Category Archives: International and national conference

Conference: “Dakar : scènes, acteurs et décors artistiques. Reconfigurations locales et globales ?” / 27 et 28 avril / Galerie Colbert

colloque “Dakar : scènes, acteurs et décors artistiques. Reconfigurations locales et globales ?”, sous la direction de Mamadou Diouf et Maureen Murphy, qui se tiendra les 27 et 28 avril prochains en salle Vasari de la Galerie Colbert (2 rue Vivienne – 75002 PARIS)

L’objet du colloque est d’interroger les pratiques des artistes à Dakar face aux questions soulevées par la globalisation, de scruter leur rapport au public ainsi qu’à la ville, conçue comme un carrefour stratégique. Son ambition est d’ouvrir de nouveaux territoires aux investigations tant sociologiques, économiques, politiques qu’esthétiques (simultanément ou séparément), d’identifier de nouveaux paradigmes pour avancer une réflexion critique relativement aux expositions, aux institutions, aux discours artistiques mais aussi aux acteurs qui concourent aux manifestations artistiques (créateurs, critiques d’art, journalistes, commissaires d’expositions…). Autant d’interventions qui ont des implications dans la réception de l’art contemporain caractérisée par des modes ritualisés d’exposition ; l’extraordinaire développement des biennales et des cultures spécifiques qui leur sont associées ; la professionnalisation continue du métier de commissaire d’exposition que revendique l’artiste lui-même. Ne redéfinissent-elles pas, les fonctions, de formation de l’artiste, de production de l’oeuvre d’art et de sa dissémination (magazines, revues académiques, livres et catalogues d’exposition), du musée (et de tout lieu d’exposition), du collectionneur (public ou privé, personne ou institution). Il s’agira, entre autres, d’interroger les conventions qui gouvernent les théories esthétiques et de suivre à la trace les différents rythmes et récits qui nourrissent le questionnement continuel relatif à la nature de l’art contemporain, à la place qu’y occupe et/ou qui est assignée à la production plastique contemporaine africaine, ses modes d’exposition et de commercialisation et d’identifier et de rendre compte des mécanismes de régulation des arts plastiques autant par les interventions des politiques publiques (gouvernement et institutions publiques) que privées (le marché). Penser le contemporain induit également d’interroger le « moderne ». Quel fut l’impact de la politique de Léopold Sédar Senghor en matière de création et de circulation des artistes au lendemain des Indépendances ? Quelles furent les structures de promotion et de formation des artistes dans les années 1960 et 1980 ? Et qu’en est-il aujourd’hui alors que la demande du marché se fait de plus en plus forte ? Quel rôle la Biennale de Dakar joue-t-elle localement, ainsi qu’à l’international ? Et comment les artistes se positionnent-ils par rapport aux nouveaux enjeux posés par la mondialisation ?

Programme : DakarPrintFr

Agenda: NON-LIEUX DE L’EXIL / AGENDA AVRIL MAI 2017

AGENDA Avril / mai 2017

Un riche programme pour les prochaines rencontres organisées par le programme Non-lieux de l’exil en partenariat aux dates suivantes : 26 avril, 4 mai, 5 mai 2017.

Entrée libre.

26 avril 2017 Passion et engagement pour les exilés : Projections, identifications, transferts, actions.

En partenariat avec le COMEDE, Comité pour la santé des exilé.e.s et Migrobjets (Inalco) (coordination : Laure Wolmark) 14h-17h30 Inalco, 2 rue de Lille 75007 Paris

Avec : Elodie Boublil (philosophe), Evangéline Masson-Diez (militante, chercheure), François Lemore (Emmaüs, ancien directeur de Awel), Marie-Caroline Saglio Yatzimirsky (Anthropologue, Inalco), Laure Wolmark (Comede)

4 mai 2017 Cycle MURS 1I  Murs, corps et art / Séminaire EHESS NON-LIEUX DE L’EXIL (17-20h)  (coord. Alexandra Galitzine-Loumpet, Chowra Makaremi, Eugenia Vilela et Christiane Vollaire).  Séance coordonnée par Chowra Makaremi (IRIS EHESS/CNRS) & Eugenia Vilela (Programme Philosophy, Aesthetics & Knowledge, Université de Porto). Salle à préciser ultérieurement en raison du déménagement de l’EHESS

Avec :  Né Barros (chorégraphe) & Eugenia Vilela

05 mai 2017 Objets dans la migration, objets de l’exil : statuts, usages, devenirs, Journée d’étude pluridisciplinaire en partenariat avec le Centre Espaces & Ecriture (Paris-Nanterre) et le programme Migrobjets (Inalco). Lieu : Amphithéâtre Max Weber, Université de Nanterre (coordination : Corinne Alexandre-Garner, Alexandra Galitzine-Loumpet)  

Avec : Michel Agier, Karen Akoka, Elise Billiard, Olivier Douville, Kadhim Jihad Hassan, Esther Heboyan, Anouche Kunth, Virginia Monteforte, Claire Rodier, Marie-Caroline Saglio Yatzimirsky, Eugenia Vilela, Albin Wagener …

Programme Non-lieux de l’exil 2016-2017 : https://nle.hypotheses.org/3861

Autres interventions :

25-26 mars : La culture encampée ? Séminaire Maison européenne des sciences de l’homme et de la société en partenariat avec « La saveur de l’Autre » Scène nationale Le Channel, Calais (coord. Emilie Da Lage, GERIICO Université Lille 3)

Avec : Saskia Cousin, Emilie Da Lage, Marion Dalibert, Dana Diminescu, Marc Dumont, Sébastien Févry, Alexandra Galitzine-Loumpet, Antoine Hennion, Yasmine Bouagga et Lisa Mandel, Hind Medeb et Samuel Lequette, Élodie Valentin, Sophie Wahnich

Argumentaire et programme : https://www.meshs.fr/page/la_creation_encampee

L’exil ne s’oppose pas à la migration, ni l’exilé au migrant ou au réfugié, mais les relie pour privilégier le vécu sur des catégorisations juridiques et politiques conjoncturelles, la subjectivité et la capacité d’action du sujet sur un statut administratif transitoire. Si la figure romantique de l’exilé a fait long feu, celles de demandeur d’asile ou du migrant participent de ses recompositions contemporaines. C’est précisément ces changements de condition,  la nécessité de renouveler l’analyse des formes d’accueil et de représentation des sujets en exil dans la durée qui réintroduisent la potentialité heuristique du concept d’exil dans le champ des études sur la migration – et permettent de réinterroger situations,  lieux et non-lieux, temporalités et imaginaires. 

Carnet de recherche : http://nle.hypotheses.org/  et facebook associé : https://www.facebook.com/NonLieuxDelExil/

Projet Displaced Objects

_______________________________________________
Liste de diffusion [Nonlieuxdelexil]

Pour s’abonner et gérer son abonnement :
http://listes.lautre.net/cgi-bin/mailman/listinfo/nonlieuxdelexil

Pour se désabonner instantanément de [nonlieuxdelexil], par simple email, cliquer sur ce lien et envoyer le email sans modification :
mailto:nonlieuxdelexil-request@reseau-terra.info?subject=unsubscribe

Contact des administrateurs : nonlieuxdelexil-adm@reseau-terra.info

Conference: Les arts décoratifs au musée, instruction, collection et patrimonialisation (Mulhouse, 30 et 31 mars)

Les arts décoratifs au musée, instruction, collection et patrimonialisation (Mulhouse, 30 et 31 mars)

Les arts décoratifs au musée, instruction, collection et patrimonialisation

Jeudi 30 et vendredi 31 mars 2017

Jeudi 30 mars

Introduction Questions historiographiques et choix méthodologique, Pascal-François Bertrand

(professeur d’histoire de l’art moderne à l’université Bordeaux)

Session 1 Refonder les industries d’art par le musée

Présidence Pascal-François Bertrand

Le musée industriel de Claude Aimé Chenavard, Jean-François Luneau (Maitre de conférences en histoire de l’art contemporain-HDR, Université Clermont-Auvergne, Centre d’Histoire Espaces et Cultures)

Les musées industriels et d’art industriel en Suisse, acteurs et témoins des changements stylistiques au tournant du siècle, Isaline Deléderray-Oguey (doctorante en cotutelle Universités de Neuchâtel et d’Aix-Marseille)

Entre exposition et éducation – les collections du Musée technique et industriel à Cracovie, Malgorzata Dabrowska (chargé d’études pour le Ministère polonais de la Culture et de l`Héritage national)

Karl-Ernst Osthaus et le Musée allemand pour l’art dans le commerce et l’industrie. Singularité et postérité, Élise Koering (Docteur en Histoire de l’architecture, chercheur au LACTH, Lille)

Session 2 Histoire de collections, les arts décoratifs au musée

Présidence Rossella Froissart-Pezone

« Il n’y a qu’un seul art…» Feliks Jasieński et sa collection d’arts décoratifs au Musée national de Cracovie, Agnieszka Kluczewska-Wójcik (Polish Institute of World Art Studies)

La Galleria degli arazzi à Florence : un regard inédit sur la tapisserieDaniele Galleni, (doctorant en cotutelle, École Normale Supérieure de Pise et Aix-Marseille Université)

Le Louvre contre Sèvres, Sèvres contre les ogres du Louvre : l’affaire du legs DavillierÉlodie Baillot (doctorante contractuel, université Paris I-Sorbonne)

Inspiration technique et valorisation esthétique : la constitution des collections chinoises de l’Union centrale des arts décoratifs de 1884 à 1914Lucie Chopard (doctorante en histoire de l’art, laboratoire Telemme, Aix-Marseille Université)

Regarder autrement : un musée à contre-courant pour Paris (1845-1905), Odile Nouvel (conservateur honoraire des collections XIXau musée des arts décoratifs, Paris)

Session 3 La patrimonialisation des collections et des industries d’art

Présidence Jean-François Luneau

Le Musée du Garde-Meuble (1879-1901) ou l’aboutissement d’une politique de « patrimonialisation » du mobilier français au XIXe siècle, Mathieu Caron (doctorant contractuel à l’université Paris-Sorbonne, Centre André Chastel)

Des manufactures et entreprises au musée, l’exemple de l’ouverture du musée du papier peint de Rixheim, Bernard Jacqué (conservateur honoraire du musée du papier peint de Rixheim, chercheur au CRESAT)

La rénovation du Musée national Adrien Dubouché, Céline Paul (directrice du Musée national Adrien Dubouché, Limoges)

250 ans d’histoire de la céramique « made in France » : Revol, de l’atelier de grès à la porcelaine culinaire, Alexia Fontaine (docteur en Ethnologie de l’Université Laval à Québec et docteur en histoire de l’Université Charles-de-Gaulle-Lille 3)

Université de Haute-Alsace Mulhouse – Campus Fonderie

16 rue de la Fonderie – 68093 Mulhouse Cedex

Salle des colloques

Comité d’organisation :

Aziza Gril-Mariotte, Maître de conférences en histoire de l’art, Université de Haute-Alsace

Comité scientifique :

Arnaud Bertinet, Maître de conférences en histoire de l’art – Université Paris I Panthéon-Sorbonne

Hervé Doucet, Maître de conférences en histoire de l’art – Université de Strasbourg

Rossella Froissart, Professeur d’histoire de l’art contemporain – Université d’Aix-Marseille

Bernard Jacqué, Conservateur honoraire du musée du papier peint de Rixheim – Chercheur associé au CRESAT

Dominique Poulot, Professeur Université Paris I – Paris Sorbonne

Pauline Prevost Marcilhacy, Maître de conférences en histoire de l’art – Lille 3

Conference report: conference report on Heritage Studies and Socialism

Heritage Studies and Socialism: Transnational Perspectives on Heritage in Eastern and Central Europe, 23.11.2016 – 25.11.2016 Gießen, in: H-Soz-Kult, 26.01.2017,

<www.hsozkult.de/conferencereport/id/tagungsberichte-6950>.

Invitation: Conférence de Madame Laurence HAZIOT

L’Institut de Recherche et d’Etudes Supérieures du Tourisme (IREST)

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

 

a le plaisir de vous inviter à la conférence de

 

Laurence HAZIOT

 

Global Managing Director & General Manager,

Consumer Industries,IBM.
“Digital & cognitif, vecteurs majeurs de la transformation de l’industrie du Tourisme”

Mercredi 14 décembre 2016

 18h30 – 20h30

Amphithéâtre Descartes, Sorbonne

1, Rue Victor Cousin, Paris

Réservation : irest@univ-paris1.fr

Seminar: Muséologie ” Muséologie et espaces transitionnels” – mardi 6 décembre à 17h30

Séance 2 du séminaire de Muséologie, intitulée Muséologie et espaces transitionnelsmardi 6 décembre à 17h30, salle Triangle du Centre Pompidou (sur l’esplanade, à droite du mobile de Calder).

L’enjeu de cette deuxième séance est de définir la notion d’espace transitionnel et d’envisager sa portée heuristique et pratique relativement à la conception politique du musée que nous avons développé lors de la première séance. L’espace transitionnel renvoie à la fois à un espace physique transitoire (l’entrée du musée, les points de passages d’une exposition à une autres, la bibliothèque, etc.) et à la fois aux espaces d’individuation somato-psychiques qu’offrent ces lieux (participation à des représentations socio-culturelles, émotions et passions ouvertes dans la relation aux œuvres, etc.). Cette double perspective permettra de penser les conditions organologiques (somatopsychiques, artefactuelles et psycho-sociales) propices à l’émergence de régimes d’attention bénéfiques pour les visiteurs-acteurs.

Interviendront lors de cette séance:

– Chris Younès (philosophe, professeure à l’École Nationale d’Architecture de Paris-La-Villette et à l’École Spéciale d’Architecture, dirige le groupe Gerphau et le réseau international PhilAU) ;

– Victor Drouin-Leclerc (titulaire d’un master d’histoire et philosophie des sciences, organisateur du séminaire et développeur de projets à l’IRI)

Ce séminaire est co-organisé par l’Institut de Recherche et d’Innovation et le Ministère de la Culture et de la Communication.

Page du séminaire de Muséologie

Workshop: (IM)MOBILE – GRANDS PARIS COSMOPOLITES / 6 DEC. / 18h30-20h30 CITE DE L’ARCHITECTURE ET DU PATRIMOINE

NON-LIEUX DE L’EXIL

RAPPEL

6 déc. 2016 : (IM)MOBILE – Interventions au Cycle Grands Paris Cosmopolites / Cité de l’architecture & du patrimoine

Organisatrices : Fiona Meadows (CAPA), Saskia Cousin (Université Paris Descartes) 18h30-20h30, Cité de l’architecture & du patrimoine, Hall d’about 7 avenue Albert de Mun, Paris 16e

Avec :

–  Stefan BULJAT, Migrantour Paris & Tombé CAMARA, foyer Argonne – Sweet mobile home
– Emilie DA LAGE  (MCF U., Lille 3)  – Artistes engagés/artistes enrôlés, de l’intervention artistique dans les camps et campements de migrants
– Alexandra GALITZINE-LOUMPET (CESSMA / Non-lieux de l’exil)- Des immobilités mobiles : l’exil et ses non-lieux
– Madjid MESSAOUDENE  conseiller municipal délégué de la Ville de Saint-Denis en charge de la lutte contre les discriminations et pour l’égalité femme/homme – (im)mobilités politiques
– Christiane VOLLAIRE (philosophe, Non-lieux de l’exil) Immobiliser les migrants : les enjeux d’un oxymore

Attention : entrée libre mais inscription obligatoire : http://www.citechaillot.fr/fr/expositions/plateforme_de_la_creation_architecturale/les_rendez-vous_metropolitains/26378-immobile.html

L’équipe des Non-lieux de l’exil

 

Carnet de recherche : http://nle.hypotheses.org/  et facebook associé : https://www.facebook.com/NonLieuxDelExil/

Projet Displaced Objects

 

Seminar: séminaire Muséologie – IRI // L’écosystème muséal : espaces transitionnels des savoirs.

Reprise du séminaire de Muséologie le mardi 29 novembre, à 18h au Centre Pompidou, en salle Triangle.

Cette année la thématique suivante sera explorée : L’écosystème muséal : espaces transitionnels des savoirs.

Vous trouverez le site de l’IRI un résumé descriptif de chacune des séances. Les intervenants des prochaines séances seront bientôt annoncés sur la page du séminaire de muséologie mentionnée ci-avant.

Ce séminaire est co-organisé par l’Institut de Recherche et d’Innovation et le Ministère de la Culture et de la Communication.

Seminar: “Cabinet de curiosités du XXIème siècle” / Premier atelier : 7 décembre 2016

Organisation d’un séminaire de recherche, sous forme d’ateliers d’une demi-journée,  sur le thème du « Cabinet de curiosités du XXIème siècle ».

Cet atelier  est organisé par le Musée des arts et métiers (Cnam) et l’HICSA (Université Paris 1- Panthéon-Sorbonne) dans le cadre du Labex CAP.

Le propos :

Partant du constat d’un intérêt de plus en plus partagé aujourd’hui pour le « cabinet de curiosités » au sein des institutions muséales, ce séminaire voudrait explorer l’hypothèse de la commande d’un « cabinet » au sein d’un musée contemporain, par exemple le Musée des arts et métiers.

Fondé sur le dialogue entre chercheurs (anthropologues, historiens, sociologues, philosophes), artistes et  professionnels (conservateurs, restaurateurs, documentalistes, archivistes, régisseurs), ce séminaire sera ainsi l’occasion d’esquisser les contours d’une nouvelle approche de l’institution muséale, caractérisée par une attention portée aux pratiques de “l’attention”, à l’imaginaire des objets, et de leurs modes d’exposition.

Au fil des séances, par des études de cas et dans une démarche comparative, il s’agira d’apporter un éclairage particulier sur les enjeux actuels des cabinets de curiosités.

Les ateliers auront lieu :

Le mercredi de 14h00 à 18h00, en alternance au Musée des arts et métiers, Cnam  (salle de conférences) et à Paris1-Panthéon-Sorbonne (site Vivienne, salle G. Perrot).

Chaque séance sera structurée entre des présentations d’intervenants et de discutants, dans une perspective interdisciplinaire.

Comité d’organisation :

Yves Winkin est professeur au Cnam, directeur du Musée des arts et métiers, directeur de la Culture scientifique et technique ; Dominique Poulot est professeur à l’Université Paris1.

En collaboration avec Catherine Cuenca, Conservatrice générale du Patrimoine, Musée des arts et métiers, et Maddalena Napolitani, doctorante  à l’Ecole normale supérieure.

  • Premier atelier,  mercredi 7 décembre 2016, salle de conférences du Musée des arts et métiers, Cnam (entrée par le 292 rue Saint-Martin, 75003 Paris)

premier-atelier_7_12_16

Conference: “Art et Liberté (1938-1948) et modernité en Egypte – Au-delà du discours post-colonial” / 25 novembre / Centre Pompidou

COLLOQUE ART ET LIBERTÉ
« Art et Liberté (1938-1948) et modernité en Égypte – Au-delà du discours postcolonial »
25 novembre – 11H à 19H
Petite salle au Centre Pompidou
Entrée libre

Un nouvel éclairage sur le paradigme moderne en Egypte.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

“Cette journée d’étude se propose d’éclairer le rôle du groupe « Art et Liberté » dans l’évolution du modernisme en Égypte comme dans la construction du surréalisme.
L’évènement, organisé par Catherine David directrice du service Recherche et Mondialisation, Mercedes Volait directrice du laboratoire InVisu de Institut national d’histoire de l’art (INHA) et par les commissaires de l’exposition Sam Bardaouil et Till Fellrath, sera l’occasion d’étendre la réflexion autour du groupe « Art et Liberté » à une reconsidération du modernisme aujourd’hui en vue d’œuvrer à une écriture plus inclusive de l’histoire de l’art.

En écho à l’exposition « Art et Liberté : Rupture, Guerre et Surréalisme en Egypte (1938-1948) » au Centre Pompidou du 19 octobre 2016 au 16 janvier 2017.”

http://labexcap.fr/evenement/art-et-liberte-1938-1948-et-modernite-en-egypte-au-dela-du-discours-post-colonial/
programme-colloque-art-et-liberte

Clélia Simon-Henry
Chargée de gestion LabEx CAP
heSam Université / Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne