Monthly Archives: August 2009

Rencontres des jeunes chercheurs en patrimoine 2009

Cinquième rencontre internationale des jeunes chercheurs en patrimoine
« Histoire et idées du patrimoine, de la régionalisation à la mondialisation »

du 26 au 29 août
Université du Québec à Rimouski

Programme en ligne

Activité rendue possible grâce à la participation de :
Université du Québec à Rimouski (UQAR) ; Institut du patrimoine, Université du Québec à Montréal (UQAM) ; 
Chaire de recherche du Canada en patrimoine urbain, ESG UQAM ; Groupe interuniversitaire de recherche sur les paysages de la représentation, la ville et les identités urbaines (Programme de soutien aux équipes de recherche du Fonds québécois de recherche sur la société et la culture (FQRSC), dans le cadre du programme de recherche « Les paysages de la patrimonialisation (2009-2013) » ; Lucie K. Morisset, dir.) ; Forum canadien de recherche publique sur le patrimoine (Programme de Réseaux stratégiques de connaissances du Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (CRSH) ; Luc Noppen et Lucie K. Morisset, dir., 2008-2015) ; Chaire Fernand-Dumont sur la culture, Institut national de la recherche scientifique (INRS) ; Centre de recherche sur le développement territorial ; Centre dʼétudes interuniversitaires sur les lettres, les arts et les traditions (CÉLAT) ; Université Rennes 2 – Haute-Bretagne

Comité organisateur :
Équipe dʼaccueil : Karine Hébert, professeure, Département des lettres et des humanités, UQAR ; Julien Goyette, professeur, Département des lettres et des humanités, UQAR
Institut du patrimoine, UQAM : Luc Noppen, directeur ; Martin Drouin, coordonnateur ; Étienne Berthold, chercheur postdoctoral ; Joanne Noël, adjointe

Advertisements

Nouveau lien : The archival platform

The Archival Platform’s aim is to facilitate dialogue and information sharing between professionals, academics and government employees in the heritage and archive sector.

Appel à contribution : Sites du patrimoine et tourisme World heritage and tourism

Depuis son inauguration en 1972, près de 900 sites ont été inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Bien que le label de l’UNESCO apparaît recevoir une certaine reconnaissance de la part d’organisations internationales, on peut se demander s’il est reconnu ou utilisé par les organisations politiques ou touristiques des villes ou pays concernés. De plus, au-delà des considérations promotionnelles, il apparaît pertinent de comprendre les raisons pour lesquelles les individus choisissent de visiter ces sites en particulier, s’ils visitent plusieurs de ces sites dans le monde et de savoir s’ils s’attachent et deviennent fidèles à ces lieux ou à la reconnaissance de l’UNESCO. Que doivent alors faire les gestionnaires pour conserver l’esprit du lieu ? Quels rôles les communautés locales peuvent-eles jouer dans la gestion des sites du patrimoine ?

La suite sur Calenda