Tag Archives: City

Workshop: GROUPES MINORITAIRES, CONFLITS ET POLITIQUES PATRIMONIALES Jeudi 8 décembre 2011 ENSA Paris Val-de-Seine

Cycle de rencontres

Conflits de mémoire et de représentations chez les acteurs du patrimoine urbain : France – Roumanie – Turquie

Ce cycle de rencontres scientifiques vise à approcher la question des acteurs du patrimoine urbain (au sens large et au-delà des monuments classés ou historiques) et celle des conflits de mémoire que la patrimonialisation engendre.

Cette thématique sera déclinée en quatre sous-thèmes qui donneront lieux à quatre rencontres-débats en 2011 et 2012, autour de « la gouvernance dans les politiques et pratiques patrimoniales », « des groupes et populations minoritaires face aux politiques patrimoniales », de « l’articulation des échelles et des enjeux locaux du patrimoine », et enfin, « des acteurs émergents du patrimoine ».

A partir du croisement et de la confrontation des travaux de chercheurs et des points de vue d’acteurs (édiles, acteurs du patrimoine : associations, artistes, architectes…), seront abordées les questions des identités collectives, des enjeux locaux et de leur adéquation ou non avec les stratégies municipales, nationales et supranationales, celle  des conflits liés au patrimoine et à sa définition, celles des compétences et des marge de manœuvre des acteurs, de leurs intérêts et influences, de la prise de décision et de la réception.

Les communications des acteurs et chercheurs invités sur des cas spécifiques aux trois contextes ouvriront à des débats avec le public.

Ces rencontres sont ouvertes à tous, étudiants, chercheurs, acteurs, associatifs, habitants…

Projet
cofinancé par la MSH Paris-Nord, l’Ambassade de France en Roumanie, l’UMR CNRS
7218 LAVUE, l’ANR Transtur, les laboratoires Mosaïques et Centre de recherche
sur l’habitat, et soutenu par l’Ecole d’architecture Paris Val-de-Seine.

http://heritage.hypotheses.org/

2ère journée d’étude

Groupes minoritaires, conflits et politiques patrimoniales

Jeudi 8 décembre 2011

ENSA Paris Val-de-Seine (Salle des
expositions)

3-15, Quai Panhard et Levassor, 75013 Paris

M
14, RER C – station : Bibliothèque François Mitterand

Lors de cette seconde journée, seront abordées les politiques et pratiques patrimoniales en rapport avec la question « des groupes et populations minoritaires face aux politiques patrimoniales » dans les trois contextes nationaux. C’est la mémoire des lieux et des groupes sociaux, comme constitutive de leurs identités et de leur projection dans l’avenir, qui sera ici posée. Nous proposerons de mettre en exergue les contradictions qui résident actuellement dans le double rôle de l’héritage bâti, à la fois comme stratégie de développement urbain et comme cadre de vie des groupes, parfois minoritaires, qui contribuent souvent à la conservation de ses significations.
Quelle est la prise en compte de ces groupes dans la valorisation du patrimoine urbain, et quel est leur rôle effectif ? Seront appréhendés ici le rapport profane au patrimoine ainsi que la question des compétences et des marges de manoeuvre d’acteurs, dont il faudra interroger l’accès à la parole publique, tout comme la question de la réception des décisions. Quels sont les impacts des politiques patrimoniales sur les groupes sociaux – les éventuelles résistances générées – et sur les identités locales ? Au-delà, il s’agira de
poser la question  des conflits liés au patrimoine et à sa définition.

9h-9h15 :
Accueil des participants

9h15 :
Introduction de la journée : Muriel Girard (ENSA de Marseille, UMR LAVUE, CETOBAC)

Session 1 : Traces, mémoire, patrimoine et groupes minoritaires

9h30 : Vincent Veschambre (ENSA de Lyon, UMR EVS) : Les “traces-mémoires” selon Patrick  Chamoiseau : penser l’accès des minorités au conservatoire de l’espace

10h : Céline Barrère (ENSAP de Lille, UMR LAVUE) : Les hôtels meublés de l’Est parisien comme milieu de mémoire de l’immigration.

10h30 : Cilia Martin (EHESS-CETOBAC) : Les usages concurrentiels du passé à Istanbul : l’exemple d’une mémoire territorialisée à Kurtuluş.

11h-11h20 : Pause-Café

11h20-12h : Débat

12h-13h30 : Déjeuner

Session 2 : Les minorités face aux politiques patrimoniales et  urbaines

13h30 : Catalin Berescu (Université d’architecture et d’urbanisme Ion Mincu de Bucarest) : On memory as nomadism.

14h : Chloé Salembier (Université catholique de Louvain, Laboratoire d’anthropologie prospective) : Acteurs en conflit dans le quartier de Rahova-Uranus à Bucarest.

14h30 : Korhan
Gümüş, (Architecte, Président de Human Settlements Association) : Analyse comparée des interventions publiques à Istanbul : les projets de transformation urbaine à Sulukule et Tarlabasi au regard du projet de réhabilitation de Fener et Balat soutenu par la Commission
européenne.

15h-15h15 : Pause Café

Session 3 : Le patrimoine à la croisée de référents identitaires pluriels et conflictuels

15h15 :
Daniel Le Couédic (Institut de GéoArchitecture, Université de Bretagne Occidentale) :
Invention, usage et reconnaissance d’un patrimoine identitaire : l’exemple de la Bretagne.

15h45 :
Clémence Scalbert-Yücel, (Université
d’Exeter, Exeter Centre for Ethno-political Studies et Institute of Arabic and
Islamic Studies) : Pratiques discursives
et politiques patrimoniales à Diyarbakir : Reconstruction d’une ville
multiculturelle et kurde.

16h15 :
Bianca Botea-Coulaud (Université Lumière Lyon 2) : Les horizons d’attente du patrimoine. Configurations patrimoniales dans différents contextes
multiethniques en Roumanie.

16h45-18h : Débat

18h-19h
Diffusion du film : “Ne luptam cu morile de vant” [Se battre contre des moulins à vent] de Chloé Salembier.

Advertisements

Workshop: VILLES, MÉMOIRE, PATRIMOINE LA RUSSIE DANS LE CONTEXTE EUROPÉEN

Journée d’études

*VILLES, MÉMOIRE, PATRIMOINE
LA RUSSIE DANS LE CONTEXTE EUROPÉEN*

*le vendredi 4 novembre 2011*

*ENS, 46, rue d’Ulm, Paris V** **e**
*Salle de conférence

organisée par Ewa Bérard, CNRS

Entrée est libre et vous y êtes chaleureusement conviés.

* *

11.00 – 11.20

• Ewa Bérard (CNRS-ENS, UMR 8547 Transferts culturels)

« Patrimoine urbain ou monuments historiques ? Destruction et restauration
en Russie »

11.30- 12.00

• Elisabeth Gessat-Anstett (CNRS, UMR 8156 Institut de Recherche
Interdisciplinaire sur les enjeux sociaux) « Nomadisme des monuments
historiques, processus de dé-symbolisation et déni de l’Histoire en Russie:
le cas de Rybinsk ».

12.-12.30

• Clementine Cecil (MAPS-Moscow-London)

«The Rise of the shame replica under Moscow Mayor Yuri Luzhkov and how it
changes the debate about architectural heritage ».

12.30-13.00

• Elisabeth Essaïan (ENSA Paris Val-de-Seine/ laboratoire IPRAUS)

« De la *vyssotka* (bâtiment de grande hauteur) au *neboskreb* (gratte-ciel)
: changement de mots, changements architecturaux? »

13 -14.30  déjeuner

14.30– 15.00

• Eleonora Bergman (Institut d’histoire juive, Varsovie)

«What does it mean to preserve memory of Jewish Warsaw? »

15.00 -15.30

• Liuba Jurgenson (Sorbonne-Paris IV)

« Poklonnaia gora ou les “traces” des constructions mémorielles ».

15.30 – 16.00  pause café

16.00 – 16.30

• Alessandro De Magistris, (Polytechnique de Milan)

« Un héritage emblématique : ensembles industriels soviétiques ».

16.30 – 17.00

• Marie Le Guen (doctorante de l’Université Lyon-2)

« Le développement urbain de Kazan : le patrimoine en péril face à un
urbanisme de grands projets ».

17.00 – 17.30

• Gilles Mametz, (doctorant de l’Université de Grenoble)

« Une bureaucratie monumentale : analyse du système de gestion des biens de
patrimoine immobilier à l’exemple de Saint-Pétersbourg ».

Conclusions

Conference : Mapping, Memory and the City, Liverpool

Mapping, Memory and the City

International Interdisciplinary Conference
Organised by the School of Architecture / Communication & Media
University of Liverpool

24 – 26 February 2010
School of Architecture
University of Liverpool

Speakers include:

– Iain Sinclair, writer and film-maker
– Paul Farley, Professor of Poetry, Lancaster University
– Robert C. Allen, Professor of American Studies, History & Communication Studies, University of North Carolina
– Mark Neumann, Professor of Communication & Cultural Studies, Northern Arizona University.

For programme details, abstracts, and registration form click here<http://www.liv.ac.uk/lsa/cityinfilm/mappingmemory>

Dr Les Roberts

Research Associate

School of Architecture

University of Liverpool

Leverhulme Building

Abercromby Square

Liverpool

L69 3BX

T: +44 (0)151 794 2631

F: +44 (0)151 794 2605

les.roberts@liverpool.ac.uk<mailto:les.roberts@liverpool.ac.uk>

http://www.liv.ac.uk/lsa/cityinfilm/

Source :  Anthropology-Matters Mailing List

CFP De la mémoire aux mémoires des villes moyennes : perceptions, enjeux et politiques publiques

De la mémoire aux mémoires des villes moyennes : perceptions, enjeux et politiques publiques

(Europe et France méridionale)

Colloque international, Université de Pau et des Pays de l’Adour, E.A. ITEM, 27 et 28 mai 2010

Date limite d’envoi des propositions de communication : 15 janvier 2010

Date : 27 et 28 mai 2010

Lieu : Pau (Université de Pau et des Pays de l’Adour)

Equipe d’Accueil ITEM (Identités, Territoires, Expressions et Mobilités) de l’Université de Pau et  des Pays de l’Adour

Note d’intention scientifique

Ce colloque international s’inscrit dans un contexte de patrimonialisation à l’œuvre dans de nombreuses villes qui portent une attention renouvelée à leur histoire singulière, au carrefour d’enjeux mémoriels, sociaux, économiques et politiques. La mémoire, ou plutôt les mémoires des villes moyennes (hors métropoles européennes) sont un élément structurant d’une identité locale qui se complexifie dans une époque de glocalisation alors que la décentralisation semble réactiver les logiques locales. Devant un futur indéterminé, et dans un présent instable aux modifications rapides, les sociétés et les politiques semblent se saisir de la passion des repères du passé. Il convient donc de réexaminer les rapports entre mémoires et territoires autour du cas des villes moyennes, afin de questionner les ressorts contemporains de leur production et de leur valorisation.

Dès les Lieux de Mémoires de Pierre Nora, les Sciences Humaines de façon générale se sont emparées de la mémoire comme objet d’étude. Les nombreux travaux issus de cette recherche renouvelée démontrent que, à l’échelle des villes comme des groupes qui les composent, le passé n’est pas univoquement clos et révolu. C’est à cette pratique sociale et politique de construction des liens entre passé (refabriqué, idéalisé…), présent (qui se vit) et un à venir (qui se prépare) que nous souhaitons nous intéresser ici du point de vue de leur implication dans la construction des politiques publiques de la ville.

Ce colloque entend ainsi prendre en compte les relations, les tensions qui peuvent exister entre les mémoires multiples, les patrimonialisations en cours comme les politiques patrimoniale, urbanistique (aménagement, requalification…) qui depuis le XIX ème siècle marquent au delà de l’espace et des lieux, les esprits, les pratiques et les imaginaires. Ces  fondations ou refondations en œuvre qui peuvent prendre des formes de métissage culturel, s’il peut être facteur de tensions, peut aussi être une ressource, porteuse d’enjeux socio-économiques et politiques majeurs qui réconcilieraient enfin les villes et leurs mémoires.

Néanmoins, ce questionnement contemporain n’est pas exclusif d’approches s’inscrivant dans des temporalités plus anciennes et qui permettraient de mieux cerner les « régimes d’historicité » des mémoires urbaines et de la conversion patrimoniale.

Il s’agira alors d’interroger les liens comme les contextes, les temps forts qui unissent mémoires, patrimoines et territoires urbains, qui existent entre mémoires des villes, des quartiers, des centres historiques… et sociétés urbaines, afin de mettre en perspective les jeux et enjeux des politiques publiques de valorisation ou de médiation patrimoniales et mémorielles.

Trois grands axes sont d’ores et déjà déterminés, structurant une réflexion qui se veut collective et interdisciplinaire, centrée sur les exemples des villes moyennes en Europe méridionale :

    • – L’esprit des lieux : les mémoires comme élément structurant d’identités urbaines territorialisées, la place et le rôle des mémoires dans la patrimonialisation…
    • – Mémoires et passés recomposés : jeux de mémoire, les paradoxes urbains ou la reconstruction de la mémoire, les mythes fondateurs réactivés, les mémoires oubliées…
    • – Valorisation et politiques publiques : la production des images des villes, la place et le rôle de ces mémoires dans les politiques publiques patrimoniales et mémorielles, d’aménagement et de requalification….

La liste n’est pas exhaustive et pourra évoluer à la lecture des propositions envoyées.

Des propositions de communication sont attendues de la part de chercheurs de différentes disciplines des Sciences Humaines (histoire, géographie, anthropologie, sociologie, science politique….et la liste n’est pas close), mais aussi de la part des acteurs. Les approches théoriques et heuristiques interrogeant le champ mémoriel seront retenues dans la mesure où elles viennent renouveler le regard que les Sciences Humaines portent sur ces questions. Des exemples concrets traitant de cas de villes moyennes en Europe méridionale sont particulièrement souhaités.

Comité  scientifique

Alline Jean-Pierre (Historien du droit, Professeur des Universités, UPPA)

Barraqué Christian (Historien, Professeur des Universités, UPPA)

Bidot-Germa Dominique (Historien, Maître de Conférences, UPPA)

Carrier Renaud (Historien du droit, Professeur des Universités, UPPA)

Fifre Patrick (Urbaniste, Directeur CAUE 64)

Guinle-Lorinet Sylvaine (Historienne, Maître de Conférences/H.D.R., UPPA)

Guivarc’h Didier (Historien, Maître de Conférences, Nantes)

Lamazou-Duplan Véronique (Historienne, Maître de Conférences, UPPA)

Le Couëdic Daniel (Architecte, Professeur des Universités, Directeur du laboratoire de l’Institut de Géoarchitecture, Brest)

Soulet Jean-François (Historien, Professeur des Universités, Toulouse le Mirail)

Thibon Christian (Historien, Professeur des Universités, UPPA)

Vayssière Bruno-Henri (Architecte-urbaniste, Professeur des Universités, Chambéry, IMUS, THTL, Jacob-Bellecombette)

Comité  d’organisation

Barraqué Jean-Pierre (Historien, Professeur des Universités, UPPA)

Boustingorry Julie (Historienne, Post-doctorante, UPPA)

Thibon Christian (Historien, Professeur des Universités, UPPA)

Séminaire : Politiques culturelles et enjeux urbains, Paris

Le cycle « patrimoine et projet urbain » du séminaire « Politiques culturelles et enjeux urbains » présente la complexité des relations entre le patrimoine bâti et l’aménagement des villes, dans un contexte marqué par un régime d’historicité présentiste et par un processus de métropolisation. Il commence par analyser la dialectique du patrimoine et du projet urbain, en examinant la tension entre modernisation urbaine et patrimonialisation, et en évaluant l’impact des grands événements culturels. Il s’interroge sur les frontières spatio-temporelles du patrimoine en abordant la question des patrimoines urbains encombrants, et sur les temporalités urbaines en décryptant le rapport au patrimoine qui se joue dans les reconstructions de villes. La façon dont le patrimoine structure la ville, et la ville le patrimoine, est abordée dans sa dimension sociale et fonctionnelle. L’hypothèse d’un rapport différent entre ville et patrimoine selon les aires culturelles est testée à l’aune d’une méthode comparatiste.

Programme et argument complet sur Calenda.

Colloque La ville, objet et phénomène de représentation

COLLOQUE INTERNATIONAL

La ville, objet et phénomène de représentation. Histoires de l’urbanité, théories et approches autour de l’œuvre d’André Corboz

Le programme mis à jour est disponible sur : http://www.colloqueville.uqam.ca

Organisé par :

Lucie K. Morisset, professeure titulaire, École des sciences de la gestion, Université du Québec à Montréal

Thierry Paquot, professeur des universités, Institut d’urbanisme de Paris, Paris XII-Val-de-Marne

Luc Noppen, professeur titulaire, École des sciences de la gestion, Université du Québec à Montréal

Conférenciers :

Georges Adamczyk, Pierre Anctil, Marie-Christine Boyer, Joëlle Salomon Cavin, Mary Ann Caws, Yves Chalas, Jean-François Chassay, Jean-François Côté, Michèle Dagenais, Yves Deschamps, Martin Drouin, Catherine Maumi, Guy Mercier, Lucie K. Morisset, Luc Noppen, Thierry Paquot, Alena Prochazka, Denis Saint-Jacques, Paola Viganò, Céline Verguet, Roberto Zancan.