Category Archives: Job

Job: PhD Scholarship in Critical Heritage Studies and the Belt and Road Initiative

PhD Scholarship Opportunity

Title
Critical Heritage Studies and the Belt and Road Initiative
Description
The scholarship is part of a research initiative on the use of history and heritage to advance 21st Century Silk Roads trade and diplomatic ties across Eurasia and the Indian Ocean Region.

Launched in 2013, the Belt and Road Initiative (BRI) aims to ‘revive’ the overland and maritime trading routes, commonly known as the Silk Roads, for the 21st century. Driven by a highly ambitious language of regional connectivity, BRI seeks to build infrastructure, energy, foreign policy and people-people ties across Asia, Europe and East Africa.

The scholarship focuses on the cultural components of BRI. There is flexibility in terms of its focus, with possible themes including a critical analysis of ‘shared heritage’, or the intersections between heritage and development or international relations. Candidates with fieldwork experience in Asia are encouraged to apply.

Appropriate research and mentoring support will be provided, with excellent travelling opportunities in Asia and/or the Indian Ocean Region as well as to relevant conferences in Australia and Overseas.

The project managers reserve the right to make an appointment before the closing date if a suitable candidate is identified.

Payment type
Fortnightly Stipend
Value
$30000
Value unit
Per annum
Basis of award
Academic Achievement
Eligibility
Completed Honours degree (H1 or H2A) or MSc or equivalent
Nationality
International
Study area
Social and Cultural Studies
Commencement date
01/07/2019
Applications open
04/02/2019
Applications close
05/04/2019
Tenable At
University of Western Australia
Currently available
Yes
Application status

Contact

More Information

Open

Tim Winter

http://www.scholarships.uwa.edu.au/search?sc_view=1&id=8281&page=1&q=belt&s=1&old_key=0

Contact: tim.winter@uwa.edu.au
Advertisements

Fwd: Grant: Appel à candidatures ministère de la Culture : “Pour une résidence de jeunes chercheurs dans un musée”, février-mars 2019

Pour une résidence de jeunes chercheurs dans un musée – Ministère de la Culture

Pour la 2e année consécutive, le ministère de la Culture propose des résidences de jeunes chercheurs en musées pour promouvoir des rencontres interdisciplinaires et apporter un regard inattendu sur les collections.

Cette année, le Musée national de la Renaissance – château d’Ecouen, le Musée d’archéologie nationale – Domaine de Saint-Germain-en-Laye, ainsi que les musées de la Ville de Marseille vont permettre à trois jeunes chercheurs de mener une réflexion sur leur institution, leur collection et les publics.

A la suite du rapport de la mission « Musées du XXIe siècle », le ministère de la Culture souhaite ouvrir les musées aux chercheurs venus de toutes les disciplineset pas seulement de l’histoire de l’art, afin de croiser les regards, d’imaginer de nouveaux outils de médiation et de proposer des lectures renouvelées des collections pour mieux correspondre aux attentes des publics de demain.

Dans chacun des musées partenaires, le chercheur sera placé sous la double responsabilité des équipes de conservation et de médiation.

Chaque résidence d’une durée de 6 mois s’accompagne d’une bourse de 15 000 €.

Texte de l’appel et dossier pour candidater :

http://www.culture.gouv.fr/Aides-demarches/Appels-a-projets/Pour-une-residence-de-jeunes-chercheurs-dans-un-musee

Date de clôture : 30 mars 2019

Job: professeur invité à l’UFMG (Brésil) Historien ou Historien de l’Art

Appel à candidature pour un professeur invité à l’Université Fédéral de Minais Gerais
Historien ou Historien de l’Art [Histoire Moderne, Histoire d’Afrique et/ou Histoire de l’Amérique Latine.
Portugais ou Espagnol
plus d’information voir le lien: http://historia.fafich.ufmg.br/depto/concdet.php…

Job: “Plateformes contributives culturelles et sociétés savantes”, Université Paris-Nanterre/CTHS, 2019

Stage “Plateformes contributives culturelles et sociétés savantes”


Ces dernières années, les institutions culturelles ont porté un intérêt croissant à la création de démarches participatives et au rôle qu’y pourrait jouer le numérique. Leur préoccupation est non seulement de mieux comprendre ces phénomènes de construction collaborative des savoirs, mais aussi d’orienter l’énergie et l’enthousiasme des amateurs vers l’enceinte des musées, archives, bibliothèques, théâtres, etc. Le Projet Wikipatrimoine, financé par le Labex Les passés dans le présent, la COMUE Université Paris Lumières et la direction générale des Patrimoines du ministère de la Culture (DPRPS), vise à étudier et à encourager les nouvelles initiatives contributives pour la création, documentation et valorisation collaboratives du patrimoine culturel. Ces initiatives peuvent s’appuyer sur des plateformes ad hoc (crowdsoucing, wiki, forum, folksonomies, etc.), sur des pages ou comptes de médias sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest, etc.) ou sur d’autres types d’initiatives. Dans ce cadre, les sociétés savantes peuvent jouer un rôle fondamental. Depuis des siècles, elles contribuent à la construction des savoirs historiques et culturels autour d’objets patrimoniaux. Depuis le 1834, le Comité des travaux historiques et scientifiques, institution rattachée à l’École nationale des chartes, est à la tête d’un réseau composé de plus de 3 000 sociétés savantes avec lesquelles il échange à l’occasion de son Congrès annuel ou dans le cadre de projets de recherche numériques, collaboratifs et ambitieux. Il fédère des scientifiques membres de prestigieuses institutions, des érudits locaux, de jeunes chercheurs et joue ainsi un rôle fondamental dans la construction et la transmission des savoirs.

Niveau : Master 2

Durée : 3-4 mois (possibilité de stage alterné)

Lieu : INHA et Université Paris Nanterre

Début de stage : février/mars 2019 (négociable)

Encadrement :
Marta Severo, MCF HDR, Université Paris Nanterre
Christophe Marion, Délégué général du Comité des travaux historiques et scientifiques (CTHS)

En savoir plus :

http://wikipatrimoine.parisnanterre.fr/?p=215

Job: Etude ethnographique sur les nocturnes du Musée du Louvre

Le musée du Louvre recherche un chercheur ou une chercheuse en sciences sociales afin de réaliser un terrain ethnographique portant sur un nouveau dispositif mis en place au musée : la nocturne gratuite du samedi, chaque premier samedi du mois de 18h à 21h45.

Cette nouvelle nocturne mensuelle du samedi soir (deux autres nocturnes, hebdomadaires, sont proposées au public les mercredis et les vendredis) s’inscrit dans une démarche d’élargissement et de démocratisation culturelle. Elle vise à toucher de nouveaux visiteurs, en particulier un public de proximité (francilien), de familles et de jeunes adultes et a pour vocation d’encourager la découverte des œuvres et du Palais du Louvre à travers différents dispositifs de médiation (concerts, lectures contées, visites à la lampe torche, etc.).

L’ensemble du public a accès gratuitement aux collections permanentes du Louvre (ailes Denon et Sully), l’offre de médiation, déployée dans l’aile Richelieu, étant accessible uniquement sur réservation préalable, à partir du compte Facebook du musée du Louvre.

Afin d’évaluer les appropriations de cette nouvelle offre et d’en proposer des pistes d’amélioration, le musée du Louvre conduit une étude qui a pour objectifs :

–          D’évaluer les usages des offres de médiations, les appropriations du musée et l’élargissement géographique et social du public

–          D’analyser et observer les comportements de visite

–          D’étudier la perception de la mesure et les opinions du public

Le protocole envisagé comporte deux volets complémentaires : un volet qualitatif, concerné par cet appel à candidatures, et un volet quantitatif, réalisé par le musée du Louvre. Le chercheur ou la chercheuse sera amené(e) à collaborer étroitement avec les équipes de l’unité des études et des recherches socio-économiques du musée du Louvre pour le volet qualitatif.

Missions :

Le chercheur ou la chercheuse devra réaliser des observations et des entretiens sur l’ensemble des nocturnes du samedi à partir de mars 2019 (soit 10 nocturnes de mars à décembre 2019)

–          Aux ailes Denon et Sully, afin d’observer, en complément de données quantitatives collectées par le musée, les usages et comportements du public

–          A l’aile Richelieu, de façon plus approfondie, pour appréhender les usages et la réception des nouvelles activités conçues spécialement pour ces nocturnes.

Le travail d’enquête sera réalisé conjointement avec les chargés d’études socio-économiques du musée du Louvre, avec lesquels des mises à plats et des réunions seront organisées de façon régulière tout au long de l’année 2019.

 

Livrable :

Un rapport de synthèse (30-40 pages) sous format Word.

Conditions :

–          Disponibilité impérative tous les premiers samedis du mois, en nocturne, de mars à décembre 2019

–          Doctorat ou Master 2 en sciences sociales

–          Appétence pour la sociologie de la culture et des pratiques culturelles

–          Aptitude à travailler en équipe

–          Expérience avérée en matière de réalisation de terrains ethnographiques (observations et entretiens)

–          Maîtrise de l’anglais oral dans un contexte professionnel, certains entretiens pouvant être conduits auprès de visiteurs n’étant pas de langue maternelle française.

Conditions de rémunération :

Statut d’autoentrepreneur ou appartenance à une structure permettant la rémunération (association, société de portage salarial, entreprise).

Pour postuler :

Adresser, par courriel, aux adresses mentionnées ci-dessous avant le lundi 28 janvier 10h

–          un curriculum vitae détaillé ;

–          une note d’une ou deux pages présentant la démarche méthodologique pressentie.

Contacts et renseignements concernant la mission :

morgane.mabille@louvre.fr et romain.loubie@louvre.fr

Morgane Mabille

Unité des recherches socio-économiques

Centre Dominique-Vivant Denon

Direction de la recherche et des collections

Musée du Louvre

01 40 20 58 05

Job: Musée national de l’Education – recrutement

Le Musée national de l’Education recrute un Chargé de conservation et de recherche. L’annonce est en ligne ici : https://www.reseau-canope.fr/recrutement/offre.html?tx_cndpvacancy_vacancy%5Buid%5D=27&cHash=8dde42bf7dad2831702feb4912896953 , n’hésitez pas à la diffuser autour de vous. 
Nicolas Coutant
Directeur adjoint du Musée National de l’Education
Centre de ressources
6 rue de Bihorel
76000 Rouen
Nos collections en ligne sur www.munae.fr/collections

Job: Poste de chargé(e) de projet : « Interprétation du territoire et itinéraires de valorisation des patrimoines des Alpilles » / Projet LEADER

Le Parc naturel régional des Alpilles recrute un-e chargé-e de projet “Interprétation du territoire et itinéraires de valorisation des patrimoines des Alpilles” à partir du 1er mars 2019 pour une durée d’un an.

Le projet consiste à adopter une approche narrative cohérente pour transmettre en différents lieux le caractère des Alpilles et ainsi permettre de valoriser les patrimoines naturels et culturels. Il s’agit d’enrichir l’offre de découverte et d’aller plus loin en termes de médiation et de scénarisation des contenus proposés, en privilégiant des approches originales mettant en avant l’émotion et l’expérience vécue par le visiteur.

Clôture des candidatures au 31 janvier 2019 pour des entretiens en février.

Offre complète  http://www.parc-alpilles.fr

Job: Offre de stage Muséum : ethno / muséo / histoire des sciences

OFFRE DE STAGE :

Pierre Robbe et son parcours : cartographier et produire des archives, éclairer l’histoire récente de l’ethnologie et de ses collections

Disciplines concernées : histoire des sciences, histoire des collections, sciences de l’archive, anthropologie, ethnologie, muséologie

Niveau :Master 2

Lieu du stage :UMR 208 Paloc (Patrimoines locaux et gouvernance, IRD-MNHN), Muséum national d’Histoire naturelle, 43 rue Buffon, 75005 Paris ; Musée de l’Homme, Place du Trocadéro, 75016 Paris ; Archives à explorer

Tuteurs : 

Nom, Prénom

Unité/Service de rattachement

Statut

Rôle dans le projet

Roustan, Mélanie

PALOC

Enseignant-chercheur

Direction du stage, accueil du stagiaire au sein de l’UMR Paloc

Reubi, Serge

CAK

Enseignant-chercheur

Co-direction du stage

Delpuech, André

Musée de l’Homme

Directeur

Accueil du stagiaire dans l’environnement Musée de l’Homme

Durée et gratification :4 mois à réaliser en 2019 ; environ 550 euros mensuels nets

Le stage vise d’abord à réaliser un état des lieux des collections patrimoniales, collections de recherche, publications, documentations, archives et work in progressrelatifs aux activités scientifiques de collecte, d’écriture, de production de matériaux (visuels et sonores) de Pierre Robbe, anthropologue, né en 1939, professeur au Muséum national d’Histoire naturelle, témoin privilégié du départ des collections d’ethnologie du Musée de l’Homme pour le musée du quai Branly.

Ce sera l’occasion pour le stagiaire d’apprendre à identifier et cartographier les institutions, archives, fonds personnels où se trouvent publications, manuscrits, notes, carnets de terrain, archives, photographies mais aussi les collections, ainsi que d’en établir un catalogue sommaire. Une deuxième mission consiste à produire une archive orale (entretien biographique) du parcours scientifique et de l’engagement institutionnel de Pierre Robbe, et d’éventuels d’autres acteurs susceptibles d’éclairer son parcours.Le stagepermettra ainsi derecueillir la mémoire vivante et produire des archives orales grâce à la réalisation d’interviews de témoins.

Enfin, le ou la stagiaire devra dégager des pistes de recherche potentielles ou des actions de protection ou de valorisation de ce “fonds”.

En toile de fond, plusieurs grandes questions pourront être éclairées par cette étude de cas :

–       la place de l’ethnologie et de ses collections dans les musées

o  histoire institutionnelle

o  requalification des objets

o  départ des collections d’ethnologie du Musée de l’Homme au musée du quai Branly

–       l’évolution du regard porté sur le monde inuit

o  les métamorphoses des représentations des peuples autochtones

o  les changements dans la relation ethnologue-informateur

–       les défis de la mise en archives d’une production scientifique vivante

Le stage permettra d’acquérir plusieurs compétences :

– il constitue une initiation à la recherche, en développant des compétences dans la construction de l’objet, la problématisation, ainsi qu’en acquérant des expériences de travail en interdisicplinarité entre histoire des sciences, épistémologie des collections et anthropologie du musée : recherche en archives et en documentation, en collections, enquête de terrain et entretien.

– il permet de nourrir les réflexions sur les problèmes d’histoire des collections, de la circulation des objets et des effets des mutations institutionnelles (déménagement des collections d’ethnologie du Musée de l’Homme au musée du quai Branly).

 

Contacts : melanie..roustan@mnhn.fr et serge.reubi@mnhn.fr

Job: Proposition de stage patrimoine en Maurienne

vous trouverez ci-jointe une proposition de stage dans le cadre du projet interdisciplinaire Trajectories (https://trajectories.univ-grenoble-alpes.fr/fr/) sur la question des diverses formes de patrimoine en Maurienne, leur identification mais également leur potentiel en termes de prospective territoriale. Ce travail de stage repartira d’un travail en atelier mené avec les étudiants de master de l’IUGA et qui s’achèvera fin janvier, afin d’approfondir les résultats obtenus.
Offre de stage Trajectories Patrimoine Maurienne

Nicolas Buclet
Professeur à l’Institut d’Urbanisme et de Géographie Alpine
Membre du laboratoire PACTE
Université Grenoble Alpes
Tel: 04 76 82 20 45
Adresse : IUGA, 14 Avenue Marie Reynoard 38100 Grenoble

Full Professor at the Urban and Alpine Geography Institute
https://iuga.univ-grenoble-alpes.fr/
PACTE laboratory
University Grenoble Alpes
https://www.pacte-grenoble.fr/membres/nicolas-buclet

Job: Offre de stage de Master 2 Patrimoine / Tourisme / Alpes

Offre de stage en direction des Master 2 recherche ou pro

Formation en géographie / anthropologie / tourisme

Titre du stage 

Analyse des enjeux de valorisation des sites d’art rupestre dans les Alpes-Savoie : recensement des sites et des dispositifs de valorisation, analyse des jeux d’acteurs et des pratiques touristiques

Date

Du 15 mars au 15 septembre 2019

Lieu et encadrement du stage

Lieu d’accueil et de réalisation du stage : Edytem – Conservation départementale des patrimoines de la Savoie, Chambéry

Portage financier : UGA

Encadrement : Clément Mani, archéologue, conservation départementale ;  Mélanie Duval, CR CNRS ; Christophe Gauchon, PR USMB

Modalités

35h hebdomadaire ;

Gratification de base + défraiement des frais de déplacement selon la puissance fiscale du véhicule + frais repas et nuitées si nécessaire

Permis B indispensable – voiture personnelle

Contexte

Dans le cadre du projet de recherche « Patrimalp » portant sur une analyse pluridisciplinaire des patrimoines alpins, un volet est dédié aux sites d’art rupestre avec plusieurs actions croisées associant les sciences des matériaux et les sciences humaines et sociales.

De manière plus spécifique, une action de recherche est ciblée sur les enjeux de patrimonialisation et de mise en tourisme des sites d’art rupestre savoyards. Connus depuis plusieurs siècles, les sites d’art rupestre savoyards, que ce soit des peintures ou des gravures, sont essentiellement localisés dans la vallée de la Maurienne / Haute-Maurienne. Paradoxalement, alors qu’ils sont documentés sur le plan scientifique, ils sont peu activés en tant que ressource patrimoniale et touristique. L’objectif de ce stage est d’expliciter les raisons de ce décalage et d’analyser dans quelle mesure les sites d’art rupestre savoyard sont perçus (ou non) comme des ressources patrimoniales et touristiques par les différents acteurs en présence, et d’identifier les premiers facteurs explicatifs au décalage constaté.

Co-encadré par Edytem et la Conservation départementale des Patrimoines, le stagiaire sera accueilli dans les locaux de la Conservation, ce qui lui assurera un accès aux données départementales. Des temps d’échange réguliers seront également organisés avec les chercheurs d’Edytem impliqués dans le projet.

Le stage s’organise autour de trois volets conjoints :

Volet 1 : état de lieux

–          Etat des lieux de la documentation disponible (BD, SIG, projets antérieurs…) et cartographie des sites d’art rupestre savoyard

–          Recensement et analyse des dispositifs de valorisation existants : panneau, circuit, audio-guide… Quelle structure est en charge de ce dispositif de valorisation ? Quelle est le niveau de fréquentation touristique ? Quels en sont les contenus ?

–          Place des sites d’art rupestre dans les documents de promotion touristique de la Savoie (des premiers guides touristiques à aujourd’hui)

Volet 2 : Entretiens avec les acteurs du territoire impliqués dans les enjeux patrimoniaux et touristiques des sites d’art rupestre de Savoie : quels enjeux ? quels projets ? quelles limites et freins à ces dynamiques patrimoniales et touristiques ?

= Réalisation des entretiens, transcriptions et analyse

Volet 3 : Enquête auprès des touristes en Maurienne et Haute-Maurienne pendant l’été 2019 sur les principaux lieux de valorisation : pratiques touristiques, place des sites d’art rupestre dans leurs motivations à venir visiter des sites d’art rupestre, perceptions des sites d’art rupestre)

= réalisation d’une enquête couplant les approches quantitatives et qualitatives, analyse des données

Méthodes mobilisées

Travail sur des documents d’archives, de gestion, de promotion touristique

Observation directe / participante ; tenue d’un carnet de terrain

Conduite d’entretiens semi-directifs, grille d’entretien à définir et à valider avec les encadrants

Enquête auprès des populations touristiques, croisant les approches quanti et quali (protocole à définir avec Mélanie Duval)

Compétences requises 

Fort intérêt pour les questions de patrimonialisation, mise en tourisme, jeux d’acteurs

Une expérience dans la conduite d’entretiens semi-directifs de recherche serait un plus

Travail en autonomie, bonne capacité de problématisation, traitement de données via Sphinx et si possible Sonal, compétences en cartographie souhaitées

Matériel mis à disposition par le laboratoire Edytem

Enregistreur

Poste de travail et logiciels dédiés à partager suivant les autres besoins des utilisateurs de la plateforme Enquête

Envoi de la candidature (CV et lettre de motivation) à Mélanie Duval melanie.duval@univ-smb.fr

Date limite : 10/12/2018