Category Archives: International and national conference

Congress: Interdisciplinariedad en ciencias sociales: el ejemplo de los estudios de memoria histórica. – CONGRESO FLACSO 2017

Programme pour le Symposium 3.11 du prochain Congrès FLACSO 2017 qui se tiendra à l’Université de Salamanque (Espagne): Programa Simposio 3.11- FLACSO 2017

Interdisciplinariedad en ciencias sociales: el ejemplo de los estudios de memoria histórica.

ENGLISH FOLLOWS Colloque de clôture du programme de recherche Ifpo/AUF “Patrimoines en guerre autour de la Méditerranée”. Ce colloque est organisé en partenariat avec l’Université libanaise, Département d’urbanisme (Institut des Beaux-Arts). Le colloque aura lieu les jeudi 29 et vendredi 30 juin au campus de l’UL à Hadat – amphithéâtre 3.31. http://www.ifporient.org/node/1939 La conférence inaugurale, par Jad Tabet, président de l’Ordre des Ingénieurs et architectes de Beyrouth, a lieu le mercredi 28 juin à 17h, au Rectorat de l’Université Libanaise, place du Musée national, à Beyrouth. ENGLISH Final conference of our research programme “Heritage at war in the Mediterranean region”. The conference will take place at the Campus of Hadat, UL, amphitheatre 3.31, Thursday 29 and Friday 30 June. http://www.ifporient.org/node/1939 The inaugural keynote lecture, by M. Jad Tabet, President of the Union of Engineers and Architects of Beirut, will take place on Wednesday 28 June, 5 p.m., Building of the Rectorat de l’Université Libanaise, next to the Mathaf. همس المدينة Hams el-Madina Bulletin d’information du Département d’Urbanisme de l’Université Libanaise Colloque international Sous le patronage du Pr Fouad Ayoub Recteur de l’Université Libanaise Le Département d’Urbanisme Vous invite à l’ouverture du colloque Ifpo/AUF “Patrimoines en guerre autour de la Méditerranée” Les allocutions d’ouverture seront suivies par la conférence inaugurale de Jad Tabet Président de l’Ordre des Ingénieurs et Architectes de Beyrouth Mercredi 28 juin 2017 à 17h00 Salle de conférence du Rectorat de l’Université Libanaise. Place du Musée, Beyrouth. Département d’Urbanisme Institut des Beaux-arts – Université Libanaise Cité Universitaire Rafic Hariri – Hadat, Tél: 05-470931; Bureau du Doyen, Tél: 01-384091 Adresse électronique: iba.du@ul.edu.lb

Regards du monde islamique sur son passé : histoire, patrimoine et archéologie

29 juin 2017

Colloque sous la direction scientifique de Carine Juvin, département des Arts de l’Islam, musée du Louvre
Colloque en français et en anglais avec traduction simultanée en français.

Auditorium du Musée du Louvre – Paris, France

La mise en péril et la destruction des monuments, des sites archéologiques et des objets, à la fois antiques, médiévaux ou modernes, dans le monde islamique actuel, principalement en Syrie et en Irak, ont été largement – quoiqu’inégalement – relayées par les médias et ont fortement ému la communauté internationale. De nombreux débats, colloques et publications se sont alors penchés sur ces menaces et ont parfois tenté de reconstituer une hypothétique généalogie de l’« idéologie de la destruction » dans le monde islamique. Cette journée-débat entend interroger, dans une perspective plus globale et constructive, le rapport du monde islamique à son passé, tant antique que médiéval, dans ses dimensions culturelles et matérielles. La première partie de cette journée se concentrera sur la période pré-moderne, en amont de l’introduction de la notion européenne de patrimoine et des entreprises archéologiques et muséales, lesquelles seront abordées dans la seconde partie, notamment en observant les interactions entre l’Europe et le monde islamique autour du développement des conceptions et des politiques patrimoniales.

The Islamicate World Facing its Past: History, Heritage, and Archaeology
Endangerment and destruction of monuments, archaeological sites and objects, whether antique, medieval or modern, in the present Islamicate World, notably in Syria and Iraq, have received a wide – though unequal – media coverage and have deeply affected the international community. Many debates, conferences and publications have focused on these threats and have sometimes attempted to delineate a hypothetic genealogy for an “ideology of destruction” in the Islamicate World. This conference would like to address, in a more global and constructive perspective, the relation of the Islamicate world with its past, both antique and medieval, in its cultural and material dimensions. The first part of this conference will focus on the pre-modern period, before the introduction of the European notion of Heritage and of archaeological and museums undertakings. These modern developments will be addressed in a second part, notably through the issue of interactions between Europe and the Islamicate world around heritage ideas and policies

Programme

10h
Introduction

Yannick Lintz et Carine Juvin, musée du Louvre

10h15
Les monuments antiques de Damas au Moyen Âge : interprétations, évolutions et usages

par Élodie Vigouroux, Institut Français du Proche-Orient, Beyrouth

10h45
Remplois et références à l’Antique dans l’architecture des califats d’Occident

par Patrice Cressier, CNRS, CIHAM-UMR 5648, Lyon

11h15
La rénovation des mosquées du Caire à la fin du Moyen Âge : une patrimonialisation avant l’heure ?

par Julien Loiseau, université Paul-Valéry Montpellier-3 / CRFJ, Jérusalem

11h45
Les monuments pharaoniques menacés de destruction ? La magie arabe et la chasse aux trésors dans l’Égypte médiévale

par Christopher Braun, University of London, The Warburg Institute, Londres

12h15
Débat

14h30
Appropriations, copies, et revivals : des passés utilisables dans l’histoire islamique

par Finbarr Barry Flood, Institute of Fine Arts & Department of Art History, New York University

15h
L’Invention patrimoniale de l’Occident musulman médiéval : Espagne, Sicile et Maghreb

par Nabila Oulebsir, université de Poitiers

15h30
Les politiques archéologiques dans l’empire ottoman

par Zeynep Celik, New Jersey Institute of Technology / Columbia University, New York

16h
Les politiques du patrimoine dans le monde arabe moderne

par Nasser Rabbat, Massachusetts Institute of Technology, Boston

16h30
Débat

Conference: Patrimoines en guerre- Heritage at war- Lecture- Conference

ENGLISH FOLLOWS

Colloque de clôture du programme de recherche Ifpo/AUF “Patrimoines en guerre autour de la Méditerranée”.

Ce colloque est organisé en partenariat avec l’Université libanaise, Département d’urbanisme (Institut des Beaux-Arts).

Le colloque aura lieu les jeudi 29 et vendredi 30 juin au campus de l’UL à Hadat – amphithéâtre 3.31.

http://www.ifporient.org/node/1939

la conférence inaugurale, par Jad Tabet, président de l’Ordre des Ingénieurs et architectes de Beyrouth, a lieu le mercredi 28 juin à 17h, au Rectorat de l’Université Libanaise, place du Musée national, à Beyrouth.
ENGLISH

Final conference of our research programme “Heritage at war in the Mediterranean region”.

The conference will take place at the Campus of Hadat, UL, amphitheatre 3.31, Thursday 29 and Friday 30 June.

http://www.ifporient.org/node/1939

The inaugural keynote lecture, by M. Jad Tabet, President of the Union of Engineers and Architects of Beirut, will take place on Wednesday 28 June, 5 p.m., Building of the Rectorat de l’Université Libanaise, next to the Mathaf.

همس المدينة

Hams el-Madina

Bulletin d’information du Département d’Urbanisme de l’Université Libanaise
Colloque international

Sous le patronage du

Pr Fouad Ayoub Recteur de l’Université Libanaise

Le Département d’Urbanisme Vous invite à l’ouverture du colloque Ifpo/AUF

“Patrimoines en guerre autour de la Méditerranée”

Les allocutions d’ouverture seront suivies par la conférence inaugurale de Jad Tabet

Président de l’Ordre des Ingénieurs et Architectes de Beyrouth

Mercredi 28 juin 2017 à 17h00Salle de conférence du Rectorat de l’Université Libanaise. Place du Musée, Beyrouth.

Département d’Urbanisme

Institut des Beaux-arts – Université Libanaise

Cité Universitaire Rafic Hariri – Hadat, Tél: 05-470931; Bureau du Doyen, Tél: 01-384091

Adresse électronique: iba.du@ul.edu.lb

Conference: Imagen religiosa

Coloquio Internacional: Imágenes, devociones y prácticas religiosas. La Europa del Sur (1800-1960)- Museo Nacional de Escultura ( Valladolid-España) 14 y 15 de septiembre de 2017

Dirección Rafael Serrano, Isabelle Saint Martin, María Bolaños

Coordinación: Nathalie Cerezales

Este coloquio pretende analizar las modalidades de difusión de las imágenes devocionales en el marco de la evolución de las prácticas religiosas en Europa en los siglos XIX y XX, cuyas repercusiones sociales y culturales en la Europa mediterránea fueron considerables, aunque aún poco exploradas por la historiografía contemporánea española.

Para ello, este encuentro reúne a los principales especialistas europeos con el fin de ahondar en temas como el auge de las peregrinaciones; la producción industrial de imágenes piadosas y su circulación entre las clases populares; el fomento por la iglesia de nuevos cultos; la confrontación entre modernidad laica y devociones y ritos tradicionales o el vandalismo iconoclasta.

Organiza

École pratique des hautes études (Paris), Instituto de Historia Simancas, UVA, Museo Nacional de Escultura (Valladolid), Centro Buendía Universidad de Valladolid

Colabora

Casa de Velázquez (Madrid), Vicerrectorado de Relaciones Internacionales Universidad de Valladolid, Université Paris I Panthéon-Sorbonne

Jueves 14 de septiembre

Recepción y entrega de documentación.
Presentación: María Bolaños, Isabelle Saint-Martin, Rafael Serrano.
Sesión 1 – Estado de la cuestión, líneas de investigación

Modera: Cécile Vincent-Cassy. Université Paris 13.

Isabelle Saint-Martin. École pratique des hautes études, Paris. L’art religieux en débats. 1800- 1960 : polémiques et redé nitions.

Daniele Menozzi. Scuola Normale Superiore, Pisa. Les répresentations du fait religieux et la doctrine catholique, depuis Pie VII jusqu’à Jean XXIII.

Pavel Stepánek. Univerzita Karlova, Praga. Notas a la difusión del nazarenismo español en Europa. El caso de la actual República Checa.

Luis Resines Llorente. Estudio Teológico Agustiniano, Valladolid. Las imágenes en la catequesis: España, siglos XIX y XX.

Aziza Gril-Mariotte. Université de Haute-Alsace, Mulhouse. Les images religieuses et les arts industriels : le textile et la céramique.

Jérôme Cottin. Université de Strasbourg. Images populaires dans les protestantismes (luthérien et réformé).

Maria Bolaños. Museo Nacional de Escultura, Valladolid. Un arte sin dioses. Decadencia y renovaciones del arte religioso en el siglo XX.

Debate

Sesión 2 – Peregrinajes y devociones

Modera: Maitane Ostolaza. Université Paris-Sorbonne, Paris IV.

Francisco J. Ramón Soláns. Westfälische Wilhelms-Universität. De lo individual a lo colectivo. Centros de peregrinación en la Europa de la segunda mitad del siglo XIX.

Cyril Isnart. IDEMEC, CNRS-Aix Marseille Université. «Mon Père, où-est saint Antoine?». Espace, images et pouvoir surnaturel au sanctuaire de saint Antoine de Padoue à Lisbonne.

Pauline Carminati. École pratique des hautes études, Paris. L’iconographie de l’Immaculée Conception selon le modèle dit de la médaille miraculeuse.

Claude Langlois. École pratique des hautes études, Paris. érèse de Lisieux : images et dévotion.

Anne Langlois. Professeur honoraire de Lettres. Les images mortuaires.

Ramón Maruri. Universidad de Cantabria. Permanencias y cambios iconográ cos en las muertes del justo y del pecador. Una mirada en la larga duración.

Débat

Proyección del documental
Rocío, Fernando Ruiz Vergara (1980)

Viernes 15 de septiembre

Sesión 3 – La imagen religiosa. Religión y secularización

Modera: Rafael Serrano García. Instituto Universitario de Historia Simancas.

José Ignacio Hernández Redondo. Museo Nacional de Escultura, Valladolid. Destino y fortuna de la escultura procesional tras la Desamortización. El caso de Valladolid.

Nathalie Cerezales. Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. El estatuto de la imagen católica a través de la museografía.

Joseba Louzao Villar. Universidad de Alcalá. El catolicismo y las imágenes devocionales en la España de la Restauración y la II República.

Julio de la Cueva. Universidad de Castilla-La Mancha. La destrucción de templos e imágenes y la cultura anticlerical en la España de los años 1930.

Mary Vincent. e University of Sheffield. Desagravio: después de la violencia iconoclasta en la España franquista.

Dominique Poulot. Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Le vandalisme des images aux époques révolutionnaires.

Debate

Conclusiones Rafael Serrano García. Instituto Universitario de Historia Simancas.

Información General

Información e inscripciones

Centro Buendía. C/ Juan Mambrilla, no 14, 47003, Valladolid. España
Tlfno: 983 18 78 05 | Fax: 983 18 78 01
inscripcion.centro.buendia@uva.es | www.buendia.uva.es
Diploma: Se entregará diploma acreditativo a los matriculados que asistan, al menos, al 80% del curso.

Créditos

ESTUDIOS DE GRADO:
Según lo dispuesto en el Reglamento de Reconocimiento de Otras Actividades Universitarias en los Estudios de Grado de la Universidad de Valladolid (BOCYL de 3 de junio de 2011), los cursos ofertados por el Centro Buendía tendrán un reconocimiento de 1 crédito ECTS por cada 25 horas.
Número de horas: 18
Matrícula: hasta el 13 de septiembre de 2017.
85 plazas. Se mantendrá rigurosamente el orden de inscripción
1. Recoger el boletín de inscripción en en Centro Buendía o descargarlo en www.buendia.uva.es
2. Entregar boletín de inscripción cumplimentado y justi cante cumplimentado en el Centro Buendía o enviarlo por correo electrónico a:inscripcion.centro.buendia@uva.es

  • *  El abono de la matrícula por el alumno implicará su conformidad con el curso.
  • *  El último día para solicitar devolución de tasas será el 13 de septiembre de 2017

Tasas de matrícula

MATRÍCULA GENERAL: 40 euros.
MATRÍCULA REDUCIDA: 25 euros para alumnos, profesores, personal de la Universidad de Valladolid, miembros de la Asociación de Antiguos Alumnos de la Universidad y miembros de la Asociación Amigos del Museo Nacional de Escultura, así como titulados en paro.
* Los miembros de la UVa deberán acreditar su pertenencia a la misma presentando la tarjeta de la UVa o el resguardo de la matrícula.
* Los miembros de la Asociación Antiguos Alumnos de la UVa y de la Asociación Amigos del Museo Nacional de Escultura deberán justi carlo.
* Los titulados en paro deben enviar fotocopia de su tarjeta de desempleo por fax o e-mail.

Forma de pago

  • Giro Postal: Universidad de Valladolid – Centro Buendía. Imagen religiosa • Transferencia bancaria: Universidad de Valladolid – Centro Buendía Imagen religiosa. Banco Santander. Clave: 112-327.03

No de cuenta ES15 0049-5450-07-2416086020

  • Tarjeta de crédito a través de la página web del Centro Buendía: www.buendia.uva.es
    * Será imprescindible presentar en el Centro Buendía, por fax o e-mail, la fotocopia de la transferencia para considerarse matriculado. 

Workshop: Vie des musées, temps des publics, Paris

Le ministère de la Culture présente
le colloque VIE DES MUSÉES / TEMPS DES PUBLICS
le 21, 22 et 23 juin 2017

 

Organisée dans la continuité de la mission Musées du XXIe siècle, cette rencontre propose, au travers d’une réflexion collaborative par ateliers-actions, de repenser la place des publics et les pratiques de médiation, toujours plus innovantes, dans les musées et les institutions patrimoniales.

 

2 SÉANCES PLÉNIÈRES ENCADRENT
17 ATELIERS-ACTIONS
CO-CONÇUS PAR 50 INSTITUTIONS
AUTOUR DE 4 GRANDES THÉMATIQUES

AUTRES TEMPS ? AUTRES LIEUX ?
GARDER LE CORPS À L’ESPRIT ?
ENGAGER LE DÉBAT ?
LE MUSÉE INDISCIPLINÉ ?

COLLOQUE ORGANISÉ DANS 25 LIEUX À PARIS ET EN ÎLE-DE-FRANCE

INSCRIPTION OBLIGATOIRE sur le site internet du colloque
www.culturecommunication.gouv.fr/colloquetempsdespublics

Conference: “Les archives au secours des temples détruits de Palmyre” Vendredi 19 mai 2017 à l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres

Les archives au secours des temples détruits de Palmyre

Vendredi 19 mai 2017 à l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Paris

Inscriptions et renseignements : secretariat2@aibl.fr
Merci de vous munir du programme et d’une pièce d’identité pour accéder au Palais de l’Institut 

Palmyre, la perle du désert, a défrayé la chronique en 2015 ; les artificiers de ISIS/Daech sont parvenus en quelques instants à infliger aux deux temples les plus célèbres et les mieux conservés de la ville des dégâts plus graves et plus importants que près de deux mille ans d’histoire. Depuis, il est question de reconstruction, avec la menace de transformer le champ de ruines en un nouveau Disneyland.
La bonne fortune veut que les deux monuments emblématiques de Palmyre, le temple de Bêl et le sanctuaire de Baalshamin, aient fait l’objet d’études approfondies par deux missions archéologiques, l’une française, l’autre suisse et de publications réalisées dans les règles de l’art. La documentation établie par les archéologues et architectes français et suisses constitue un ensemble unique. Longtemps conservés dans des locaux d’archives et, disons-le, largement oubliés, ces documents et ces publications ont pris soudain une valeur inestimable.
Encore faut-il attirer l’attention des cercles appelés tôt ou tard à intervenir pour tenter de conserver, voire de restaurer les monuments détruits, sur l’existence de ces publications scientifiques de haut niveau, pour le temple de Bêl :
Henri Seyrig, Ernest Will et Robert Amy, Le temple de Bêl à Palmyre (Institut français d’Archéologie de Beyrouth, Bibliothèque archéologique et historique, t. LXXXIII), Paris, Paul Geuthner, 1968 (Album) ; 1975 (texte et planches).
Pour le temple de Baalshamin :
Le sanctuaire de Baalshamin à Palmyre. 1. Topographie et architecture 1 vol. texte, 1 vol. illustrations, par Paul Collart et Jacques Vicari (1969) ; 3. Les inscriptions, par Christiane Dunant (1971) ; 4. Skulpturen-sculptures, par Christiane Dunant et Rolf A. Stucky (2000) ; 5. Die Grabanlage, par Rudolf Fellmann (1970) ; 6. Kleinfunde-objets divers, par Rudolf Fellmann et Christiane Dunant (1975).
Plus importants encore que les publications proprement dites, deux vastes ensembles d’archives comprenant des carnets et notes, des photographies, des dessins préparatoires sont intégralement conservés en France, à l’Institut de Recherche sur l’Architecture antique de l’Université d’Aix-en-Provence et en Suisse à l’Institut d’Archéologie et des Sciences de l’Antiquité de l’Université de Lausanne. Les circonstances font de cette documentation un bien précieux, dont l’existence doit être portée à la connaissance d’un public élargi, et plus particulièrement des instances internationales qui portent la responsabilité du site de Palmyre, au premier rang desquelles figure l’UNESCO.
La journée d’études organisée à l’Académie par MM. Pierre Gros, membre de l’AIBL, et Pierre Ducrey, associé étranger, fournira également l’occasion de mettre tout particulièrement en lumière les progrès accomplis au cours des dernières décennies dans l’étude typologique et architecturale des temples de Bêl et de Baalshamin.

Programme

9h30 – Introduction par M. Pierre Gros, membre de l’Académie des Inscrip- tions et Belles-Lettres

10h – M. Patrick Michel, maître-assistant à l’Université de Genève, collabo- rateur scientifique (Université de Lausanne) : « Le sanctuaire de Baalshamin à Palmyre dans les archives de Paul Collart à l’Université de Lausanne »

10h30 – M. François Quantin, directeur de l’Institut de Recherche sur l’Archi- tecture antique (IRAA, CNRS) : « Archives, architecture et archéologie »

11h – Discussion et pause

11h30 – Mme Sophie Binninger, archéologue associée à l’IRAA : « Le temple de Bêl à Palmyre. Les archives produites par Robert Amy »

12h – Mmes Jacqueline Dentzer-Feydy et Christiane Delplace, directrices de recherche émérites au CNRS : « Topographie cultuelle et urbanisation à Palmyre »

12h30 – Discussion

Séance publique de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, sous la présidence de M. Christian Robin, Président, à 15h30 précises

M. Pierre Gros, membre de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres : « Les choix formels et ornementaux des concepteurs du temple de Bêl : une relecture à partir des recherches récentes »

M. Pierre Ducrey, associé étranger de l’Académie des Inscriptions et Belles- Lettres : « Paul Collart, de Philippes à Palmyre »

http://www.mmsh.univ-aix.fr/news/Pages/Flash-145.aspx

http://www.aibl.fr/seances-et-manifestations/colloques-et-journees-d-etudes-313/colloques-et-journees-d-etudes-619/article/les-archives-au-secours-des

Conference: A l’Orientale. Collecting, Displaying and Appropriating Islamic Art and Architecture

A l’Orientale. Collecting, Displaying and Appropriating Islamic Art and Architecture in the 19th and Early 20th Centuries (International Conference, Zurich and Shaffhausen, May 4-6, 2017).

Program of the conference : Program_Conference_Orientale

 

Conference: “Dakar : scènes, acteurs et décors artistiques. Reconfigurations locales et globales ?” / 27 et 28 avril / Galerie Colbert

colloque “Dakar : scènes, acteurs et décors artistiques. Reconfigurations locales et globales ?”, sous la direction de Mamadou Diouf et Maureen Murphy, qui se tiendra les 27 et 28 avril prochains en salle Vasari de la Galerie Colbert (2 rue Vivienne – 75002 PARIS)

L’objet du colloque est d’interroger les pratiques des artistes à Dakar face aux questions soulevées par la globalisation, de scruter leur rapport au public ainsi qu’à la ville, conçue comme un carrefour stratégique. Son ambition est d’ouvrir de nouveaux territoires aux investigations tant sociologiques, économiques, politiques qu’esthétiques (simultanément ou séparément), d’identifier de nouveaux paradigmes pour avancer une réflexion critique relativement aux expositions, aux institutions, aux discours artistiques mais aussi aux acteurs qui concourent aux manifestations artistiques (créateurs, critiques d’art, journalistes, commissaires d’expositions…). Autant d’interventions qui ont des implications dans la réception de l’art contemporain caractérisée par des modes ritualisés d’exposition ; l’extraordinaire développement des biennales et des cultures spécifiques qui leur sont associées ; la professionnalisation continue du métier de commissaire d’exposition que revendique l’artiste lui-même. Ne redéfinissent-elles pas, les fonctions, de formation de l’artiste, de production de l’oeuvre d’art et de sa dissémination (magazines, revues académiques, livres et catalogues d’exposition), du musée (et de tout lieu d’exposition), du collectionneur (public ou privé, personne ou institution). Il s’agira, entre autres, d’interroger les conventions qui gouvernent les théories esthétiques et de suivre à la trace les différents rythmes et récits qui nourrissent le questionnement continuel relatif à la nature de l’art contemporain, à la place qu’y occupe et/ou qui est assignée à la production plastique contemporaine africaine, ses modes d’exposition et de commercialisation et d’identifier et de rendre compte des mécanismes de régulation des arts plastiques autant par les interventions des politiques publiques (gouvernement et institutions publiques) que privées (le marché). Penser le contemporain induit également d’interroger le « moderne ». Quel fut l’impact de la politique de Léopold Sédar Senghor en matière de création et de circulation des artistes au lendemain des Indépendances ? Quelles furent les structures de promotion et de formation des artistes dans les années 1960 et 1980 ? Et qu’en est-il aujourd’hui alors que la demande du marché se fait de plus en plus forte ? Quel rôle la Biennale de Dakar joue-t-elle localement, ainsi qu’à l’international ? Et comment les artistes se positionnent-ils par rapport aux nouveaux enjeux posés par la mondialisation ?

Programme : DakarPrintFr

Agenda: NON-LIEUX DE L’EXIL / AGENDA AVRIL MAI 2017

AGENDA Avril / mai 2017

Un riche programme pour les prochaines rencontres organisées par le programme Non-lieux de l’exil en partenariat aux dates suivantes : 26 avril, 4 mai, 5 mai 2017.

Entrée libre.

26 avril 2017 Passion et engagement pour les exilés : Projections, identifications, transferts, actions.

En partenariat avec le COMEDE, Comité pour la santé des exilé.e.s et Migrobjets (Inalco) (coordination : Laure Wolmark) 14h-17h30 Inalco, 2 rue de Lille 75007 Paris

Avec : Elodie Boublil (philosophe), Evangéline Masson-Diez (militante, chercheure), François Lemore (Emmaüs, ancien directeur de Awel), Marie-Caroline Saglio Yatzimirsky (Anthropologue, Inalco), Laure Wolmark (Comede)

4 mai 2017 Cycle MURS 1I  Murs, corps et art / Séminaire EHESS NON-LIEUX DE L’EXIL (17-20h)  (coord. Alexandra Galitzine-Loumpet, Chowra Makaremi, Eugenia Vilela et Christiane Vollaire).  Séance coordonnée par Chowra Makaremi (IRIS EHESS/CNRS) & Eugenia Vilela (Programme Philosophy, Aesthetics & Knowledge, Université de Porto). Salle à préciser ultérieurement en raison du déménagement de l’EHESS

Avec :  Né Barros (chorégraphe) & Eugenia Vilela

05 mai 2017 Objets dans la migration, objets de l’exil : statuts, usages, devenirs, Journée d’étude pluridisciplinaire en partenariat avec le Centre Espaces & Ecriture (Paris-Nanterre) et le programme Migrobjets (Inalco). Lieu : Amphithéâtre Max Weber, Université de Nanterre (coordination : Corinne Alexandre-Garner, Alexandra Galitzine-Loumpet)  

Avec : Michel Agier, Karen Akoka, Elise Billiard, Olivier Douville, Kadhim Jihad Hassan, Esther Heboyan, Anouche Kunth, Virginia Monteforte, Claire Rodier, Marie-Caroline Saglio Yatzimirsky, Eugenia Vilela, Albin Wagener …

Programme Non-lieux de l’exil 2016-2017 : https://nle.hypotheses.org/3861

Autres interventions :

25-26 mars : La culture encampée ? Séminaire Maison européenne des sciences de l’homme et de la société en partenariat avec « La saveur de l’Autre » Scène nationale Le Channel, Calais (coord. Emilie Da Lage, GERIICO Université Lille 3)

Avec : Saskia Cousin, Emilie Da Lage, Marion Dalibert, Dana Diminescu, Marc Dumont, Sébastien Févry, Alexandra Galitzine-Loumpet, Antoine Hennion, Yasmine Bouagga et Lisa Mandel, Hind Medeb et Samuel Lequette, Élodie Valentin, Sophie Wahnich

Argumentaire et programme : https://www.meshs.fr/page/la_creation_encampee

L’exil ne s’oppose pas à la migration, ni l’exilé au migrant ou au réfugié, mais les relie pour privilégier le vécu sur des catégorisations juridiques et politiques conjoncturelles, la subjectivité et la capacité d’action du sujet sur un statut administratif transitoire. Si la figure romantique de l’exilé a fait long feu, celles de demandeur d’asile ou du migrant participent de ses recompositions contemporaines. C’est précisément ces changements de condition,  la nécessité de renouveler l’analyse des formes d’accueil et de représentation des sujets en exil dans la durée qui réintroduisent la potentialité heuristique du concept d’exil dans le champ des études sur la migration – et permettent de réinterroger situations,  lieux et non-lieux, temporalités et imaginaires. 

Carnet de recherche : http://nle.hypotheses.org/  et facebook associé : https://www.facebook.com/NonLieuxDelExil/

Projet Displaced Objects

_______________________________________________
Liste de diffusion [Nonlieuxdelexil]

Pour s’abonner et gérer son abonnement :
http://listes.lautre.net/cgi-bin/mailman/listinfo/nonlieuxdelexil

Pour se désabonner instantanément de [nonlieuxdelexil], par simple email, cliquer sur ce lien et envoyer le email sans modification :
mailto:nonlieuxdelexil-request@reseau-terra.info?subject=unsubscribe

Contact des administrateurs : nonlieuxdelexil-adm@reseau-terra.info

Conference: Les arts décoratifs au musée, instruction, collection et patrimonialisation (Mulhouse, 30 et 31 mars)

Les arts décoratifs au musée, instruction, collection et patrimonialisation (Mulhouse, 30 et 31 mars)

Les arts décoratifs au musée, instruction, collection et patrimonialisation

Jeudi 30 et vendredi 31 mars 2017

Jeudi 30 mars

Introduction Questions historiographiques et choix méthodologique, Pascal-François Bertrand

(professeur d’histoire de l’art moderne à l’université Bordeaux)

Session 1 Refonder les industries d’art par le musée

Présidence Pascal-François Bertrand

Le musée industriel de Claude Aimé Chenavard, Jean-François Luneau (Maitre de conférences en histoire de l’art contemporain-HDR, Université Clermont-Auvergne, Centre d’Histoire Espaces et Cultures)

Les musées industriels et d’art industriel en Suisse, acteurs et témoins des changements stylistiques au tournant du siècle, Isaline Deléderray-Oguey (doctorante en cotutelle Universités de Neuchâtel et d’Aix-Marseille)

Entre exposition et éducation – les collections du Musée technique et industriel à Cracovie, Malgorzata Dabrowska (chargé d’études pour le Ministère polonais de la Culture et de l`Héritage national)

Karl-Ernst Osthaus et le Musée allemand pour l’art dans le commerce et l’industrie. Singularité et postérité, Élise Koering (Docteur en Histoire de l’architecture, chercheur au LACTH, Lille)

Session 2 Histoire de collections, les arts décoratifs au musée

Présidence Rossella Froissart-Pezone

« Il n’y a qu’un seul art…» Feliks Jasieński et sa collection d’arts décoratifs au Musée national de Cracovie, Agnieszka Kluczewska-Wójcik (Polish Institute of World Art Studies)

La Galleria degli arazzi à Florence : un regard inédit sur la tapisserieDaniele Galleni, (doctorant en cotutelle, École Normale Supérieure de Pise et Aix-Marseille Université)

Le Louvre contre Sèvres, Sèvres contre les ogres du Louvre : l’affaire du legs DavillierÉlodie Baillot (doctorante contractuel, université Paris I-Sorbonne)

Inspiration technique et valorisation esthétique : la constitution des collections chinoises de l’Union centrale des arts décoratifs de 1884 à 1914Lucie Chopard (doctorante en histoire de l’art, laboratoire Telemme, Aix-Marseille Université)

Regarder autrement : un musée à contre-courant pour Paris (1845-1905), Odile Nouvel (conservateur honoraire des collections XIXau musée des arts décoratifs, Paris)

Session 3 La patrimonialisation des collections et des industries d’art

Présidence Jean-François Luneau

Le Musée du Garde-Meuble (1879-1901) ou l’aboutissement d’une politique de « patrimonialisation » du mobilier français au XIXe siècle, Mathieu Caron (doctorant contractuel à l’université Paris-Sorbonne, Centre André Chastel)

Des manufactures et entreprises au musée, l’exemple de l’ouverture du musée du papier peint de Rixheim, Bernard Jacqué (conservateur honoraire du musée du papier peint de Rixheim, chercheur au CRESAT)

La rénovation du Musée national Adrien Dubouché, Céline Paul (directrice du Musée national Adrien Dubouché, Limoges)

250 ans d’histoire de la céramique « made in France » : Revol, de l’atelier de grès à la porcelaine culinaire, Alexia Fontaine (docteur en Ethnologie de l’Université Laval à Québec et docteur en histoire de l’Université Charles-de-Gaulle-Lille 3)

Université de Haute-Alsace Mulhouse – Campus Fonderie

16 rue de la Fonderie – 68093 Mulhouse Cedex

Salle des colloques

Comité d’organisation :

Aziza Gril-Mariotte, Maître de conférences en histoire de l’art, Université de Haute-Alsace

Comité scientifique :

Arnaud Bertinet, Maître de conférences en histoire de l’art – Université Paris I Panthéon-Sorbonne

Hervé Doucet, Maître de conférences en histoire de l’art – Université de Strasbourg

Rossella Froissart, Professeur d’histoire de l’art contemporain – Université d’Aix-Marseille

Bernard Jacqué, Conservateur honoraire du musée du papier peint de Rixheim – Chercheur associé au CRESAT

Dominique Poulot, Professeur Université Paris I – Paris Sorbonne

Pauline Prevost Marcilhacy, Maître de conférences en histoire de l’art – Lille 3