Monthly Archives: October 2010

Congress : Heritage in the annual meeting of SEG/SSE

Heritage papers and topics will be on stage during the Annual meeting of SEG/SSE (Schweizerische Ethnologische Gesellschaft/Société Suisse d’Ethnologie)

SEG Jahrestagung
Colloque annuel de la SSE
Annual meeting of SEG/SSE
Universität Bern, 12. – 13.11. 2010

http://www.seg-sse.ch/fr/activites/colloques.shtml

Freitag/Vendredi 12. November 2010
Unitobler, Lerchenweg 36, F113
09.45/12.30 General Session: Intangible Cultural Heritage
Keynotes speakers
Markus Tauschek, Seminar für Europäische Ethnologie/Volkskunde, Christian‐Albrechts‐Universität Kiel,
« Kulturerbepolitik in Belgien. Zugleich theoretischkritische Bemerkungen zur aktuellen HeritageForschung »
Laurent-Sébastien Fournier, Centre nantais de sociologie, Université de Nantes,
« L’impact du patrimoine culturel immatériel en France : universalisme, ‘exception culturelle’ et diversité des territoires »

III. Applying the UNESCO Intangible Cultural Heritage Paradigm I – Heritage Networks : international, national & transnational
Organized by Ellen Hertz and Florence Graezer Bideau, Université de Neuchâtel
Unitobler, Lerchenweg 36, F112
13.30‐14.15 Christoph Brumann, DFG Heisenberg Fellow, Max Planck Institute for Social Anthropology
« Different But Equal: The Impact of the World Heritage Convention on the Evolution of Intangible Cultural Heritage »
14.15‐15.00 MartaSevero, Medialabs, Sciences‐po, Paris
« ICH Webs. Comparing National Networks through Digital Methods »
15.00‐15.45 Aditya Eggert, Institut für Ethnologie, Georg‐August‐Universität Göttingen
« ICH in Cambodia: a Running Game between Local, National and International Interests »

15.45‐16.00 Coffee‐break

16.00‐16.45 Fiorella Allio, CNRS, Marseille
« The Influence of UNESCO’s Normative  Framework on the Protection of Immaterial Heritage in Taiwan »
16.45‐17.30 Thibault Martin&Julie Bidaud, Département de travail social et des sciences sociales, Université du Québec en Outaouais
« Intangible Heritage and the Preservation of Aboriginal Territory and Cultural Projects in Quebec (Canada) »

Samstag/Samedi 13. November 2010
09.00/13.00 Applying the UNESCO Intangible Cultural Heritage Paradigm II – Heritage Administration : Case Studies from Asia to Europe
Organized by Ellen Hertz and Florence Graezer Bideau
Unitobler, Lerchenweg 36, F112
09.00‐09.45 Panayiota Andrianopoulou, Ethnologist of the Greek Ministry of Culture and Tourisme
« The Political Stakes behind Intangible Cultural Heritage : Applying the UNESCO Convention to Protect ICH in Grece. »
09.45.‐10.30 Linda Gunn, Napier University, Edinburgh
« ICH in a Stateless Nation: the ICH in Scotland Project »

10.30‐11.00 Coffee‐break

11.00‐11.45 Christian Hottin, Mission ethnologie, Ministère de la culture, Paris
« The French Ministery of Culture and ICH : a Civil Servant’s Point of View ?»
11.45‐12.30 Qing Yang,, Suzhou (China)
« Applying the UNESCO ICH Convention : the Example of Kunqu »

Advertisements

CFP: Patrimonialiser la nature

Colloque international

PATRIMONIALISER LA NATURE :
VALEURS ET PROCESSUS
07-08-09 Septembre 2011

Université de Pau et des Pays de l’Adour
Laboratoire SET UMR CNRS 5603

L’objectif de ce colloque ouvert aux chercheurs issus des différentes disciplines des sciences sociales et humaines est d’explorer le processus de patrimonialisation de la nature dans sa composante géographique.
La patrimonialisation, mouvement sociétal de grande ampleur tout au long du XXe siècle, peut se définir comme des procédures d’appropriation développées par plusieurs intervenants ou groupes sociaux qui mettent en exergue des valeurs (mémoire, esthétique, singularité…) permettant à des objets d’acquérir la qualité de patrimoine. Ces biens communs à transmettre aux générations futures, prémices humanisés du développement durable, ont connu une expansion sans précédent pour reprendre une expression de Françoise Choay. Ainsi, le processus d’appropriation patrimoniale a porté sur des objets appartenant à des périodes historiques de plus en plus récentes jusqu’à estomper la limite entre élément du passé et élément du présent. L’appropriation s’est aussi intéressée à des éléments de plus en plus variés, passant d’un souci de transmission de multiples biens matériels à des biens immatériels tout aussi variés. De nombreuses épithètes sont donc venues s’adjoindre au mot patrimoine : patrimoine naturel, bâti, vernaculaire, paysager, culturel, etc.

Ces deux dimensions de l’appropriation patrimoniale ont eu des conséquences directes sur l’espace : on a assisté à une expansion spatiale des étendues patrimonialisées qui a bousculé les logiques de représentations et de gestion. Si cette dernière dimension a été particulièrement travaillée (conservation, protection, mise en valeur, ressource territoriale…), la compréhension des représentations et des valeurs qui sous-tendent le processus de patrimonialisation reste davantage à explorer, notamment en ce qui concerne les objets dits « naturels ». Les patrimoines naturels ont souvent été considérés comme des “cathédrales” de la nature, limités spatialement et à ce titre, envisagés et traités comme de quasi-monuments. Peut-on aujourd’hui se contenter de « coller » aux critères des objets mobiliers et des monuments bâtis pour construire les valeurs patrimoniales de la nature ?

En effet, le patrimoine naturel s’est lui aussi considérablement étendu et on le retrouve étroitement relié voire imbriqué aux notions d’écosystème, d’environnement de développement durable, etc. On l’associe même à des activités socio-économiques traditionnelles (pastoralisme par exemple). Le patrimoine naturel est ainsi sorti de la dimension « wilderness » rendant de plus en plus floue la limite entre nature et culture pour englober des objets de plus en plus divers, de la réserve intégrale à la nature en ville en passant par le parc naturel régional. Cette évolution repose-t-elle sur un changement de sens et l’émergence de nouvelles valeurs ?

D’autant que le processus ne se cantonne pas à la protection officielle. Il existe des voies différentes où l’on observe des phénomènes émergents et spontanés portés par des individus, des collectifs (mouvements associatifs par exemple) dont il serait intéressant d’analyser les discours, les images, les archétypes, voire les contradictions. De quels lieux et de quels objets se saisissent-ils ? Et à quelles échelles spatiales ? Comment ce mouvement de société s’articule-t-il avec les mondes scientifique, institutionnel, politique et économique : le patrimoine naturel, par effet de médiation, ne sert-il pas d’écran sémantique à des discours et des valeurs forts différents ?

Les communications attendues issues des différentes disciplines des Sciences Humaines et Sociales porteront donc sur le processus de patrimonialisation d’espaces naturels, son contexte d’émergence, ses enjeux et les valeurs qui le sous-tendent. Les thématiques suivantes pourront par exemple être développées :

  • L’appropriation patrimoniale : images, imaginaire, représentations
  • Les définitions du patrimoine naturel : discours, critères, confrontation des regards
  • L’extension patrimoniale : lieux, espaces, échelles

COMITÉ D’ORGANISATION

  • Christine Bouisset, maître de conférences, Laboratoire SET UMR 5603 CNRS-UPPA
  • Isabelle Degrémont, maître de conférences, Laboratoire SET UMR 5603 CNRS-UPPA
  • Jean-Yves Puyo, professeur des universités, Laboratoire SET UMR 5603 CNRS-UPPA

COMITÉ SCIENTIFIQUE

  • Paul Arnould, professeur de géographie, Ecole Normale Supérieure de Lyon
  • Vincent Berdoulay, professeur de géographie, université de Pau et des Pays de l’Adour
  • Paulo Da Costa Gomes, professeur de géographie, université fédérale de Rio de Janeiro, Brésil
  • Jean Davallon, professeur de sciences de l’information et de la communication, université d’Avignon et des Pays de Vaucluse
  • Nicholas Entrikin, professeur de géographie, université de Californie, Los Angeles (UCLA), Etats-Unis
  • Bernard Kalaora, Professeur émérite de sociologie, université de Picardie Jules Verne
  • Eduardo Martínez de Pisón, professeur émérite de géographie, université Autonome de Madrid, Espagne
  • Guy Mercier, professeur de géographie, université Laval, Québec
  • Hélène Saule-Sorbé, professeur d’arts plastiques, université de Bordeaux 3
  • Marcella Schmidt di Friedberg, professeur de Géographie, université de Milan Bicocca, Italie
  • Angelo Turco, professeur de géographie, université de l’Aquila, Italie

INFORMATIONS PRATIQUES

– Propositions de communication :
Titre ; 5 mots clés ; résumé de 2500 à 3000 signes ; fonctions et adresse précise de l’auteur.
à envoyer à : colloque-patrimonialisation@univ-pau.fr

Date limite des propositions de communication : 15 janvier 2011
Les auteurs dont les communications auront été retenues par le comité scientifique recevront une notification d’acceptation au plus tard le 1er mars 2011.
Les communications retenues par le comité scientifique à l’issue du colloque seront rassemblées dans une publication. Les textes définitifs seront attendus pour le 30 octobre 2011

– Lieu du colloque : université de Pau et des Pays de l’Adour, amphithéâtre de la présidence
Les informations pratiques concernant l’inscription au colloque, l’hébergement et le plan d’accès seront communiquées aux auteurs avec la notification d’acceptation à partir du 1er mars 2011.

– Programme définitif du colloque : 30 juin 2011

CONTACT

E-Mail : colloque-patrimonialisation@univ-pau.fr

Adresse postale : Laboratoire SET, Colloque « Patrimonialiser la nature », Bât.iment IRSAM, avenue du Doyen Poplawski, 64000 PAU – FRANCE
TEl : (33) 05.59.40.72.53
Fax : (33) 05.59.40.72.55

Conference FRAMING CULTURES, Marseille, 5-6 novembre 2010

COLLOQUE « FRAMING CULTURES »
Cristallisations visuelles et transferts culturels
autour de l’utilisation de l’image dans les musées d’anthropologie

Organisé par Lorenzo Brutti

Marseille, Vendredi 5 et samedi 6 novembre 2010

Lieux:
Université de Provence, Campus St Charles
3 Place Victor Hugo, 13003 Marseille
Amphithéâtre Charve
CREDO
Centre de Recherche et de Documentation sur l’Océanie
www.pacific-credo.fr

Quand une discipline scientifique comme l’anthropologie rencontre une discipline à orientation esthétique comme la muséographie, le mariage exogamique qui s’en suit est fécond de résultats métissés. Le produit de cette union abandonne les chemins scientifiques tels qu’ils avaient été tracés dans les laboratoires de recherches et les universités, pour s’aventurer dans la dimension ostensive de la salle d’exposition, contexte plus subjectif de l’approche de l’Autre, qui néanmoins crée de nouvelles façons de le “regarder”. Mais regarder n’est pas observer et voir n’est pas comprendre. En effet, si depuis leur origine les images en mouvement ont été les images de l’Autre, néanmoins l’Autre était “cadré” par la caméra occidentale de façon à produire un sens dans l’œil du réalisateur ou de l’ethnologue qui regardait dans le viseur. Or, ce signifiant, n’était pas nécessairement le sens ontogénétique produit par le sujet filmé, ou, dans les meilleurs de cas, il ne constituait qu’un fragment, la fraction la plus visible, d’une constellation de connaissances que la caméra arrivait à peine à entrevoir. De surcroît, le transfert d’une culture sur l’autre, de l’observateur sur l’observé, était et est omniprésent.
Ce colloque réunit des spécialistes internationaux de différentes disciplines : anthropologie, muséographie, cinéma ethnographique, multimédia et a pour vocation de réfléchir autour du matériel audiovisuel employé dans des différents musées d’anthropologie pour illustrer les cultures dont les objets sont exposés.

Contact : lorenzo.brutti@pacific-credo.fr


Vendredi 5 novembre

9h00 – 9h30 Accueil – Enregistrement des participants

9h30 -10H Ouverture du colloque
Jean Baffie,  Directeur de la Maison Asie-Pacifique
Laurent Dousset, Directeur du CREDO
Lorenzo Brutti (CREDO, CNRS)

10h00 -11h00 Sally Price (University of William & Mary, Williamsburg, VA-  USA)
Des Garnitures : Suppléments Visuels aux Expositions Muséales.

11h00 – 11h30 Pause

11h30 -12h30 Geoffrey White (Universiity of Hawai’I, Honolulu – USA)
Civilizations on the Seine? Comparative Notes on the Musée Quai Branly’s Other(s).

12h30 -14h Pause déjeuner

14h00 -15h00 Isabelle Meslet-Dina (Commissaire d’exposition, Suva – Fiji))
Recreating the Quay Branly Pacific collection at the Fiji Museum with the use of visuals arts.

15h00 -16h00 David Harrison (University of South Pacific, Suva – Fiji)
Postcards from the other side: Pacific Islands as Living Museums.

16h00 -16h30 Pause

16h30 -17h30 Nao HAYASHI-DENIS (Division des Objets culturels et du Patrimoine immatériel, UNESCO)
L’Unesco, les objets culturels et le Patrimoine immatériel

17h30 -18h30 Richard Price (University of William & Mary, Williamsburg, VA-  USA)
Museum Images: A Retrospective with Three Prizes. L’Unesco et le Patrimoine Immatériel



Samedi 6 novembre

9h00 -9h45 Pierre Jordan (CREDO, EHESS)
Moving Images in Static Museum? Contrastive experiences.

9h45 -10h30 Barbara Glowczewski (Laboratoire d’Anthropologie Sociale, CNRS)
Virtual Aborigines: from human zoos to digital technologies.

10h30 -11h00 Pause

11h00-11h45 Pierre Lemonnier (CREDO, CNRS)
Allison, Beatrice, Ian, Marek, Maurice et les autres : les Anga et leurs images (1935-2010, Papouasie Nouvelle-Guinée).

11h45 -12h30 Jean-Michel Chazine (CREDO, CNRS)
Des grottes aux Musées : procédures et partage.

12h30 -14h Pause déjeuner

14h00 -15h00 Jean-Dominique Lajoux (CNRS)
Muséographie audiovisuelle et cinéma ethnographique.

15h00 -16h00 Giovanni Kezich et Antonella Mott (Museo di San Michelle all’Adige, Trente – Italie)
Carnival King of Europe: a visual anthropology research project .

16h00 -16h30 Pause

16h30 -17h30 Majan Galinski (Musée d’Ethnographie de Genève, Suisse)
Pictures at an Exhibition – Tableaux d’une exposition.

17h30 -18h30 Silvia Paggi (Université de Nice)
Anthropologie visuelle, ars vivants et muséologie.
La performance filmée de musiques et danses indiennes de Gulabi Sapera et Titi Robin au Musée d’ethnographie d’Arles.

CREDO (UMR 6574)
Centre de Recherche et de Documentation sur l’Océanie
http://www.pacific-credo.fr

LocNatPol ANR-09-BLAN-0320-01  http://locnatpol.pacific-credo.fr/
AustKin Australian Discovery   http://austkin.pacific-credo.fr
ODSAS                          http://www.odsas.fr
AusAnthrop                     http://www.ausanthrop.net

Postal Address:
CREDO
Maison Asie Pacifique
Université de Provence
3, place Victor Hugo
13003 Marseille – FRANCE
tel : 33(0)4 91 10 61 19

Publication : Die Konstituierung von Cultural Property: Forschungsperspektiven.

The Göttingen Interdisciplinary Research Group on Cultural Property is happy to announce the publication of an edited volume on the constitution of cultural property:

Regina Bendix, Kilian Bizer, Stefan Groth (Hg.)
Die Konstituierung von Cultural Property: Forschungsperspektiven.
Göttinger Studien zu Cultural Property, Band 1. Göttingen: Universitätsverlag Göttingen 2010, 320 Seiten, Softcover, 30,00 EUR
ISBN 978-3-941875-61-6

Kann Eigentum an Kultur sinnvoll sein? Das Interesse, Cultural Property dem Markt zuzuführen oder dies zu verhindern und hierdurch kollektiven oder individuellen, ideologischen oder ökonomischen Gewinn zu schaffen, gestaltet sich unter den stark divergierenden Bedingungen, die Akteure in einer postkolonialen, spätmodernen Welt vorfinden.

Die interdisziplinäre DFG-Forschergruppe zur Konstituierung von Cultural Property beleuchtet diese seit einigen Jahren in der Öffentlichkeit mit wachsender Brisanz verhandelte Frage. Die Forschergruppe fragt nach der Konstituierung von Cultural Property im Spannungsfeld von kulturellen, wirtschaftlichen, juristischen und hiermit auch gesellschaftspolitischen Diskursen. Dies bedingt auch die in dieser fokussierten Form neue Zusammenarbeit von Fachwissenschaftler/innen aus Kultur- und Sozialwissenschaften sowie Rechts- und Wirtschaftswissenschaften. Die Unterschiedlichkeit des disziplinären Zugriffs auf einen Forschungsbereich zeigt sich in den in diesem Band vermittelten ersten Ergebnissen aus der laufenden Forschung genauso deutlich wie die Notwendigkeit, disziplinäre Standpunkte in gemeinsamer Arbeit zusammenzuführen, um den Konstituierungsprozess von Cultural Property zu verstehen.

Der erste Teil versammelt Beiträge, die den Zusammenhang zwischen Heritage Praxen und der Formierung von Interessen an Cultural Property anhand von Fallstudien aus Indonesien, Kambodscha und Deutschland  beleuchten. Im zweiten Teil werden existierende Parameter des Schutzes von Cultural Property aus der Sicht von Völkerrecht, Verfüungsrecht und visueller Anthropologie untersucht. Der dritte Teil widmet sich Erkenntnissen aus internationalen Verhandlungsprozessen und ein vierter Abschnitt zeigt unterschiedliche Forschungsperspektiven auf Cultural Property.

Der Band kann auf den Seiten des Göttinger Universitätsverlages bestellt werden und ist zudem unter einer Creative-Commons-Lizenz als PDF verfügbar:
http://bit.ly/gscp01

Inhalt:

Regina Bendix und Kilian Bizer
Cultural Property als interdisziplinäre Forschungsaufgabe: Eine Einleitung

1. Zwischen Heritage und Cultural Property
Brigitta Hauser-Schäublin und Karin Klenke
Flexibilisierte Kultur zwischen „Tradition, Modernität und Markt“: Akteursbezogene Verwendungs- und Bedeutungsvielfalt von „kulturellem Erbe“

Aditya Eggert
Sbek Thom nach seiner UNESCO Zertifizierung: Eine Untersuchung der Dynamik des kambodschanischen Schattentheaters nach seiner Ernennung zum immateriellen Kulturerbe

Arnika Peselmann und Philipp Socha
Cultural Property und das Heritage-Regime der UNESCO: Parallelen in ideellen und wirtschaftlichen Inwertsetzungsprozessen von kulturellen Elementen

2. Parameter des Schutzes von Cultural Property
Sven Mißling
Die UNESCO-Konvention zum Schutz des immateriellen (Kultur-)Erbes der Menschheit von 2003: Öffnung des Welterbekonzepts oder Stärkung der kulturellen Hoheit des Staates?

Philipp Zimbehl
Ausdrucksformen der Folklore: Freie und abhängige Schöpfungen

Marianna Bicskei, Kilian Bizer und Zulia Gubaydullina
Der Schutz kultureller Güter: Die Ökonomie der Identität

Beate Engelbrecht
Ethnographische Filmarbeit und Copyright: Überlegungen zur Situation in Indonesien

3. Muster und Motivationen im Verhandeln von Cultural Property
Stefan Groth
Perspektiven der Differenzierung: Multiple Ausdeutungen von traditionellem Wissen indigener Gemeinschaften in WIPO-Verhandlungen

Matthias Lankau, Kilian Bizer und Zulia Gubaydullina
Die verborgene Effektivität minimaler Resultate in internationalen Verhandlungen: Der Fall der WIPO

4. Forschen über Cultural Property
Johannes Müske
Die technische Dimension der Konstitution/Konstruktion von Cultural Property

Rosemary Coombe
Der zunehmende Geltungsbereich kultureller Besitztümer und ihrer Politik

5. Ausblick
Ejan Mackaay
On Cultural Property and Its Protection: A Law and Economics Comment

Grant : Fondation Marc de Montalambert

Fre.JPG

Conference : Colloque Migrations – Musée de la civilisation – Canada

English follows

Cher(e)s collègues,

Au nom du Musée de la civilisation de Québec, de l’Université d’Ottawa et de l’Université Laval, nous tenons à vous inviter à faire diffuser dans vos réseaux l’annonce du colloque international et écoresponsable intitulé Migrations: perspectives scientifiques et médiations muséales qui aura lieu le 4 et 5 novembre 2010 au Musée de la civilisation de Québec. Notre site web : http://www.mcq.org/migrations/

Le colloque fait suite à l’inauguration de l’exposition permanente Partir sur la route des francophones au Musée de l’Amérique française à Québec. Nous souhaitons qu’il soit un lieu de réflexion entre chercheurs universitaires, muséologues et autres praticiens quant à la diffusion du savoir sur les phénomènes migratoires, à diverses échelles.

Sept séances thématiques permettront de traiter les enjeux contemporains, le rapport entre l’histoire et le territoire, la place des migrations dans le récit muséal ou encore la rencontre entre chercheur et praticiens de la communication (musées, cinéma, arts visuels, etc.). Chacune des séances sera accompagnée d’une période de questions.

La Professeure Nancy L. Green, directrice du Centre de recherches historiques à l’École des hautes études en sciences sociales, ouvrira le colloque. Une table ronde réunira certains des plus grands spécialistes du  domaine : Bruno Ramirez (Historien et cinéaste, Université de Montréal), Marianne Amar (Responsable de la recherche, Cité nationale de l’immigration, Paris) et Jean-Francois Leclerc (Directeur, Centre d’histoire, Montréal).

Le Professeur Yves Frenette, président du comité scientifique-organisateur, et moi-même, serions honorés de votre participation à cet événement. Nous vous invitons à vous inscrire en écrivant à colloquemigrations@mcq.org et à faire diffuser dans vos réseaux cette information.

Dans l’attente de vous rencontrer en novembre, veuillez accepter l’expression de nos sentiments distingués.

Mélanie Lanouette, Ph.D.

Directrice

Service de la recherche, de l’évaluation et de la veille muséologique Musée de la civilisation mlanouette@mcq.org

et

Le président du comité scientifique-organisateur, Yves Frenette, Ph.D.

Directeur / Director

Institut d’études canadiennes / Institute of Canadian Studies  Université d’Ottawa / University of Ottawa L’Université canadienne / Canada’s university Yves.Frenette@uOttawa.ca

_____________________________________

Dear colleagues,

On behalf of the Musée de la civilisation, the University of Ottawa and the University Laval, we are writing to ask you to disseminate on your networks this conference Migrations: Scientific Perspectives and Museum Mediations (4 to 5 November 2010 – Musée de la civilisation de Québec) which accompanies the permanent exhibition On the Road: The Francophone Odyssey which opened on March, 9th, 2010 at the Musée de l’Amérique française. Our website: http://www.mcq.org/migrations/

Seven thematic sessions will address contemporary issues, the relationship between history and territory, the role of migration museums or the meeting between researchers and practitioners of mediation (museums, theatre, visual arts, etc.). Each session will be accompanied by a question period.

Professor Nancy L. Green, Director of the Centre for Historical Research at the Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, will open the conference. The conclusion in the form of a roundtable will bring together some of the biggest names in the field: Bruno Ramirez (historian and filmmaker, University of Montreal), Marianne Amar (Head of Research, Cité nationale de l’immigration, Paris) and Jean-Francois Leclerc (Director, Centre d’Histoire de Montréal).

Professor Yves Frenette, the Chairperson of the scientific-organizing committee and myself will be honoured by your participation to this event. We invite you to join us to colloquemigrations@mcq.org and to disseminate this information to your networks.

We are looking forward to meeting you in November.

Yours truly,

Mélanie Lanouette, Ph.D.

Director

Service de la recherche, de l’évaluation et de la veille muséologique Musée de la civilisation mlanouette@mcq.org

et

Le président du comité scientifique,

Yves Frenette, Ph.D.

Directeur / Director

Institut d’études canadiennes / Institute of Canadian Studies Université d’Ottawa / University of Ottawa L’Université canadienne / Canada’s university Yves.Frenette@uOttawa.ca

Publication : L’invention de la Lorraine industrielle

L’invention de la Lorraine industrielle
Quêtes de reconnaissance, politiques de la mémoire
Sous la direction de Jean-Louis Tornatore
Paris, Riveneuve éditions

Depuis une dizaine d’années, les usages politiques du passé et les politiques de la mémoire ont donné lieu à une riche littérature, croisant les différentes perspectives des sciences sociales. Plus récemment, le thème de la reconnaissance, développé par la philosophie morale et politique, est venu nourrir une sociologie confrontée à de nouvelles formes du conflit politique et intéressée à penser le renouveau de la critique.

Cet ouvrage se situe à la jonction de ces centres d’intérêt : il propose une nouvelle contribution à l’analyse des rapports réputés difficiles entre histoire, mémoire et patrimoine, non pas en se disséminant dans une pluralité de cas mais en explorant un « terrain » dans sa complexité et depuis la diversité des points de vue des sciences de l’homme et de la société. En retour, ce terrain montre à l’œuvre une dynamique compensatoire de luttes pour la reconnaissance qui croît dans les décombres de ce qui a été, selon le mot de Pierre Bourdieu, « un immense désastre collectif ». En somme, les quêtes de reconnaissance traversent et instruisent la relation au passé.

La Lorraine industrielle est le lieu de ce désastre et l’objet de la perte : c’était hier une configuration issue de la médiation mono-industrielle (mines de charbon et de fer, et sidérurgie) des hommes et d’un territoire. Aujourd’hui, la Lorraine industrielle est en passe de devenir une entité patrimoniale, de ce fait ouverte à toutes les appropriations. Il aura fallu un quart de siècle pour en arriver là. C’est à la compréhension de ce processus que se consacrent les textes ici réunis d’historiens, de sociologues, d’anthropologues, de spécialistes en sciences de l’information et de la communication, universitaires en Lorraine pour la plupart. Une temporalité se dessine : aux actions, individuelles et associatives, de résistance à la politique de la table rase a fait suite une certaine reconnaissance du passé dont témoigne la mise en œuvre par des collectivités territoriales de politiques de l’histoire et de la mémoire ; des figures collectives s’estompent, d’autres s’affermissent : les ouvriers, les immigrés, les femmes… Au final, les engagements sont questionnés : dans quelles mesures et selon quelles modalités les sciences sociales localement représentées contribuent-elles à l’invention de la Lorraine industrielle ?

Jean-Louis Tornatore est socio-anthropologue, maître de conférences à l’université Paul Verlaine – Metz et chercheur au Laboratoire d’anthropologie et d’histoire de l’institution de la culture (IIAC-LAHIC, Paris).

Avec les contributions de : Ahmed Boubeker, Laurent Commaille, Luc Delmas, Magali Demanget, Béatrice Fleury, Piero Galloro, Jean-Marc Leveratto, Fabrice Montebello, Jean-Louis Tornatore, Jean-Yves Trépos, Virginie Vinel, Jacques Walter.

 

Table des matières

Jean-Louis Tornatore
Les banquets de la mémoire à l’auberge du patrimoine

Jean-Yves Trépos
Les installations politiques des êtres de mémoire

 

I. Représentations historiennes

Laurent Commaille
Culture d’entreprise et culture régionale : une industrie « lorraine » ?

Luc Delmas
Tâtonnements mémoriels.
Retour sur trente ans d’écriture de l’histoire ouvrière lorraine.

 

II. Reconnaissances au pays de l’Homme du fer

Jean-Marc Leveratto et Fabrice Montebello
Industrie culturelle et construction de l’ethnicité.
Spectacle cinématographique et qualité italienne dans le Pays-Haut lorrain

Béatrice Fleury et Jacques Walter
Du passé à sa patrimonialisation.
L’autobiographie de Villerupt dans L’anniversaire de Thomas

Jean-Louis Tornatore
La reconnaissance pour mémoire.
Un parcours dans l’espace de la mémoire de la « Lorraine sidérurgique »

 

III. Réparations

Ahmed Boubeker  et Piero Galloro
De l’immigration en Lorraine ou le déplacement de la relation entre
histoire et mémoire

Magali Demanget et Virginie Vinel
La sidérurgie sous un regard de femmes.
Une construction mémorielle dans la vallée de la Fensch (Moselle)

Workshop: Au-delà du consensus patrimonial. Anthropologie des résistances aux patrimonialisations

Première journée d’étude du réseau des chercheurs sur les patrimonialisations

4 et 5 novembre 2010
Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme
Salle Duby
Aix-en-Provence (France)

Nous assistons à d’importants mouvements de mise en patrimoine portés par des institutions légitimées par le pouvoir politique. Une longue tradition scientifique a mis en avant le caractère « mécanique », institutionnel et consensuel de ces processus de constructions patrimoniales par les professionnels de la conservation, de la sauvegarde et de la médiation culturelle ou de la gestion des espaces naturels, en analysant leurs pratiques, leur vocabulaire et leurs représentations. Mais un mouvement critique récent des Heritage studies élargit l’approche de ce phénomène en se penchant sur les résistances et les oppositions que de tels processus peuvent susciter. L’image consensuelle du patrimoine en tant que richesse singulière et universelle à valoriser, telle que la véhicule l’Unesco en particulier, ne résiste pas toujours à l’examen des situations concrètes des conditions sociales et historiques de sa création. Cette première journée d’étude du réseau des chercheurs sur les patrimonialisations entend participer à ce questionnement renouvelant la question des patrimonialisations.

Organisation:

Avec la participation et le soutien

  • du Cémaf (UMR 8171 Université Paris 1-CNRS-EPHE-Université de Provence),
  • du Cidehus-Universidade de Evora,
  • du Créa-Université de Lyon 2 (EA 3081),
  • de l’Ecole Doctorale « Espaces, cultures, Sociétés »-Université de Provence,
  • de l’Idemec (UMR 6591, CNRS-Université de Provence),
  • du département du pilotage de la recherche du Ministère de la Culture.

Jeudi 4 novembre 2010

14h00 : Accueil/Introduction

Julien Bondaz, Cyril Isnart et Anaïs Leblon

14h15 : David Berliner – Université Libre de Bruxelles

Fabriquer du patrimoine en l’absence de consensus patrimonial. Un exemple au Laos

15h15 : Isabelle Mauz – Cémagref

La dimension temporelle dans le “charisme” des animaux. Patrimonialisation, dépatrimonialisation et repatrimonialisation du bouquetin des Alpes

16h15 : Pause

16H30 : Julien Bondaz – Musée du Quqi Branly et Créa-Université Lumière Lyon II

Animaux et objets marrons. Résistances à la mise en exposition dans les zoos et les musées d’Afrique de l’Ouest

17h30 : Mise en perspective : Nathalie Heinich – CRAL et Lahic

18h00 : Fin

19h30 : Repas

Vendredi 5 novembre 2010

9h00 : Anaïs Leblon – Cemaf et Université de Provence (Aix-en-Provence)

Résistances pastorales et enjeux patrimoniaux. Les fêtes peules du yaaral et du degal comme « chef d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de l’humanité » (Mali)

10h00 : Thomas Poméon – UMR Innovation-CIRAD et Université de Chapingo (Mexique)

De l’ordinaire au patrimoine : la qualification des fromages mexicains face à ses contradictions internes et aux résistances externes

11h00 : Pause

11h15 : Olivier Givre – Créa et Université de Lyon II

Fictions et frictions patrimoniales. L’exemple du nestinarstvo (Bulgarie)

12h15 : Conclusion : Gaetano Ciarcia – Lahic, Cerce et Université de Montpellier

L’imaginaire consensuel du patrimoine à l’épreuve des inventaires

12h45 : Fin

CFP Conference Tango

Appel à communications / Call for papers / Llamado a ponencias
Colloque international
Tango : Créations, identifications, circulations
Paris, 27-28 octobre 2011
Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS)

Comité scientifique : Christophe Apprill (Centre Norbert Elias), Carmen Bernand
(Université Paris X), Denis Constant-Martin (Science Po Bordeaux), Didier
Francfort (Université Nancy 2), Julien Mallet (IRD), Rafael Mandressi
(CNRS-Centre Koyré), Emmanuelle Olivier (CNRS-CRAL), Michel Plisson (Paris IV)

Organisateurs : Marina Cañardo (EHESS-UBA), Sophie Jacotot (Université Blaise
Pascal CRAL), Esteban Buch (EHESS-CRAL)

Ce colloque international réunira à Paris des chercheurs travaillant sur le
tango et ses différents aspects (musique, danse, poésie), à partir de
perspectives disciplinaires variées (historique, sociologique, anthropologique,
musicologique). À l’heure où le tango fait l’objet d’une reconnaissance
internationale officielle suite à son inscription sur la liste du patrimoine
immatériel de l’Unesco, cette rencontre interdisciplinaire est organisée par le
Centre de Recherches sur les Arts et le Langage (CRAL, EHESS-CNRS) dans le cadre
du programme de recherche ANR GLOBALMUS.
Trois thèmes de réflexion représentatifs des recherches actuelles serviront
d’axes aux débats :
– Créations : tendances esthétiques de la création actuelle, histoire des
démarches créatrices, lien avec les formes d’expression et les techniques du
corps, tensions entre création et tradition, entre création et homogénéisation,
– Identifications : identités nationales, nomadisme et diaspora, origines
« noires » du tango et métissages, instrumentalisations politiques et
revendications d’autonomie, questions de genre et sexualité,
– Circulations : ressources technologiques en contexte de globalisation,
nouveaux moyens de diffusion et leurs effets sur la pédagogie et l’interprétation,
stratégies commerciales et circuits alternatifs, impact de la patrimonialisation.

Les langues du colloque seront le français, l’anglais et l’espagnol.
Les propositions (maximum 350 mots) sont à envoyer à
l’adresse<colloque@globalmus.net> avant le 31 mars 2011, avec les informations
suivantes: nom, prénom, téléphone, adresse électronique et une brève
présentation de l’auteur.

Coloquio internacional
Tango : Creaciones, identificaciones, circulaciones
Paris, 27-28 octobre 2011
Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS)
Este coloquio internacional reunirá en París a investigadores que trabajan sobre
los diferentes aspectos del tango (música, danza, poesía) a partir de
perspectivas disciplinarias variadas (histórica, sociológica, antropológica,
musicológica). En momentos en que el tango es objeto de un reconocimiento
internacional oficial con su inscripción en la lista del patrimonio inmaterial
de la Unesco, este encuentro interdisciplinario es organizado por el Centre de
Recherches sur les Arts et le Langage (CRAL, EHESS-CNRS) en el marco del
programa ANR GLOBALMUS.
Los debates se organizarán en torno a los siguientes ejes, presentes en las
investigaciones recientes:

–       Creaciones: tendencias estéticas de la creación actual, historia de las
posturas creativas, vínculos con las formas de expresión y las técnicas
corporales, tensiones entre creación y tradición, entre creación y
homogeneización,
–       Identificaciones: identidades nacionales, nomadismo y diáspora, orígenes
del tango, instrumentalizaciones políticas y reivindicaciones de
autonomía, cuestiones de género y de sexualidad,
–       Circulaciones: recursos tecnológicos en contexto de globalización,
nuevos medios de difusión y sus efectos sobre la pedagogía y la interpretación,
estrategias comerciales y circuitos alternativos, impacto de la
patrimonialización.

Los idiomas del coloquio serán el francés, el inglés y el español.

Las propuestas (máximo 350 palabras) deben enviarse a la dirección
<colloque@globalmus.net>  antes del 31 de marzo 2011,con las
siguientesinformaciones : nombre y apellido, teléfono, email y breve biografía
del autor.

International conference
Tango : Creation, Identification, Circulation
October 27-28, 2011, Paris, France
Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales(EHESS)

Scientific Committee: Christophe Apprill (Centre Norbert Elias), Carmen Bernand
(Paris X), Denis Constant-Martin (Science Po Bordeaux), Didier Francfort
(Université Nancy 2), Julien Mallet (IRD), Rafael Mandressi (CNRS-Centre Koyré),
Emmanuelle Olivier (CNRS-CRAL), Michel Plisson

Organized by: Marina Cañardo (EHESS-UBA), Sophie Jacotot (Université Blaise
Pascal CRAL), Esteban Buch (EHESS-CRAL)

This international conference held in Paris will gather together researchers
from diverse disciplinary orientations (historical, sociological,
anthropological, musicological) working on the tango and its various aspects
(music, dance, poetry). This interdisciplinary conference, organized by the
Center for Research in Arts and Language (CRAL, EHESS-CNRS) and affiliated with
the ANR GLOBALMUS research program, takes place after UNESCO’s official
recognition of the tango as international Intangible Cultural Heritage.

The conference will focus on three contemporary scientific themes concerning
tango:
– Creation: aesthetic trends of current tango; a history of creative
initiatives; links with means of expression and techniques of the body; tensions
between creation and tradition, invention and homogenization;
– Identification: national identities; nomadism and diaspora; black origins of
the tango and the question of metissage; political uses and claims of autonomy;
questions of gender and sexuality;
– Circulation: technological resources in the context of globalization; new
means of broadcasting and their effects on the pedagogy and interpretation of
tango; commercial strategies and alternative networks; the impact of naming
tango as cultural heritage.

The languages of the conference will be French, English and Spanish.
All proposals (350 words max.) should also include your name, surname, phone
number, email address and a brief presentation of the author. Please submit your
proposal by email to:  <colloque@globalmus.net>

Deadline for proposals: March 31, 2011

Materiality, Memory and Cultural Heritage 25-29 May 2011 Istanbul

Materiality, Memory and Cultural Heritage
25 to 29 May 2011
Istanbul, Turkey

The use of ancient sites, monuments and objects
at the local/global level in different social
spaces and sectors of societies such as houses,
ritual spaces, netscape, museums, tourist
scapes, media, ethnoscapes and nation-states.

The deadline for abstracts/proposals is 17
December 2010.

Enquiries: sbaltali@itu.edu.tr
Web address:
http://www.materialitymemoryculturalheritage.com