Category Archives: Publication

Publication: “Georges Henri Rivière, une muséologie humaniste”, dir. Serge Chaumier et Jean-Claude Duclos, OCIM, janvier 2020

Georges Henri Rivière, une muséologie humaniste

sous la direction de Serge Chaumier et Jean-Claude Duclos

avant-propos d’André Desvallées

Dijon, OCIM (collection « Muséo-Expographie », 15 janvier 2020

 

Ce nouveau volume de la collection « Muséo-Expographie » / Ocim-Complicités vient enrichir les réflexions menées notamment en 2019 sur l’héritage de Georges Henri Rivière dans la muséologie d’aujourd’hui.  Le temps semble venu de revisiter ses apports à la muséologie. A l’heure où une génération qui l’a connu, ou qui a été fortement influencée par ses enseignements ou ses apports novateurs, part à la retraite, il est sans doute temps de revenir sur les apports considérables de GHR, tant sur le plan national qu’international, mais aussi de mieux comprendre en quoi il a influencé la conception d’un certain nombre d’établissements créés dans les années 70 et 80. Beaucoup de lieux ont depuis été rénovés ou se posent des questions sur leur renouvellement. La période semble donc propice pour conduire une analyse critique. Pour mieux comprendre l’originalité des innovations qu’il a introduites et pour réinventer la muséologie de demain. Cet ouvrage propose une vingtaine de contributions qui relient l’histoire passée et celle en train de se faire.

Description technique et commande :

https://ocim.fr/ouvrage/georges-henri-riviere-une-museologie-humaniste/

Publication: Dictionnaire sur la diversité biologique et la conservation de la nature, 6e édition

 Lien de téléchargement de la sixième édition du dictionnaire sur la diversité biologique et la conservation de la nature : http://laccreteil.fr/spip.php?article449
Comme la précédente édition, cet ouvrage est un outil destiné à apporter des éclairages sur des termes parfois complexes et a été rédigé dans le but d’offrir une source d’information à toute personne souhaitant se documenter sans avoir à consacrer de longues heures sur le net.
Il est et restera donc gratuit et d’utilisation entièrement libre. Vos questions, vos commentaires, vos attentes, vos compléments seront étudiés et permettront d’améliorer le texte en vue de la prochaine édition.

Publication: C. Jungen et J. Sfeir, Archiver au Moyen-Orient. Fabriques documentaires contemporaines, 2019.

Archiver au Moyen-Orient. Fabriques documentaires contemporaines

édité par Christine Jungen et Jihane Sfeir

Karthala, Paris, coll. « Terres et gens d’islam » (IISMM), 2019, 300 p.

 

Qu’est-ce qu’un document d’archives dans le Moyen-Orient contemporain ? Comment le façonner et comment le rendre efficace ? Quels en sont les enjeux de mémoire, de pouvoir, mais aussi de vérité, qui en modèlent les contours ?

Des archives orales de la nakba, la « catastrophe » palestinienne, accumulées pour pallier l’absence d’archives « classiques » ; des photographes libanais lancés dans un projet d’archivage de la photographie ; des bureaucrates ottomans essayant d’archiver l’eau ; mais aussi des caisses d’archives de l’État libanais qui disparaissent puis réapparaissent ; un flamboyant bâtiment d’Archives nationales sans archives, ou presque, dans le Golfe ; la fabrication d’archives de la guerre civile libanaise fictives, mais qui auraient pu exister…

Par une exploration éclectique de lieux dans lesquels sont constitués, conservés ou mobilisés des documents historiques, ce livre examine différentes manières de faire de l’archive aujourd’hui. Il étudie les espaces savants dans lesquels le document historique devient un objet d’intérêt, pour la possession et la conservation duquel sont mobilisés des hommes, des machines, des institutions, des techniques et des savoir-faire. En déplaçant l’examen de l’archive vers celui de ses pratiques et de ses expérimentations, il interroge les formats matériels du passé à partir desquels se dit et se transmet aujourd’hui l’histoire dans les pays du Moyen-Orient.

Christine Jungen est anthropologue au CNRS. Elle est l’auteure de Politique de l’hospitalité dans le Sud jordanien (IFPO-Karthala, 2009).
Jihane Sfeir est historienne, professeure à l’Université libre de Bruxelles et directrice de l’Observatoire des Mondes arabes et musulmans (MSH/ULB). Elle est l’auteure de L’exil palestinien au Liban (IFPO-Karthala, 2008).
Ont contribué à cet ouvrage : Marc Aymes, Stefanie Baumann, Sylvaine Camelin, Jean-Charles Depaule, Candice Raymond, Karène Sanchez Summerer, Anna Théodoridès.

 

Publication: La fabrique du patrimoine écrit, Objets, acteurs, usages sociaux, Fabienne Henryot (dir.)

Objets, acteurs, usages sociaux

À l’exception d’œuvres de prestige, au premier rang desquelles le public pense aux manuscrits, les objets textuels ne « naissent pas patrimoniaux », ils le deviennent. À partir de plusieurs exemples, littérature de jeunesse, bibliothèque bleue, écrits protestants, presse régionale, etc., les auteurs, universitaires et professionnels des bibliothèques, montrent comment le travail scientifique ou technique conduit à l’affirmation du caractère patrimonial des œuvres, des collections, et même …

 Lire la suite

Book presentation: Laurier Turgeon, Une histoire de la Nouvelle-France : Français et Amérindiens au XVIème siècle. Mardi 4 février 2020 à 18h Paris

Soirée de présentation de l’ouvrage de Laurier Turgeon, Une histoire de la Nouvelle-France : Français et Amérindiens au XVIème siècle.

Mardi 4 février 2020 à 18h

Forum de la Fondation de la Maison des sciences de l’homme (FMSH)
54, boulevard Raspail
75006 Paris

Animateur :
| Philippe Joutard, Professeur émérite de l’Université Aix-Marseille et Recteur honoraire d’académie.

Commentateurs :
| Thierry Bonnot, Chargé de recherche au CNRS, Institut de recherches interdisciplinaires sur les enjeux sociaux (IRIS), Paris
| Myriam Marrache-Gouraud, Maîtresse de conférences HDR en Littérature du XVIe siècle, Université de Bretagne Occidentale – Laboratoire HCTI (EA 4249)
| André Delpuech, Conservateur général du patrimoine, Directeur du Musée de l’Homme, Paris

Plus d’information:

http://www.fmsh.fr/fr/international/30737

Publication: Culture et Musées 34-2019. Maisons-musées. La patrimonialisation des demeures des illustres

Sous la direction de Marco Folin et Monica Preti

À partir du constat d’un engouement récent pour les maisons-musées de femmes et d’hommes illustres, ce numéro aborde la très grande variété des lieux qui sont regroupés sous cette appellation, et présente une analyse critique de leur difficile catégorisation. Sans s’attarder sur la nouveauté présumée de ce phénomène, il met au contraire en évidence, par une perspective historique, la genèse en fait fort ancienne de ces lieux, construits par des pratiques sociales tout autant que par leurs habitants ou les pouvoirs publics. Cette genèse est le fruit de processus lents, graduels, dilatés sur les temps longs du « devenir-patrimoine » et du « devenir-musée », dont témoignent les recherches publiées dans ce volume. L’approche internationale proposée permet une large perspective sur les traits communs et spécifiques de la muséalisation de ces demeures, complétée par une grande diversité d’approches méthodologiques et d’objets de recherche.

Publication: In situ 41-2019 Patrimoines gastronomiques. Définitions, typologies et enjeux de conservation

In situ 41-2019

Patrimoines gastronomiques. Définitions, typologies et enjeux de conservation

Publication: Faune sauvage et colonisation. Une histoire de destruction et de protection de la nature congolaise (1885-1960)

 

Patricia Van Schuylenbergh, « Faune sauvage et colonisation. Une histoire de destruction et de protection de la nature congolaise (1885-1960) », éditions Peter Lang, 2019.

https://www.peterlang.com/view/9782807611177/html/ch07.xhtml

Publication : “Archiver la mémoire. De l’histoire orale au patrimoine immatériel”, Florence Descamps, 2019

Florence Descamps

Archiver la mémoire. De l’histoire orale au patrimoine immatériel

Paris, Editions de l’EHESS (coll. “Cas de figure”), 2019

14 €

Texte de la 4e de couverture :

“Que les vivants puissent un jour écouter les morts. Ne serait-ce pas ce désir secret qui fonde en dernier ressort l’enregistrement et la mise en archives des voix du passé ? Après son ouvrage L’historien, l’archiviste et le magnétophone (2001), qui a inspiré nombre de campagnes de collecte d’archives orales, Florence Descamps reprend sa réflexion sur les usages scientifiques et sociaux des témoignages oraux et fait le bilan de la réintégration de la source orale dans la boîte à outils de l’historien.

De l’histoire orale au patrimoine culturel immatériel, en empruntant la voie de la parole enregistrée, cet essai revisite la grande trilogie « Histoire, Mémoire et Patrimoine » qui, depuis quarante ans, a saisi l’ensemble de la société française. L’essai est complété par un guide méthodologique sur l’ingénierie des archives orales.”

En savoir plus :

www.editions.ehess.fr

Publication: Lundi 9 décembre, “Les vitrines de l’humanité” Débat n°6 Passés Futurs

Politika – Lundi 9 décembre, “Les vitrines de l’humanité” Débat à l’occasion de la publication du n°6 de la revue Passés Futurs

Les Vitrines de l’humanité. Questions aux musées d’anthropologie
Rencontre à l’occasion de la publication
du numéro 6 de la revue Passés Futurs

Lundi 9 décembre,

de 18h à 20h,

salle BS1_28 et BS1_05,

54 boulevard Raspail, 75006 Paris

Depuis les années 1980, la légitimité de collectionner ou de montrer les « différentes humanités » fait débat, du point de vue du droit international, mais aussi dans une opinion publique de plus en plus sensible à ces questions. Où et comment l’humanité a-t-elle été et continue-t-elle à être exposée ? De quelles manières squelettes, crânes, corps embaumés, photographies, moulages et autres artefacts ont-ils été et sont-ils utilisés pour rendre compte de la diversité humaine ?

Les musées anthropologiques ont certes commencé à changer leur façon d’exposer, la question n’en demeure pas moins ouverte : est-il encore possible d’exposer des restes humains ? Comment gérer les demandes croissantes de restitutions ? À qui revient-il de juger et de trancher ces questions ?

Au carrefour de l’histoire de l’anthropologie, de la muséographie et de l’histoire de l’art, ainsi que des questions raciales et politiques, ce numéro se focalise sur l’exposition de l’humanité dans des contextes situés et spécifiques. Sans prétendre à une quelconque exhaustivité, il les aborde au travers de plusieurs musées anthropologiques en Italie, en France, au Japon, au Mexique et en Argentine.

En présence de :

             Miruna Achim (UNAM et professeure invitée à l’EHESS),
             Marianne Amar (Musée national de l’histoire de l’immigration),
             Gaetano Ciarcia (CNRS, IMAF),
          Pietro Corsi (EHESS/Université d’Oxford/Università di Cassino),
             Rafael Mandressi (CNRS, CAK),
Débat animé par Silvia Sebastiani (EHESS, CRH), coordinatrice du dossier