Tag Archives: Migration

Workshop: “[S]oggetti migranti”, Roma, Italy

READ-ME – Rete europea delle Associazioni delle diaspore
e dei Musei etnografici
“[S]oggetti migranti”
Prove di dialogo in museo
Laboratorio tecnico-scientifico
Museo Nazionale Preistorico Etnografico Luigi Pigorini
Sabato 21 gennaio 2012 – ore 9.00-19.30
Sala Conferenze
ingresso libero all’evento
Ridurre i conflitti interculturali 
attraverso il patrimonio 
Al Museo Pigorini i migranti del mondo si incontrano per dialogare 
Quale è il luogo migliore per ridurre i conflitti interculturali? Un museo come il “Pigorini” che conserva le più antiche e importanti collezioni etnografiche extraeuropee, è sicuramente un luogo “democratico” dove potersi incontrare per dialogare. Qui, migranti, provenienti da varie parti del mondo ed i figli dei migranti nati in Italia, si incontrano per dialogare grazie al progetto europeo READ-ME “[S]oggetti migranti”. Nel 2010 il Museo Pigorini ha assunto il ruolo di capofila del progetto con lo scopo di rimettere in gioco l’eredità culturale nostra e delle altre culture attraverso l’incontro con le collezioni del museo.
Nello spirito del progetto di collaborazione tra museo e migranti, in vista della  grande mostra che si terrà a Roma a settembre 2012, è stato costituito un gruppo di lavoro composto dai curatori del Museo Pigorini e da rappresentanti delle associazioni della diaspora africana (associazioni Buudu Africa e Kel’Lam onlus), asiatica (AssoCina – Associazione dei Cinesi di seconda generazione), americana (Comunidad Peruana de Roma e Comunidad Católica Mexicana de Roma). Collaborano al progetto, tra gli altri lo scrittore Marco Wong (nato in Italia da genitori cinesi) il poeta Ndjock Ngana (nato in Camerun, vive in Italia da trent’anni).
Il Museo “L. Pigorini” è impegnato nella rete europea denominata READ-ME – Réseau européen des Associations de Diasporas & Musées d’Ethnographie dal 2007. Ne fanno parte altri prestigiosi musei etnologici d’Europa, quali il Musée Royal de l’Afrique Centrale di Bruxelles, il Musée du Quai Branly di Parigi, il Museum für Völkerkunde di Vienna.
I quattro musei partner organizzano giornate di studio e di scambio di esperienze. Nei giorni 20-22 gennaio 2012 è previsto al Museo Pigorini un laboratorio tecnico-scientifico incentrato sul valore simbolico degli oggetti e sul loro utilizzo contemporaneo.
Sabato 21 gennaio 2012, dalle 9,00-19,30 il progetto viene presentato al pubblico.
Le fasi principali del laboratorio sono due: l’adozione da parte dei migranti di oggetti del patrimonio del Museo Pigorini, scelti per la loro rappresentatività e importanza culturale, e la valorizzazione degli stessi a partire dalle storie personali dei migranti.
La mostra [S]oggetti migranti, in corso di preparazione, che verrà inaugurata il 20 settembre 2012, è il risultato di questa processo collaborativo, e avrà l’obiettivo di presentare le collezioni del museo Pigorini attraverso lo sguardo e le voci dei migranti.
«Dopo un anno di attività – afferma il coordinatore del progetto europeo READ-ME, Vito Lattanzi del Museo Pigorini – da quando è partito il forum di confronto per rinforzare i legami di collaborazione tra le associazioni dei migranti e il museo etnografico, abbiamo investito sulle importanti risorse umane delle popolazioni migranti per proporre al pubblico del museo un “altro“ sguardo sulle collezioni che il Museo Pigorini possiede, al fine di proporre una piattaforma di confronto e di dialogo sui temi dell’immigrazione e della cittadinanza attiva, mediante una migliore conoscenza del ruolo del museo e del patrimonio culturale. Il percorso di valorizzazione degli oggetti culturali, appartenenti alla cultura d’origine dei migranti, punta a favorire nel pubblico e nelle nuove generazioni la presa di coscienza del patrimonio come veicolo di appartenenza e di pacifica convivenza e allo stesso tempo consolida la funzione del museo etnografico come istituto democratico che permette di ridurre le fratture sociali causate dai conflitti interculturali».
Ufficio stampa
Patrizia Mari
cell. 3381534743
Per informazioni:
Servizio di Informazione e Comunicazione
Direttore – Gianfranco Calandra
———————————————————–
Museo Nazionale Preistorico Etnografico “Luigi Pigorini”
Piazza G. Marconi, 14 – 00144 Roma EUR
tel. 0654952269 – fax 0654952310
Advertisements

Conference: Mémoires des migrations, patrimonialisation et citoyenneté, 28-30 juin 2011, Citeres, Tours

Mémoires des migrations, patrimonialisation et citoyenneté

Colloque régional et international

organisé par le laboratoire CITERES (CNRS –UMR 6173)

et l’Université François Rabelais de Tours

Ce colloque vise à rassembler des chercheurs en sciences humaines et sociales et des acteurs institutionnels (de la culture, de l’urbain et du social) pour réfléchir ensemble à la place des mémoires des migrations dans les villes et à la nature des liens qui articulent mémoires, patrimoine et citoyenneté.

L’entrée dans cette problématique étant une étude régionale, le colloque permettra d’interroger cette problématique dans plusieurs contextes régionaux, mais aussi de découvrir comment elle est pensée dans des contextes nationaux comme le Royaume-Uni ou le Canada. Cette manifestation a donc une dimension régionale, avec toutefois l’ambition de poser l’objet dans sa dimension nationale (indispensable avec un tel sujet) mais aussi, par le biais d’exemples et d’approches britanniques et canadiennes, dans une perspective internationale.

PROGRAMME

Mardi 28 juin 2011

14 : 00                  PRESENTATION DES RESULTATS DE LA RECHERCHE MENEE EN REGION CENTRE / Salle Anatole France – Mairie de Tours

Restitution collectivepar l’équipe de chercheurs impliqués : Mobilisations « au nom de la mémoire » et formes de patrimonialisation émergentes

  • En présence de Patrick RIEHL, vice-président de la Région chargé de la recherche (en charge des universités, enseignement supérieur, recherche, innovation et transfert de technologie)
  • Et de Michel TALBOT, Service de l’action territoriale et interministérielle, DRAC Centre.

15 :15                   PAUSE

15 :30                  QUESTIONS ET DEBAT AVEC LA SALLE

16 :00 – 18 : 00     TALE RONDE /

         Histoire et mémoires des migrations dans les institutions patrimoniales

Présidée par Christian HOTTIN, Pilotage de la Recherche, Ministère de la culture et de la communication et Carole CANETTE, Conseillère Régionale, Déléguée à la Culture et patrimoine en Région Centre

  •  Xavier DE LA SELLE, Le Rize – Centre Mémoires et Société, Villeurbanne
  •  Claire CALOGIROU, IDEMEC, CNRS / Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée
  •  Silvia BERNARDI, Musée Paolo Cresci de Lucca (Italie)
  •  Julie GARNIER, MIGRINTER, Université Poitiers / A propos de l’Exposition « Nantais venus d’ailleurs » – Musée de Nantes

Mercredi 29 juin 2011

8:30            ACCUEIL DES PARTICIPANTS

                            Salle Anatole France – Mairie de Tours

9:00 – 9:30  Allocutions d’ouverture

Michel CAMUX, Préfet de la région Centre (ou son représentant)

Mr BONNEAU, Président du Conseil Régional (à confirmer) 

Mme LARRUE, Citeres / Université François Rabelais de Tours

09:30 – 09:45        INTRODUCTION / Mémoires en migration : un débat transver

Hélène BERTHELEU, CITERES, Université de Tours

09:45 – 13:00          conférences introductives 

  •  Laure TEULIÈRES, FRAMESPA, Université de Toulouse – Le Mirail : Les conditions d’émergence des mémoires des migrations au prisme d’enjeux mémoriels contemporains
  •  Catherine NEVEU, LAIOS, EHESS : Engagements, mémoires et citoyennetés urbaines

Pause Café

  •  Michel RAUTENBERG, Centre Max Weber, Université de Saint Etienne : Des mémoires qui résistent à la patrimonialisation ?
  •  Alain BATTEGAY, Cnrs, LAMES-Aix en Provence/Centre Max Weber- Lyon-Saint-Etienne : Les mémoires de l’immigration dans les redéploiements mémoriels en France. Ce que le public fait à la mémoire.

13:00                         PAUSE – REPAS SERVI SUR PLACE

                                   Visite des expositions photos dans le Péristyle de la Mairie

                                   Présentation du site www.memoiresplurielles.fr

PENDANT LE COLLOQUE

Visite sur place de deux expositions photographiques

« Retour au Laos » par Malik NEJMI

A la demande de la communauté laotienne qui souhaitait documenter ce voyage et en partenariat avec le Secours Populaire, j’ai suivi l’évolution de ces vingt adolescents dans leur projet de retour au Laos. Sensible aux questions de transmission des cultures parentales, j’ai essayé de dresser ici le portrait de la jeune génération laotienne née en France, à travers un voyage unique et sensible, conditionné par l’espoir d’un retour aux sources… Comment photographier et retranscrire cet espoir de voir se reconstituer des liens avec un pays que les parents ont quitté, il y a trente ans ? La force de ce projet est à l’image de ce que les jeunes ont mis en œuvre pour le réaliser.

« Mémoires de nos aînés » par Kadir HAMOU et Malik NEJMI

Fin 2007, Kader Hamou, médiateur culturel, contacte le photographe Malik Nejmi pour un « petit projet », un simple recueil de mémoires d’immigrés. Quelques récits de vie plus tard, les visages ont surgi avec leurs rides creusées et leurs regards brillants. Ils ne sont pas seuls ces aîné(e)s : le « petit projet » s’est étendu au quartier de la Rabière avec ses hommes et ses femmes pris sur le vif. Mémoire de nos aîné(e)s réunit un texte saisissant et des visages magnifiques, portés par un passeur de mots et un photographe écrivain. Un tout petit projet pour un flot d’humanité.

14:30 – 16:00        Mémoires des migrations : représentations et citoyennetés

                                            Table ronde N°1

Animée par Hélène HATZFELD, chargée de mission, Ministère de la culture et de la communication

  •  Georgie WEMYSS, Goldmiths, University of London (traduction assurée par Catherine Neveu) : White Discourse, Memory and Hierarchies of Belonging
  • · Jim HOUSE, Centre for French and Francophone Cultural Studies, University of Leeds :  Mémoires, silence et engagement
  •  Yvan GASTAUT, CMMC, Université de Nice : Les enjeux des mémoires des migrations  en région PACA

16:00 – 16:30        DEBAT AVEC LA SALLE 

16:30 – 18:00        Mémoires des migrations, transmission et territoires

Table ronde N°2

Animée par Patrice MELE, CITERES, Université de Tours

  • Ahmed BOUBEKER, Piero GALLORO, Laboratoire Lorrain de Sciences sociales, Université de Metz : Des non-lieux de mémoire des migrations ?
  •  Julie GARNIER, MIGRINTER, Université de Poitiers : La mémoire “des murs” au  détour de l’injonction mémorielle
  •  Scott G.SOO, French Studies, School of Humanities, University of Southampton : Don Quijote, la télévision et le jardin : récits de vie et milieux de mémoire des  Républicains espagnols

18:00 – 18:30        DEBAT AVEC LA SALLE

19:00                    RECEPTION /COCKTAIL A LA MAIRIE DE TOURS

                            Accueil par Mr Jean Germain, Maire de Tours

21:00                   SOIREE THEATRE

Entre mémoire, émotion et récit de soi présentée par Hélène BERTHELEU, CITERES, Université de Tours – Salle Thélème, Université de Tours

Pièce de Théâtre : « Sans nom »

Compagnie Gavroche Théâtre, de et avec Mohamed BELLAHCENE

Eclairage : Jean-Raphael SMITH

Un homme dénommé Mohamed interné à l’hôpital psychiatrique délire. De ces délires, des textes d’Arthur Raimbaud, de Maupassant jaillissent comme des torrents de mots. Mohamed se dédouble soudainement pour devenir des personnages tels qu’un metteur en scène, un animateur socioculturel, un vieillard ou encore un rebelle qui lui expriment tous comment faire et que faire comme métier. Mohamed n’existe pas à leurs yeux, quant à lui il n’existe qu’à travers les textes lumineux profonds et inaccessibles. Chaque personnage ou chaque double voulant être Mohamed, s’ensuit une course poursuite pour le vampiriser. Qui est Mohamed ? Rêve ou cauchemar ? La recherche d’une identité, le déracinement sont au centre de cette quête. Un seul comédien pour cinq personnages dans un spectacle fantastique avec un décor de jeux d’ombres, de sons, d’ambiances qui vous emmène loin des portes de la conscience. Qui est-il ? Qui sommes-nous ?

Jeudi 30 juin 201

9:00 – 10:30    Mémoires des migrations : effets de contextes, engagements institutionnels ?

Table ronde n°3

Animée parMichel RAUTENBERG, MODYS, Université de Saint Etienne

  • Marianne AMAR, CNHI, Paris : “Généalogie politique d’un projet culturel : la naissance d’un musée de l’immigration à Paris (1989-2007)”
  • Hélène HATZFELD, Ministère de la culture et de la communication : Mémoires, institutions patrimoniales et contextes locaux
  • Jean-Barthelemi DEBOST, Service du patrimoine culturel, Conseil général de la Seine-Saint-Denis : Le rôle des collectivités locales : l’expérience d’un département engagé
  • Evelyne RIBERT, IIAC/CEM, CNRS : Les actions mémorielles des Espagnols en Seine Saint-Denis

10:30 – 11:00          DEBAT AVEC LA SALLE

11:00 – 13:00        Co-produire la mémoire : quels réseaux d’acteurs ?

Table ronde n°4

Animée par Julie GARNIER, MIGRINTER, Université de Poitiers

  • Naïma YAHI, Association Génériques : Vingt ans d’expérience et de recul d’un acteur « historique »
  • Xavier DE LA SELLE, Le Rize – Centre Mémoires et Société : L’expérience du Centre      Mémoires et Société de Villeurbanne
  • Joëlle RICHARD & Gayé PETEK, anciennes responsables d’associations    d’accompagnement des migrants : Des acteurs en péril et une mémoire étouffée

13:00 PAUSE – REPAS SERVI SUR PLACE

14:30 – 16:30          De la mémoire à la patrimonialisation des migrations

Table ronde n°5

Animée par Alain BATTEGAY, LAMES-Aix en Provence/Centre Max Weber- Lyon-Saint-Etienne

  • Françoise CLAVAIROLLE, CITERES, Université de Tours : La question patrimoniale à la lumière des migrations
  • VéroniqueDASSIE, LAHIC, Paris et Marie-Blanche FOURCADE, UQAM : Souvenirs, intimité et transmission
  • Guillaume ETIENNE, CITERES, Université de Tours et Pôleth WADBLED, ODRIS / Mémoires Plurielles en région Centre : La religion comme vecteur de patrimonialisation des migrations ?

16:30 – 17:00        Conclusion et perspectives

par Hélène BERTHELEU, CITERES, Université de Tours

Contact :

Hélène BERTHELEU, Maître de Conférences en sociologie

Université de Tours, Laboratoire CITERES UMR 6173 CNRS

Tel : 06 32 75 93 51

bertheleu@univ-tours.fr

Inscription au colloque:

Lydia SEABRA, Laboratoire CITERES – Equipe Cost

Tel : 02 47 36 15 31

Comité scientifique :

Marianne Amar, Historienne, Service Recherche de la Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration

Alain Battegay, Sociologue, Laboratoire UMR CNRS LAMES, Université d’Aix en Provence

Françoise Clavairolle, Anthropologue, Université de Tours, UMR 6173 CITERES

Marie-Blanche Fourcade, UQAM Département d’histoire de l’Art, Canada

Hélène Hatzfeld, Politiste, DREST, Ministère de la Culture

Catherine Neveu, Anthropologue, UMR CNRS LAIOS, école des Hautes études en Sciences Sociales

Michel Rautenberg, Ethnologue, Université de Saint Etienne, Laboratoire UMR CNRS MODYS.

Laure Teulières, Historienne, Université de Toulouse le Mirail, FRAMESPA

Comité d’organisation :

Hélène Bertheleu, Sociologue, Université de Tours, UMR 6173 CITERES

Véronique Dassié, Anthropologue, Laboratoire LAHIC/Ministère de la culture, associée UMR 6173 CITERES

Guillaume Etienne, Doctorant en anthropologie, Université de Tours, UMR 6173 CITERES

Julie Garnier, Sociologue, Université de Poitiers, UMR 6173 CITERES, MIGRINTER

Muriel Hourlier, Chargée de communication (UMR 6173 CITERES)

Lydia Seabra, organisation administrative et financière (UMR 6173 CITERES)

Link : http://www.migrations-centre.fr/

Conference: Mémoires des migrations, patrimonialisation et citoyenneté, Tours, 28-30 juin 2011

Colloque ‘Mémoires des migrations, patrimonialisation et citoyenneté’

du 28 juin 2011 au 30 juin 2011

Colloque organisé conjointement par le laboratoire CITERES et l’université.

citeres
  • Ce colloque vise à rassembler des chercheurs en sciences humaines et sociales et des acteurs institutionnels (de la culture, de l’urbain et du social) pour réfléchir ensemble à la place des mémoires des migrations dans les villes et à la nature des liens qui articulent mémoires, patrimoine et citoyenneté.

 

  • L’entrée dans cette problématique est une étude régionale qui se termine actuellement. Tout en permettant une restitution détaillée de ces travaux en Région Centre, le colloque permettra d’interroger cette problématique dans plusieurs autres contextes régionaux, mais aussi de découvrir comment elle est pensée dans des contextes nationaux comme le Royaume Uni ou le Canada. Cette manifestation a donc une dimension régionale, avec toutefois l’ambition de poser l’objet dans sa dimension nationale (indispensable avec un tel sujet) mais aussi, par le biais d’exemples et d’approches britanniques et canadiennes, dans une perspective internationale.

 

  • Ce colloque permettra de croiser et mettre en débat des thématiques rarement explorées ensemble : l’immigration, la ville, les mémoires urbaines, le patrimoine immatériel et la citoyenneté. Un de nos objectifs est finalement « d’explorer la ville comme horizon démocratique » avec la conviction forte que dans l’histoire de nos villes, urbanisation et migrations ont été étroitement mêlées, même si cette dimension est restée longtemps invisible.

http://www.univ-tours.fr/1297174416163/0/fiche___actualite/

Seminar: Mémoires et patrimonialisations de l’immigration – EHESS Paris

Mémoires et patrimonialisations de l’immigration
Séminaire du IIAC/CEM à l’EHESS (École des Hautes Études en Sciences
Sociales)

Michèle Baussant, (CNRS – LESC)
Marina Chauliac, (IIAC/CEM, Direction régionale des Affaires culturelles de Lorraine)
Irène dos Santos, (CRIA – Université de Lisbonne)
Évelyne Ribert, (CNRS – IIAC/CEM)
Nancy Venel, (Université Lyon-II/ Triangle ENS/LSH)

1er et 3e vendredis du mois de 11 h à 13 h (salle 1, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 5 novembre 2010 au 20 mai 2011.
La séance du 5 novembre 2010 se tiendra en salle 7.
La séance du 4 février se tiendra de 15 h à 17 h, salle 10, même adresse.

Depuis les années 1980, en France, les initiatives visant à « recueillir » les mémoires de l’immigration se multiplient, mais l’expérience de la migration ne serait généralement pas transmise de manière explicite, dans les familles, aux enfants.
Nous partirons de ce paradoxe pour nous interroger sur les mécanismes qui visent à transformer les mémoires de l’immigration en une forme de patrimoine. Il s’agira d’abord de comprendre comment et pourquoi des processus de « patrimonialisation » des mémoires de la migration émergent. Quels acteurs (immigrés, pouvoirs publics, etc) se mobilisent ? Quels lieux et quels
objets participent de ce processus? Comment se construisent et sont construites des mémoires collectives ? On analysera ensuite les liens entre l’expression publique d’une mémoire de l’immigration et la transmission au sein des familles d’une mémoire de la migration.

Programme
– 5 novembre 2010 : Présentation du séminaire (Salle 7 au 105 bd Raspail)
– 19 novembre 2010 : Marina Chauliac (IIAC/CEM, Direction régionale des Affaires culturelles de Lorraine) et Jean-Barthélémi Debost (Service du patrimoine culturel du Conseil général de la Seine-Saint-Denis) : Les processus de patrimonialisation
(Salle 1, au 105 bd Raspail)
– 3 décembre 2010 : Mémoire collective et immigration
– 17 décembre 2010 : Irène dos Santos (CRIA – Université de Lisbonne) : Mémoire de la migration au sein du groupe familial et des associations : le cas de l’immigration portugaise
– 7 janvier 2011 : Evelyne Ribert (CNRS/IIAC/CEM) : Les transmissions familiales de l’histoire migratoire : le cas de l’immigration espagnole
– 21 janvier 2011 : Soraya El Alaoui (IISMM/EHESS): Le rôle des lieux dans l’élaboration d’une mémoire collective marquée par des spécificités nationales, ethniques ou sociales : le cas du cimetière musulman de Bobigny
– 4 février 2011 : Noël Barbe (IIAC/LAHIC, Direction régionale des Affaires
culturelles de Franche-Comté) : Les changements de posture du chercheur dans les actions patrimoniales (titre provisoire) (Séance de 15h à 17h en salle 10 au 105 bd Raspail)
– 18 février 2011 : Anne-Marie Granet Abisset (Professeur d’histoire contemporaine, Directrice déléguée du LARHRA-Grenoble, Université Grenoble 2) : La patrimonialisation institutionnelle : la mise en exposition (titre provisoire)
– 4 mars 2011 : Michèle Baussant (CNRS/LESC) Elaboration d’une mémoire collective et patrimonialisation: l’exemple des associations alexandrines
– 18 mars 2011 : Séance ouverte
– 1 avril 2011 : Nancy Venel (Université Lyon 2/ Triangle ENS/LSH) : La lutte pour la reconnaissance : le cas des Oranges
– 6 mai 2011 : Alexia Serré (Université Paul Verlaine de Metz, Laboratoire 2L2SErase) : Les stratégies pour faire reconnaître ses conceptions de l’intégration (titre provisoire)
– 20 mai 2011 : Conclusion
——————————

——————————————————————-
Renseignements : Évelyne Ribert (IIAC/CEM): ribert@ehess.fr ou tél. : 01 40 82 75 39.
Site web : http://www.ehess.fr/fr/enseignement/enseignements/2010/ue/974/

Conference : Colloque Migrations – Musée de la civilisation – Canada

English follows

Cher(e)s collègues,

Au nom du Musée de la civilisation de Québec, de l’Université d’Ottawa et de l’Université Laval, nous tenons à vous inviter à faire diffuser dans vos réseaux l’annonce du colloque international et écoresponsable intitulé Migrations: perspectives scientifiques et médiations muséales qui aura lieu le 4 et 5 novembre 2010 au Musée de la civilisation de Québec. Notre site web : http://www.mcq.org/migrations/

Le colloque fait suite à l’inauguration de l’exposition permanente Partir sur la route des francophones au Musée de l’Amérique française à Québec. Nous souhaitons qu’il soit un lieu de réflexion entre chercheurs universitaires, muséologues et autres praticiens quant à la diffusion du savoir sur les phénomènes migratoires, à diverses échelles.

Sept séances thématiques permettront de traiter les enjeux contemporains, le rapport entre l’histoire et le territoire, la place des migrations dans le récit muséal ou encore la rencontre entre chercheur et praticiens de la communication (musées, cinéma, arts visuels, etc.). Chacune des séances sera accompagnée d’une période de questions.

La Professeure Nancy L. Green, directrice du Centre de recherches historiques à l’École des hautes études en sciences sociales, ouvrira le colloque. Une table ronde réunira certains des plus grands spécialistes du  domaine : Bruno Ramirez (Historien et cinéaste, Université de Montréal), Marianne Amar (Responsable de la recherche, Cité nationale de l’immigration, Paris) et Jean-Francois Leclerc (Directeur, Centre d’histoire, Montréal).

Le Professeur Yves Frenette, président du comité scientifique-organisateur, et moi-même, serions honorés de votre participation à cet événement. Nous vous invitons à vous inscrire en écrivant à colloquemigrations@mcq.org et à faire diffuser dans vos réseaux cette information.

Dans l’attente de vous rencontrer en novembre, veuillez accepter l’expression de nos sentiments distingués.

Mélanie Lanouette, Ph.D.

Directrice

Service de la recherche, de l’évaluation et de la veille muséologique Musée de la civilisation mlanouette@mcq.org

et

Le président du comité scientifique-organisateur, Yves Frenette, Ph.D.

Directeur / Director

Institut d’études canadiennes / Institute of Canadian Studies  Université d’Ottawa / University of Ottawa L’Université canadienne / Canada’s university Yves.Frenette@uOttawa.ca

_____________________________________

Dear colleagues,

On behalf of the Musée de la civilisation, the University of Ottawa and the University Laval, we are writing to ask you to disseminate on your networks this conference Migrations: Scientific Perspectives and Museum Mediations (4 to 5 November 2010 – Musée de la civilisation de Québec) which accompanies the permanent exhibition On the Road: The Francophone Odyssey which opened on March, 9th, 2010 at the Musée de l’Amérique française. Our website: http://www.mcq.org/migrations/

Seven thematic sessions will address contemporary issues, the relationship between history and territory, the role of migration museums or the meeting between researchers and practitioners of mediation (museums, theatre, visual arts, etc.). Each session will be accompanied by a question period.

Professor Nancy L. Green, Director of the Centre for Historical Research at the Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, will open the conference. The conclusion in the form of a roundtable will bring together some of the biggest names in the field: Bruno Ramirez (historian and filmmaker, University of Montreal), Marianne Amar (Head of Research, Cité nationale de l’immigration, Paris) and Jean-Francois Leclerc (Director, Centre d’Histoire de Montréal).

Professor Yves Frenette, the Chairperson of the scientific-organizing committee and myself will be honoured by your participation to this event. We invite you to join us to colloquemigrations@mcq.org and to disseminate this information to your networks.

We are looking forward to meeting you in November.

Yours truly,

Mélanie Lanouette, Ph.D.

Director

Service de la recherche, de l’évaluation et de la veille muséologique Musée de la civilisation mlanouette@mcq.org

et

Le président du comité scientifique,

Yves Frenette, Ph.D.

Directeur / Director

Institut d’études canadiennes / Institute of Canadian Studies Université d’Ottawa / University of Ottawa L’Université canadienne / Canada’s university Yves.Frenette@uOttawa.ca

Call for Paper : Migrations – Scientific Perspectives and Museum Mediations/Perspectives scientifiques et médiations muséales

NYIRI Pál
hoogleraar Mondiale geschiedenis in antropologisch perspectief
Professor of Global History from an Anthropological Perspective
Vrije Universiteit, De Boelelaan 1081
1081 HV Amsterdam, the Netherlands
Tel. +31 20 598 6707
http://mqvu.wordpress.com

[La version française suit.]

Migrations
Scientific Perspectives and Museum Mediations

An international conference organized by the Musée de la civilisation in partnership with the Centre de recherche en civilisation canadienne- française, the Centre interuniversitaire d’études québécoises and the Chaire pour le développement de la recherche sur la culture d’expression française en Amérique du Nord.

Québec City, Musée de la civilisation, November 4 to 6, 2010

Call for Papers

Over the past two decades, the theme of migration has gained popularity in the museum world, with museums of migration cropping up in North America,Australia and Europe. Interest in the topic has been stimulated by a context that encourages migration, and immigration in par ticular, and corresponds to contemporary social and political issues. The opening up of borders and the development of technology, communications and means of transporta tion have spurred migration, prompting certain receiving societies to redefine themselves and seek ways of insuring that newcomers are integrated. Nations born of immigra tion, for their part, have turned to the history of migration to construct a collective memory that takes into account the plurality of the identities underlying the invention of a natio nal narrative.
Museums of history and society, as places of mediation, conservation and the transmission of a collective heritage, have also been caught up in this trend

The Musée de la civilisation de Québec, a national institution and government corporation, has decided to make the histo ry of migration the central theme of a brand new permanent exhibition. Entitled On the
Road: The Francophone Odyssey, the exhibition will open in March 2010 at the Musée de l’Amérique française, which is part of the museological com plex in Québec City, and will explore the mobility of French-speaking populations in North America between 1603 and 1930.
From preliminary research to final content validation, not to mention curating work and museography, the produc tion team collaborated closely with the exhibition’s scientific committee to adapt the concept and the ideas expressed to recent developments in historiography and museology. This situation meant that the team used a combination of analytical scales – international, national and regional – based above all on family and individuals. The migrant expe rience, which represents the exhibition’s common thread, will be presented through the stories of individuals and communities, showcasing examples of migrants and inviting to follow these people and gain an intimate understanding of what migrating meant for them.

With the aim of prolonging reflection on this exhibition and, more broadly, on migratory phenomena studied both from a historical standpoint and from the perspective of their rela tion to territory, the Musée de la civilisation is organizing an international conference on the theme of migration involving French-speakers or migration to French-speaking areas. To allow for richer exchanges, comparisons with other cultural communities will be welcome. The conference seeks to foster reflection on the way museums appropriate the theme of migration and present it in exhibitions; it sets out to draw a portrait of the state of research today and look at relations between the scientific community and places devoted to the diffusion of knowledge.

The organizers welcome proposals for papers not only in the field of museology but also in the human and social sciences. There should be a significant historic dimension to the examples dealt with. Finally, the papers should shed light on one of the following fundamental
questions:

1.      What senses are given to the concept of migration/immigration
and what contemporary issues correspond to the present interest in themes like migration, diasporas and mobility?
2.      From the viewpoint of its relation to history and territory,
does migration give rise to new spaces of identity? Does it perpetuate established imaginary geography or does it create new spaces of exclusion and overlap?
3.       How does migration become part of the museum narrative? How
is the contribution of present-day migrants and those who preceded them dealt with in exhibition content, museography and collections?
Does the presentation of exhibitions on the theme of migration have a role in the construction of a pluralistic, inclusive collective memory?
4.       What is the present state of fundamental research in the
history of migration and what links have been cultivated between the scientific community and places devoted to the diffusion of knowledge, particularly museums? How do researchers and those responsible for transmitting history (museums, cinema, visual arts, etc.) actually interact?

Please send a 250-word paper proposal and a biographical note of about 150 words to colloquemigrations@mcq.org no later than March 26, 2010.
Please indicate “Migrations” in the subject box of your message, and include the title of your presentation, your institutio nal affiliation and your complete contact information (email address, postal address and telephone number) in your correspondence. Papers may be given in French or in English. We will acknowledge the receipt of all proposals for papers.

(Version française)

Migrations
Perspectives scientifiques et médiations muséales

Colloque international organisé par le Musée de la civilisation en partenariat avec le Centre de recherche en civilisation canadienne- française, le Centre interuniversitaire d’études québécoises et la Chaire pour le développement de la recherche sur la culture d’expression française en Amérique du Nord.

Québec, Musée de la civilisation, 4 au 6 novembre 2010

Appel de communications

Depuis une vingtaine d’années, le thème des migrations est en vogue dans le milieu muséal, comme en témoigne la création de musées des migrations, en Amérique du Nord, en Australie ou encore en Europe. Cet intérêt est stimulé par un contexte favorable aux migrations et à l’immigration en particulier, et répond à des enjeux sociaux et politiques contemporains. L’ouverture des frontières, le développement des moyens de communication, des transports et des technologies ont favorisé les migrations, poussant certaines sociétés d’accueil à se redéfinir et à chercher les moyens d’assurer l’intégration des nouveaux venus. Des nations nées de l’immigration ont pour leur part interrogé l’histoire des migrations pour construire une mémoire collec tive qui reconnaisse la pluralité des identités à l’origine de la construction du récit national. Les musées d’histoire et de société, en tant que lieux de médiation, de conservation et de transmission du patrimoine collectif, n’ont pas échappé à cette tendance.

Le Musée de la civilisation de Québec, institution nationale et société d’État, a quant à lui décidé de faire de l’histoire des migrations le thème central d’une toute nouvelle exposition permanente. Inaugurée en mars 2010 au Musée de l’Amérique française, une composante du complexe muséologique du Musée de la civilisation, l’exposition Partir sur la route des francophones portera sur la mobilité des locuteurs du français en Amérique du Nord, de 1603 à 1930. De la recherche préalable à la validation finale des contenus, en passant par le travail de conservation et la muséographie, l’équipe de production a collaboré étroite ment avec le comité scientifique de l’exposition pour ajuster le concept et le propos aux développements récents de l’historiographie et de la muséologie. C’est dans cette pers pective qu’elle a combiné différentes échelles d’analyse :
internationale, nationale, régionale, mais surtout familiale et individuelle. L’expérience migrante, fil conducteur de l’exposition, sera présentée à travers des parcours indivi duels et communautaires, mettant de l’avant des exemples de migrants, invitant à les suivre et à entrer au cœur de leur expérience de la migration.

Pour prolonger cette réflexion sur cette exposition et, plus largement, sur les phénomènes migratoires étudiés dans une perspective historique et dans leurs relations au terri toire, le Musée de la civilisation tiendra un colloque international portant sur le thème de l’histoire des migra tions des francophones ou en milieu francophone.
Afin d’enrichir les échanges, les comparaisons avec d’autres communautés culturelles sont les bienvenues. Le colloque veut réfléchir à la façon dont les musées s’approprient ce thème et le mettent en exposition, il veut dresser l’état actuel de la recherche et réfléchir aux rapports entre les mi lieux scientifiques et les lieux de diffusion des connaissances.
Les propositions de communications sollicitées proviennent tout autant de la discipline muséologique que des sciences humaines et sociales.
La dimension historique des exemples abordés doit être aussi significative. Enfin, ces propositions doivent répondre à l’une ou l’autre de ces questions fondamentales:
• Quels sens donne-t-on aux concepts de migration/immigration et à quels enjeux contemporains répond l’intérêt actuel pour des thèmes tels que les migrations, les diasporas et la mobilité?
• Étudiées dans leur rapport à l’histoire et au territoire, les migrations engendrent-elles de nouveaux espaces identitaires?
Perpétuent-elles les anciens imaginaires géographiques ou créent-elles des espaces d’exclusion et de chevauchement?
• De quelle manière les migrations s’inscrivent-elles dans le récit muséal? Comment l’apport des migrants d’aujourd’hui et d’hier est-il abordé dans les contenus, la muséographie et à travers les collections? La mise en exposition du thème des migrations participe-t- elle à la construction d’une mémoire collective plurielle et inclusive?
• Quel bilan peut-on dresser de la recherche fondamentale en histoire des migrations et quels liens se sont tissés entre les milieux scientifiques et les lieux de diffusion et de médiation, notamment les musées? Comment s’opère la rencontre entre les chercheurs et les praticiens de la communication de l’histoire (musées, cinéma, arts visuels, etc.)?

Les propositions doivent être soumises pour le 26 mars 2010 àcolloquemigrations@mcq.org . Elles doivent inclure : titre et affiliation institutionnelle, coordonnées complètes (courriel, adresse postale et numéro de téléphone), titre de la communication, résumé de 250 mots et résumé biographique d’environ 150 mots. S’il-vous-plaît, indiquez « Migrations » dans l’objet de votre message. Les communications pourront être données en français ou en anglais. Nous accuserons réception de toutes les propositions de communications.

Veuillez noter que les frais de voyage pour les conférenciers ne sont pas remboursés et que le colloque donnera lieu à une publication.

Appel à publication pour Conserveries Mémorielles

Les réponses à l’appel sont attendues pour le 1er décembre 2009.

« Frontières, barrières, horizons : réinterroger l’histoire et les mémoires de la migration », Appel à contribution, Calenda, publié le lundi 05 octobre 2009, http://calenda.revues.org/nouvelle14575.htm