attacks on symbolically coded archaeological sites and museums are indicative of the political entanglements heritage sites now find themselves in.

In picking up such themes, this panels seeks to build on, and extend, existing work on the diplomatic issues around museums’ collections, to explore those heritage diplomacy entanglements that have yet to receive the attention they deserve. The panel aims to respond to the important shifts that are occurring in international heritage governance on the back of today’s larger economic and geopolitical changes. It will seek to reveal the ties between heritage, conservation and diplomacy, at both the domestic and international level, and papers that historicise such themes are particularly welcome.

If you are interested in submitting a paper please use the link below:
http://conferences.criticalheritagestudies.org/node/add/paper-abstract-submission/81?destination=submissions/papers

If you would like to discuss an idea for a paper prior to submission, please email Tim Winter on: tim.winter@deakin.edu.au