Category Archives: Uncategorized

Workshop: Table ronde et Assemblée générale de PSF le 25 mai 2019 à Paris

Assemblée générale & Table ronde
Visualiser dans votre navigateur.
/ Construire des ponts entre les hommes /
Assemblée générale
&
Table ronde
Le samedi 25 mai 2019, de 10h à 14h30.
Patrimoine sans frontières organise dans le cadre de son Assemblée générale une table ronde sur :
Le rôle des patrimoines dans la création d’espaces de citoyenneté.
L’assemblée générale suivie de la table-ronde se dérouleront dans la salle du 6ème, à la Maison des Sciences Économiques (Paris I – CNRS) au 106 Boulevard de l’Hôpital 75013 Paris.
Métro : Campo formio (ligne 5).
10H-10H45 : Assemblée Générale annuelle

Au cours de l’assemblé générale nous aurons l’occasion de revenir sur les activités de Patrimoine sans frontières en 2018 et début 2019, de présenter les rapports moral et financier, de désigner les membres du conseil d’administration et de réfléchir ensemble à l’avenir de l’association.
L’assemblée générale est ouverte à tout le monde. C’est un moment idéal pour venir nous rencontrer.

11H-13H : Table ronde

Le rôle des patrimoines dans la création d’espaces de citoyenneté.

Discours d’ouverture : Xavier Greffe, Président de Patrimoine sans frontières.
Modératrice : Véronique Zamant, Architecte DPLG, docteure en aménagement de l’espace et urbanisme (UMR 7218).

Interventions :
Les espaces culturels de Bamiyan
Sara Noshadi, Ancienne Chef de programme national de culture et économie créative, Bureau de l’UNESCO pour l’Afghanistan. Coordinatrice de l’Initiative Mossoul, Cabinet de la Directrice générale de l’UNESCO.

Quand échanger construit un espace de citoyenneté, le cas de Patrimoine en partage.
Romain Bijeard, Expert sur les questions de mémoire sociale et de patrimoine.

Patrimoine en Partage au Liban
Joumana Timery, Présidente de l’Association de Sauvegarde du Patrimoine de Tripoli.

Meet my Mamma
Donia Souad Amamra, Fondatrice et directrice.

L’insertion par le patrimoine : un plus pour le développement des territoires.
Sabrina Righetti, Docteure en Archéologie, Archéologie et Sciences de l’Antiquité (UMR 7041).

13h-14h30 : Buffet
Tous les participants peuvent assister à l’assemblée générale et sont cordialement invités au buffet.
Merci de nous indiquer dès à présent si vous serez des nôtres en nous écrivant directement ou bien en remplissant le formulaire.

Rappel : vous êtes tous chaleureusement conviés à participer à notre assemblée générale ; toutefois, seules les personnes à jour de leur cotisation seront en mesure de voter. Le renouvellement de l’adhésion peut se faire le jour de l’AG, en espèce, par chèque, ou par paiement électronique. 

Au plaisir de vous retrouver bientôt.
Advertisements

Exhibition: O apego ao vivo – Musée d’histoire de la médecine – Paris

O APEGO AO VIVO

L’attachement au vivant

Mauro Fainguelernt, Artiste brésilien Octave Debary, Anthropologue, Université Paris Descartes

Exposition

17 mai 2019-19 juin 2019

Comment les sociétés construisent-elles des formes de réparation du monde en réponse à la perte ou à la destruction de leur histoire et de leur savoir ? En archivant leurs brisures, collectant leurs fragments. La mémoire est leur deuxième chance. L’artiste brésilien, Mauro Fainguelernt, travaille depuis de nombreuses années sur les liens entre la disparition de la nature et la sauvegarde des savoirs du monde. Il présente au Musée d’Histoire de la Médecine deux séries de travaux, l’une touchant à la disparition de la culture Krahô (Indiens d’Amazonie) et l’autre à celle de la nature, Parole.

La première série montre des visages dont la culture est en sursis et qui trouve dans des lieux d’exposition (un musée, un théâtre) des espaces de revendication, comme de relégation. La seconde série fait irruption dans le temps de la nature, des images de mots recouverts de miel d’abeilles. Ces surgissements sont propres à fabriquer des souvenirs. Un art du souvenir pour que l’on puisse les regarder, paisiblement ou dans le fracas du vivant, et leur exprimer notre attachement. Pour rompre les silences de l’histoire. Tenter, enfin, de reprendre la parole.

Musée d’histoire de la médecine
de l’Université Paris Descartes
12 rue de l’école de médecine
75006 Paris

Film screening: Projection Grand Prix Nanook 6 février

L’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
et le Comité du film ethnographique
ont le plaisir de vous convier à la projection du film :
Ouverts au public
Aperti al pubblico
(Italie, 2017, 60 min)
Tous les mardis et vendredis, les fonctionnaires de l’office des HLM de Naples et sa région reçoivent les locataires des 40 000 logements gérés par l’institution. Il n’est pas toujours facile de trouver les bonnes procédures pour traiter les demandes et les bureaux sont souvent le théâtre de discussions très animées. A ces situations kafkaïennes, parfois comiques, dignes du théâtre napolitain, la « bureaucratie de compromis » tente de répondre avec une solution juste pour chacun.
Grand prix Nanook– Jean Rouch | CNRS Images
37e Festival International Jean Rouch
Mercredi 6 février 2019 à 18h
Cinéma Le Grand Action
5 rue des Écoles
75005 Paris
Documentaire réalisé par Silvia Bellotti
Née à Rome en 1982, Silvia Bellotti commence sa carrière à Palerme, comme journaliste pour Il Fatto Quotidiano.it et Quaderni de L’Ora. Elle part à Naples en 2014 pour participer à la première édition de FILMaP – Atelier di Cinema del Reale sous la direction de Leonardo Di Costanzo. Elle réalise deux films, Il foglio, présenté en compétition au Festival de Turin en 2015, et Aperti al pubblico, son premier long métrage documentaire.
Inscription obligatoire dans la limite des places disponibles à inshs.com@cnrs.fr

CFP: colloque “L’histoire du Garde-Meuble en Europe (XVIe-XXIe siècle). Entre administration, cérémonial et esthétique”, Paris, 16-18 octobre 2019

“L’histoire du Garde-Meuble en Europe (XVIe-XXIe siècle). Entre administration, cérémonial et esthétique”

Mobilier national

16-18 octobre 2019, Paris

avec la collaboration du Centre de recherche du château de Versailles et du Centro studi del Consorzio delle Residenze Reali Sabaude de Turin.

Date-limite de remise des propositions : 28 février 2019

Contact (dépôt du dossier et toute information complémentaire) : Marc BAYARD, Mobilier national et Manufactures nationales, marc.bayard@culture.gouv.fr

Elements de la candidature :
– courte présentation de l’intervention prévue (1 page environ ou 2000 signes maximum) au format PDF
– curriculum vitae

Les langues acceptées sont le français, l’anglais, l’allemand et l’italien.

Les réponses aux candidats seront adressées en mars 2019.

Zone contenant les pièces jointes :

PhD: Avis de soutenance de M. Caradonna, EHESS et Université de Rome Sapienza

Marta Caradonna soutiendra sa thèse en cotutelle entre

L’Ecole des hautes études en sciences sociales

et l’Université de Rome “Sapienza”

Intellectuels, institutions et expositions : la constitution des musées et des disciplines demo-ethno-anthropologique en Italie à partir de 1850. Une histoire croisée.

Le mardi 18 décembre 2018 à 14h, salle B, 2e étage, à l’EHESS-Marseille, Centre de la Vieille-Charité, 2 rue de la Charité 13002, Marseille

devant un jury composé de :

♦ Dionigi ALBERA, Directeur de recherche au CNRS

♦ Isabelle BRIANSO, Maître de Conférences à l’Université d’Avignon

♦ Jean BOUTIER, Directeur d’études à l’EHESS

♦ Alessandra BROCCOLINI, Chercheur à l’Université “Sapienza”

♦ Alessandro LUPO, professeur à l’Université “Sapienza” (directeur de la thèse)

♦ Valeria SINISCALCHI, Directrice d’études à l’EHESS (directrice de la thèse)

Education: HDR, Alexandra Galitzine-Loumpet, 10 déc. 2018 : “L’altérité en ses objets : représentations, patrimoines, exils” / “L’exil en ses objets : culture matérielle et représentations de l’expérience migratoire”

J’ai le plaisir de vous annoncer la soutenance, le 10 décembre 2018, de mon habilitation à diriger des recherches  intitulée :

“L’Altérité en ses objets : représentations, patrimoines, exils”

et composée des volumes suivants :

I et II. L’Altérité en ses objets : représentations, patrimoines, exils, volume de synthèse et volume de publication

III. L’exil en ses objets, culture matérielle et représentations de l’expérience migratoire, inédit

La soutenance se tiendra lundi 10 décembre 2018, de 9h à 13h dans les salons de l’Inalco, 2 rue de Lille 75007 Paris.

Membres de jury ci-après :

  • Michel AGIER, directeur de recherches, IIAC – EHESS
  • Saskia COUSIN, maitresse de conférences HDR, Université Paris-Descartes
  • Dominique MALAQUAIS, chargée de recherche CNRS, Institut des mondes africains
  • Dominique POULOT, Professeur des Universités, Université de Paris I / INHA
  • Marie-Caroline SAGLIO YATZIMIRSKY, Professeur des universités, Inalco (coordinatrice)
  • Alain SCHNAPP, Professeur des Universités émérite, Université de Paris I / INHA
  • Peter STOCKINGER, Professeur des Universités, Inalco

Un verre suivra la soutenance publique : merci de signaler votre présence.

— 

Alexandra Galitzine-Loumpet

Anthropologue

Co-coordination ANR LIMINAL (Linguistic and Intercultural Mediations in a context of International Migrations)

Responsable programme Non-lieux de l’exil / Non places of Exile  & Displaced Objects 

Centre d’études en sciences sociales sur les mondes africains, américains et asiatiques (CESSMA, UMR 245)

Affiliée à l’ Institut Convergence Migrations (2018-2021)

+ 33 (0)6 71 65 70 54

Publications sur academia.edu 

Publication: Revue “Culture et Recherche”, dossier “Architecture. Pratiques plurielles de la recherche”, n° 138, automne-hiver 2018

Le numéro 138 de Culture et Recherche (automne-hiver 2018, 104 pages) est en ligne sur le site du ministère de la Culture :

http://www.culture.gouv.fr/Thematiques/Enseignement-superieur-et-Recherche/La-revue-Culture-et-Recherche/Architecture.-Pratiques-plurielles-de-la-recherche

Architecture. Pratiques plurielles de la recherche

Dossier coordonné par :
Corinne Tiry-Ono et Valérie Wathier (bureau de la recherche architecturale, urbaine et paysagère),
en collaboration avec
Laurent Devisme, Richard Klein, Éric Monin, Dominique Rouillard, Estelle Thibault, Nicolas Tixier et Dimitri Toubanos (enseignants-chercheurs des écoles nationales supérieures d’architecture).

L’année 2018 a vu la publication de cinq décrets portant réforme des écoles nationales supérieures d’architecture. Cette réforme leur attribue le statut d’établissements publics d’enseignement supérieur et de recherche et crée un statut unique d’enseignant-chercheur. Elle consolide ainsi leur place et renforce leur visibilité dans le paysage national et international de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Alors que le ministère de la Culture s’est doté de cadres renouvelés définissant ses priorités en matière de recherche en faveur de l’architecture au regard des grands enjeux sociétaux d’aujourd’hui et de demain, ce numéro de Culture et Recherche souhaite faire mieux connaître l’activité de recherche des écoles et rendre compte des dynamiques plurielles qui la sous-tendent. Élaboré en collaboration avec les enseignants-chercheurs des écoles, il se compose de quatre parties couvrant chacune un territoire transversal de la recherche architecturale, urbaine et paysagère : Transitions, Transformations, Représentations, Transmissions.

L’ensemble des contributions de ce numéro en témoigne : la recherche en architecture est aujourd’hui mature et peut répondre aux défis écologiques et sociaux du monde contemporain.

Voir en particulier :

Architecture et patrimoine. Mettre en synergie l’enseignement et la recherche :

  • Le réseau scientifique pédagogique et thématique « Architecture, patrimoine et création », Philippe Dufieux
  • Le mastère spécialisé® « Architecture et patrimoine contemporain » à l’ENSA de Montpellier, Laurent Duport
  • Le DSA « Architecture et patrimoine » à l’ENSA Paris- Belleville, Jean-Paul Midant
  • De l’acquisition collective de connaissances vers une réflexion opérationnelle, Karine Thilleul

Le label « Patrimoine du XXe siècle », François Goven

PhD: Soutenance de thèse G. Torterat – “Conjugaisons singulières du passé”

Soutenance de thèse

Gwendoline Torterat

mardi 6 novembre, à 14h30

salle B015

bâtiment B Pierre Grappin

Campus de l’université de Nanterre

200 avenue de la République

92001 Nanterre

 

“Conjugaisons singulières du passé.

Pour une anthropologie filmique du travail sur un chantier de fouille archéologique”. 

Composition du jury :

Membre du jury       Mme Alexandra BIDET, Chargée de Recherche au CNRS, Centre Maurice Halbwachs (ENS)

Rapporteur              M. Francis CHATEAURAYNAUD, Directeur d’Études, École des Hautes Études en Sciences Sociales (Groupe de sociologie pragmatique et réflexive)

Rapporteur              M. François COOREN, Professeur, Université de Montréal (Département de communication)

Membre du jury       Mme Monica HEINTZ, Maîtresse de Conférences, Université Paris Nanterre (Laboratoire d’Ethnologie et de sociologie comparée)

Directeur de thèse   M. Albert PIETTE, Professeur, Université Paris Nanterre (Laboratoire d’Ethnologie et de sociologie comparée)

Membre du jury       M. Yves WINKIN, Professeur (Conservatoire national des Arts et Métiers)

La soutenance est publique et sera suivie d’un pot/buffet (aux alentours de 18h) auquel vous êtes amicalement conviés.

Afin d’en faciliter l’organisation, merci de bien vouloir m’informer de votre présence (gwen.torterat@gmail.com).

Résumé de la thèse :

Cette thèse explore les rouages d’un collectif de travail à l’œuvre sur un chantier de fouille archéologique situé à Ormesson (Seine-et-Marne, France), un site paléolithique jonché de milliers d’éclats de silex et de fragments d’os. Chaque année, une vingtaine de personnes provenant d’horizons variés partage une expérience quotidienne en travaillant autour de l’exploration du site tout en vivant ensemble pendant plus d’un mois. Je fais l’hypothèse que les rôles distribués par le chef de chantier orchestrant les opérations ne sont que les limites poreuses de l’engagement réel, variable et fragile de chaque fouilleur. En développant un protocole méthodologique dédié à l’observation participante ainsi qu’à la captation d’images filmiques de journées entières de travail, je décortique ce huis clos scientifique à travers la façon dont Isabelle (chercheure spécialisée dans le traitement osseux) et Mélodie (néophyte et passionnée d’histoire) transmettent et s’approprient le passé matériel qu’elles fouillent. Mon objectif est alors moins d’analyser le fonctionnement d’un collectif éphémère que de caractériser les fondements de la singularité d’individus au travail ainsi que les nuances de l’expertise scientifique en archéologie, et ce, à travers différents phénomènes que j’analyserai : les modalités perceptives de traces matérielles fragiles, les valeurs collectives en jeu, les affects que les uns et les autres apprennent à jauger et les représentations du passé les plus scénarisées. Le travail de fouille suppose un continuel aller-retour avec un passé en cours d’exploration et des expériences de travail au présent, un processus pratique et singulier qu’Isabelle et Mélodie me permettent de suivre à travers elles.

Exhibition: Non-lieux de l’exil, année 8 / Exposition To be [defined] La Valette, Malte

Pour sa huitième année consécutive, le programme Non-lieux de l’exil multiplie et étend partenariats et collaborations. Le programme des rencontres, en cours de finalisation, s’élabore en plusieurs lieux : à Paris dans le cadre du séminaire EHESS / IRIS / NON-LIEUX DE L’EXIL, mais aussi à La Valette et à Calais. Ailleurs encore.
 
Le premier événement est celui de l’exposition TO BE [DEFINED] réalisée par le RIMA PROJECT, programme partenaire, avec la participation de membres des Non-lieux de l’exil. Cette exposition  prend place dans le programme Valetta 2018, Capitale européenne de la culture. C’est la seule qui traite des représentations de la migration et des résistances du sujet. (Curator : Virginia Monteforte / RIMA project,Cultural Advisor : Alexandra Galitzine-Loumpet,  exhibition designer : Kristina Borg.)
 

Avec la participation des artistes et poètes :  Moira Agius , Mario Badagliacca, Gilbert Calleja, Glen Calleja, Katel Delia, Mirna Danijan, Emmanuel Guillaud, Alberto Favaro, André Désiré Loutsono, Immanuel Mifsud, Nadja Mifsud, M. and Rubina Mohamed, Malik Nejmi, Aurélie Percevault, Guy Woueté, Hassan Yassin.

« To be [defined] aims at articulating two main concepts about displacement, migration and exile: definition and construction on one side and de-construction and resistance on the other one. (…) »Suite de l’argumentaire et informations sur l’exposition et les nombreuses manifestations associées (projections, conférences, catalogue) ici 

Conférence : Narrating exile: history and memory in displacement avec Marie-Caroline Saglio Yatzimirsky  (Inalco, Non-lieux de l’exil), Alessandro Triulzi (Archivio Memorie Migranti) et David Zammit (University of Malta), le 25 octobre.

Présentation du catalogue : 03 novembre 2018.

http://www.rimaproject.org/28/42/to-be-defined-

Workshop: 1res “Rencontres internationales du patrimoine maritime et littoral”, Saint-Malo, 1er et 2 octobre 2018

Les 1res “Rencontres internationales du patrimoine maritime et littoral”, organisées par le Conseil régional de Bretagne, se dérouleront les lundi 1er et mardi 2 octobre 2018 au Palais du Grand Large à Saint-Malo.

Des visites en option sont proposées le mercredi 3 octobre 2018.

Programme détaillé
https://www.ripml2018.bzh/programme/

Modalités d’inscription
Entrée libre aux Rencontres sur inscription préalable sur le site : www.ripml2018.bzh