Tag Archives: EHESS

Seminar: 30 juin 2011 – Atelier sur la collecte des archives : Pascal Geneste : “Une politique de collecte des fonds d’hommes politiques ?”

La sixième et dernière séance de l’année de l’atelier “Enquête sur la collecte” aura lieu le jeudi 30 juin 2011, aux Archives nationales, en salle d’Albâtre (Rdc du Hall du CARAN, entrée 11 rue des Quatre fils – 75003 Paris), de 16h30 à 18h30 : “Une politique de collecte des fonds d’hommes politiques contemporains ?”

Nous aurons le plaisir d’écouter Pascal Geneste, conservateur en chef aux Archives nationales (Section du XXe siècle), responsable d’une partie des fonds présidentiels, des papiers de cabinet de la Ve République et commissaire de l’actuelle exposition consacrée à Georges Pompidou aux Archives nationales.
Bien à vous,
Eléonore Alquier, Justine Berlière, Christian Hottin et Yann Potin.

ATELIER D’ANTHROPOLOGIE ET D’HISTOIRE DES ARCHIVES

4e Année

De la collecte aux versements :

le patrimoine au risque de la représentativité

Les jeudi de 16h30 à 18 h – à partir du 14 avril 2011

Archives nationales,  CARAN – 11 rue des Quatre Fils, 75003 PARIS – (salle d’Albâtre)

Atelier coordonné par Christian Hottin (Direction générale des patrimoines,  Ministère de la culture, chargé de cours à l’École nationale des chartes) et Yann Potin (Archives nationales, site de Paris, section du XIXe siècle, chargé de conférence complémentaire à l’EHESS), avec la collaboration d’Eléonore Alquier (Archives nationales, site de Fontainebleau, responsable du service des fonds) et Justine Berlière (Service interministériel des Archives de France, bureau des Missions) et  le soutien de l’École nationale des chartes, en association avec le LAHIC et l’Équipe Anthropologie de l’Écriture (IIAC – UMR 8177)

Ces rencontres se proposent de confronter les expériences des professionnels du patrimoine et de susciter une observation collective des pratiques patrimoniales et archivistiques Elles s’inscrivent dans le prolongement d’une série d’ateliers menés depuis 2008 dans le cadre du LAHIC (Laboratoire d’Anthropologie et d’Histoire d’Institution de la culture).

Après trois années consacrées à l’analyse de la situation de collecte des archives privées, il s’agit  de porter un même regard ethnographique sur les processus de collecte et de constitution des fonds publics au sein des institutions patrimoniales, en s’attachant à la spécificité des logiques de collectes « représentatives » ou systématiques (du CAOA à l’Inventaire général), jusqu’à l’obligation de « versement » des archives publiques.

En donnant la parole à différents acteurs de la collecte, du conservateur au chercheur, cet atelier est une invitation à un dialogue entre anthropologues, historiens et professionnels du patrimoine, qui y trouveront, pour les uns, un nouvel objet de recherches et, pour les autres, un éclairage inédit sur les sources de leur travail.

Pour plus d’informations : http://www.lahic.cnrs.fr

Date prévues : 14 avril (introduction), 28 Avril, 19 mai, 26 mai, 9 juin et 30 juin 2011

Une séance de visite du site de Fontainebleau des Archives nationales est programmée le 19 mai après-midi

Le programme des interventions sera communiqué prochainement

Contacts :

christian.hottin@culture.gouv.fr

yann.potin@culture.gouv.fr

eleonore.alquier@culture.gouv.fr

justine.berliere@culture.gouv.fr

Advertisements

Seminar: “Mise en archives” – Séance 8, le 24 mai 2011 à 17h au CARAN – Paris

La huitième séance de la conférence complémentaire de l’Ecole des Hautes Etudes
en Sciences sociales “La mise en archives” et dédiée à l’histoire des
institutions et des pratiques d’archives, aura lieu ce mardi 24 mai, aux
Archives nationales, en salle suspendue (au-dessus de la salle d’Albâtre, entrée
à gauche au Rdc du CARAN, 11 rue des Quatre fils, 75003) de 17h à 19h.
Trier et répartir les fonds : de la “provenance” à la “pertinence”, regards sur
la distribution et le classement des archives à l’époque révolutionnaire (2)
Les séances sont consacrées cette année à une enquête historique sur le
vocabulaire lié aux pratiques d’archives et d’archivage, en vue de concevoir la
fabrication collective d’un lexique historique des “Mots d’archives”.
En poursuivant l’archéologie des notions de tri, de sélection et de classement
des archives, la séance poursuivra la comparaison entre les pratiques de triage
des papiers des comités des Assemblées successives (jusqu’au Directoire) et la
distribution des papiers provenant des institutions “d’Ancien régime” au sein
des “sections” des Archives nationales.
Les séances ont lieu les 2e et 4e mardi du mois (les deux prochaines et
dernières séances auront lieu le 14 juin et le 28 juin).
bien à vous,
Yann POTIN
NB : détail pratique important – les grilles du CARAN étant fermées après 17h,
il est préférable, si possible, d’arriver quelques minutes en avance (toutefois
quelqu’un pourra venir ouvrir la grille au-delà de 17h, jusqu’à 17h15 environ).

Seminar: 19 mai : Patrimoine mondial, politique régionale, tourisme (trans)national : le cas d’Osogbo (Nigeria). S Cousin / JL Martineau

Séminaire “Tourisme : Recherches , Institutions, Pratiques” *

Saskia Cousin (IIAC-LAIOS / Université François-Rabelais), Nadège
Chabloz (EHESS / Centre d’Etudes Africaines), David Dumoulin (CREDA-
ERSIPAL / Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle), Bertrand Réau (CESSP-
CSE / Université de Paris 1 Panthéon Sorbonne)

Prochaine séance : jeudi 19 mai 2011, 105 bld Raspail, salle 1, 17h-19h

Patrimoine mondial, politique régionale, tourisme (trans)national : le cas d’Osogbo (Nigeria)

Saskia Cousin, anthropologue (IIAC LAIOS, Université François Rabelais)
Jean-Luc Martineau, historien (HSTM – Inalco, SEDET)

Saskia Cousin et Jean-Luc Martineau, 2009 , « Le festival, le bois
sacré et l’Unesco. Logiques politiques du tourisme culturel à Osogbo
(Nigeria) », Cahiers d’Etudes Africaines n°194, 337-364

—-

Chercheuse au IIAC-LAIOS et au CITERES (Université François Rabelais),
Saskia Cousin est maîtresse de conférence et travaille sur les enjeux
politiques et identitaires du tourisme et de la patrimonialisation,
principalement au Bénin.

Cousin S., 2008, « L’Unesco et la doctrine du tourisme culturel »,
Civilisations, vol. 57 (1-2), 41-56
Cousin S., 2011, « Extensions du domaine de la restauration. Porto-
Novo capitale  », in Christine Mengin et Alain Godonou (dir.), Le
patrimoine de Porto-Novo : réhabilitation, développement, perspectives
touristiques. Travaux du réseau Patrimoine et développement,
Publications de la Sorbonne/École du patrimoine africain, Paris/Porto-
Novo

Chercheur dans l’équipe HSTM-INALCO et au SEDET, Paris 7 Diderot, Jean-
Luc Martineau est maitre de conférence, spécialiste d’histoire
contemporaine du Nigeria, en particulier de l’espace yoruba, et du
Bénin. Il travaille sur les constructions identitaires à différentes
échelles du territoire.

Martineau, J.-L., 2006 : « Yorùbá Nationalism and the Reshaping of
Obaship » in FALOLA, T. & GENOVA, Ann, Yorùbá Identity and Power
Politics, Rochester : University of Rochester Press, 2006, p. 205-228
Martineau, J.-L., 2004, « L’espace yoruba (fin xix siècle-1960) »,
Journal des africanistes [En ligne], 74-1/2
Martineau, J.-L.,  2003, « L’identité locale comme garantie de
sécurité en ville, une idée récente », in L. Fourchard & I. O. Albert
(sous la dir. de), Sécurité, crime et ségrégation dans les villes
d’Afrique de l’Ouest du xixe siècle à nos jours, Paris, Karthala-IFRA,
pp. 395-415.
Martineau, J.-L., 2008, « Shifting Identities among Nigerian Yoruba in
Dahomey and the Republic of Benin (1940s–2004) » in FALOLA, T.,
Rochester (EU) : University of Rochester

Seminar: Extension du domaine de la lutte patrimoniale. Vodun, patrimoine bâti et tourisme à Porto-Novo (Bénin). Saskia Cousin, 16 décembre

 

EHESS et Maison des Sciences de l’Homme de Paris, IIAC-LAIOS, CESSP-CSE, CREDA-ERSIPAL, Centre d’Etudes Africaines
Séminaire “Tourisme : Recherches , Institutions, Pratiques”
Saskia Cousin (IIAC-LAIOS / Université François-Rabelais), Nadège Chabloz (EHESS / Centre d’Etudes Africaines), David Dumoulin (CREDA-ERSIPAL / Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle), Bertrand Réau (CESSP-CSE / Université de Paris 1 Panthéon Sorbonne)
la prochaine séance aura lieu le Jeudi 16 décembre 2010, de 17 à 19h,
salle 445 bis, 54 bd Raspail, 75006 Paris

Saskia Cousin (IIAC-LAIOS, IUT de Tours) :


Extension du domaine de la lutte patrimoniale.

Vodun, patrimoine bâti et tourisme à Porto-Novo (Bénin)


Discussion  : Anne Doquet (CEA, IRD)

—–

 

Tourism is politics?

La sixième saison du séminaire sera consacrée aux multiples dimensions politiques du tourisme. Du circuit (post)colonial aux formes contemporaines du tourisme militant, la question du pouvoir, de ses dynamiques et de sa circulation sera au centre de nos débats. Nous croiserons les approches, les disciplines et les objets, de l’anthropologie visuelle à la science politique. Les séances seront organisées autour d’une projection ou d’une communication, suivie d’une mise en perspective avec un discutant, et d’une discussion avec les participants.

Les séances auront lieu, comme d’habitude, les 1er et 3ème jeudi du mois de 17h à 19h, à l’exception du 21 octobre. Attention, à partir du 6 janvier, les séminaires auront lieu au 105, bd Raspail et non au 54.

– du 21 octobre au 16 décembre 2010 : 54 bd Raspail 75006 Paris. 21, 7, 18 novembre, 2 décembre : salle 214 ; 16 décembre: salle 445 bis.

– du 6 janvier au 16 juin 2011 : 105 bd Raspail 75006 Paris. 6 janvier : salle 9 ; 20 janvier : salle 10 ; 3 février : salle 9 ; 17 février : salle 10 ; 3 mars : salle 9 ; 17 mars : salle 10 ; 7 avril : salle 9 ; 5 mai : salle 9 ; 19 mai : salle 1 et 16 juin : salle 4.

Programme

21 octobre, salle 214, 54 bd Raspail / – Pamila Gupta (Wits Institute for Social and Economic Research, South Africa) : « Goa Dourada, the Internal Exotic in South Asia: Discourses of Colonialism and Tourism »

4 novembre, salle 214, 54 bd Raspail : La politique des investissements touristiques / – David Dumoulin K (CREDA-ERSIPAL / Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle) : « Conflits de modèles d’investissement pour le tourisme dans la Conmarca de  Kuna Yala, Panama »; – Tristan Loloum (doctorant à l’EHESS, IIAC/LAIOS): « Tourisme résidentiel, développement immobilier et politiques locales dans le Nordeste brésilien. »

18 novembre, salle 214 ou 215, 4 bd Raspail / – Marie-Laure Guilland (IHEAL-CREDA-Paris3) : « Conflits identitaires autour de la mise en tourisme du patrimoine colombien »

2 décembre , salle 214, 4 bd Raspail / – Clément Marie Dit Chirot (ESO – Univ. de CAEN) et Sabrina Melenotte (EHESS-LAIOS/IIAC) : « Entre voyage et militantisme: les ambiguïtés du tourisme politique dans l’Etat du Chiapas »

16 décembre, salle 445 bis,4 bd Raspail / Saskia Cousin (IIAC-LAIOS, Université François-Rabelais) : Extension du domaine de la lutte patrimoniale. Vodun, patrimoine bâti et tourisme à Porto-Novo (Bénin)

6 janvier, salle 9, 105, bd Raspail : projection de film / – Bwiti et iboga en VF (2). Itinéraire d’un initié militant, Nadège Chabloz (CEA, EHESS, Paris), 52 min., 2010.

20 janvier, salle 10, 105 bd Raspail / Johanne Pabion (EHESS) : « Le gouvernement kirghize croit-il au Père Noël? Tourisme et politique au Kirghizstan post-soviétique ». 

3 février, salle 9, 105, bd Raspail / – Christophe Clivaz, Stéphane Nahrath (Politologues, IUKB-Sion) : « Entre polity, politics et policy, les contributions de la science politique à l’analyse des phénomènes touristiques ».

3 mars, salle 9, 105, bd Raspail : projection de film / -Le palace de la cité perdue, Stéphane Diss (réalisateur), 52 min, 1994.

17 mars, salle 10, 105, bd Raspail / – Maité Boulosa-Joly (Université d’Amiens (UPJV / H-PIPS) : « Aux confins du « tourisme anthropologique ». Le Nord-Ouest argentin et ses enjeux politiques internes »; – Katia Boissevain, (IDEMEC (CNRS-UMR 6591) et LPED (IRD/Université de Provence) : « Tourisme religieux et politique : l’exemple des pèlerinages juifs en Tunisie ». 

7 avril, salle, salle 9, 105 bd Raspail : Projection de Film / – Global Village, Tamar Gordon (Dept. of Language, Literature and Communication, Rensselaer Polytechnic Institute Troy, NY  USA), 59 min., 2005.

5 mai, salle 9, 105, bd Raspail / – Céline Travési (assistante-doctorante en anthropologie à l’IUKB) : « Analyse du tourisme culturel Aborigène : logiques « identitaires », gestion du « foncier marin » et objectivation culturelle en Australie »; – Léopold Lucas (assistant-doctorant en géographie à l’IUKB) : « Habiter touristiquement la ville. Le cas de Los Angeles » 

19 mai, salle 1, 105, bd raspail / – Gabriele Pinna (doctorant au CRESPPA-GTM) : « Classes et relations de travail dans les hôtels de luxe parisiens »

16 juin, salle 4, 105 bd Raspail : Patrimoine mondial, politique locale, tourisme transnational : le cas d’Osogbo (Nigéria) /- Jean-Luc Martineau (HSTM- Inalco, SEDET) : « Osogbo, l’histoire à l’épreuve de la politique »; – Saskia Cousin (IIAC/LAIOS, Université François-Rabelais) : « Oshun, déesse du fluide  »

 

Conference: Patrimoine immatériel, Paris

JEUDI 13 JANVIER 2011

9h30 Accueil des participants

9h45 Propos introductifs
Philippe Bélaval, Directeur général des patrimoines, Ministère de la Culture
Chérif Khaznadar, Président du comité Culture de la Commission nationale française pour
l’Unesco
Rapport général
Toshiyuki Kono, Professeur, Université de Tokio, Président de l’Assemblée générale des
États partie à la convention pour la sauvegarde du PCI

I .Genèse de la notion de patrimoine culturel immatériel
Sous la présidence de Daniel Fabre, Directeur d’études à l’EHESS
10h45 La notion juridique de patrimoine culturel immatériel
Jérôme Fromageau, Université Paris-Sud 11, Faculté Jean Monnet
Du patrimoine immatériel dans le champ des politiques
patrimoniales
Christian Hottin, Adjoint au chef du département du pilotage de la recherche et de la
politique scientifique, Ministère de la Culture et de la Communication
Les entrelacs de l’immatériel et du matériel dans la conservation du
patrimoine en Afrique
* L’approche juridique – Vincent Négri, chercheur CECOJI-CNRS,
* Patrimoine matériel et immatériel, l’approche ethnologique –
Jean Davoigneau, Chargé de mission, Mission Inventaire, Ministère de la Culture

13h00 Déjeuner libre

II. Protéger le patrimoine culturel immatériel :
expériences à travers le monde
Sous la présidence de Jérôme Fromageau
14h30 Le PCI, entre politique québécoise et politique canadienne
Karine Laviolette, Conseillère en patrimoine à la Direction du patrimoine et de la
muséologie (Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine)
La Grèce
Panayota Adrianopoulou, Ethnologue, Ministère de la Culture grec
Les Émirats Arabes Unis
Nasser Hal-Hamiri, Directeur de département patrimoine culturel immatériel,
Ministère de la Culture des Émirats arabes unis
La Lettonie
Anita Vaivade, Doctorante, Université Bordeaux IV
De l’étude du folklore à la sauvegarde du patrimoine culturel
immatériel en communauté française (Wallonie-Bruxelles) de Belgique
Jean-Pierre Ducastelle, Président de la commission du patrimoine culturel
immatériel de la communauté française de Belgique
17h30 Fin des débats de la première journée

VENDREDI 14 JANVIER 2011

III. À qui appartient le patrimoine culturel immatériel ?
Sous la présidence de Christian Hottin
9h30 Le point de vue juridique
Community Involvement in Safeguarding Intangible Cultural
Heritage – The Implications for Governments and for
Communities Themselves.
Janet Blake, Senior Lecturer in Law at the University of Shahid Beheshti in Tehran
Patrimoine immatériel et propriété collective
Kamal Puri, Professor of Intellectual Property, Queensland University of Technology
Les droits de l’État et le patrimoine immatériel
Jean-François Poli, Maître de conférences, Faculté de droit de l’Université de Corte

13h00 Déjeuner libre

IV. Patrimoine culturel immatériel et conflits de valeurs
Sous la présidence de Marie Cornu
14h30 PCI ET ÉTHIQUE
Les cultures taurines
Frédéric Saumade, Chercheur ethnologue
La protection du patrimoine immatériel à l’épreuve de l’éthique
François Julien-Laferrière, Professeur, Université Paris XI
PCI ET PRATIQUES RELIGIEUSES
Les ostensions limousines
Jacques Perot, Président de l’Association française pour la protection des archives privées
La protection des pratiques religieuses à l’épreuve du droit public
Laurent Fonbaustier, Professeur, Université Paris XI
Valeur économique/valeur culturelle, l’exemple de la médecine
traditionnelle chinoise
Wang Li

17h30 – Conclusion des journées
Christian Hottin, Jérôme Fromageau, Marie Cornu

Accès libre mais inscription obligatoire jusqu’au 7 janvier 2011
dans la limite des places disponibles au
CECOJI – 27, rue Paul Bert 94204 Ivry sur Seine Cedex
ou cecoji@ivry.cnrs.fr

Plaquette programme PCI

Seminar: L’instauration du patrimoine ethnologique

La première séance du séminaire :
L’instauration du patrimoine ethnologique. Projet scientifique, catégorie d’actions publiques et instrument de gouvernementalité : retour sur une expérience française aura lieu le
Mardi 7 décembre 2010, 10h-13h, Charenton le Pont

http://www.iiac.cnrs.fr/lahic/spip.php?article824

Noël Barbe et Jean-Louis Tornatore

Seminar: Chine, Savoirs techniques et patrimoine culturel immatériel, XVIIe-XXIe siècle Formation, tradition, transmission

Séminaire de Caroline Bodolec, chargée de recherche CNRS, Frédéric Obringer, chargé de recherche CNRS, Françoise Sabban, directrice d’études EHESS.

Programme 2010-2011, première partie

Jeudi 25 novembre 2010 :

Séance introductive : Notions clefs pour un séminaire sur le Patrimoine culturel immatériel. Exemples de dossiers présentés à l’UNESCO en 2010 par la République Populaire de Chine. [Caroline Bodolec]

Jeudi 9 décembre 2010 :

Présentation d’un projet de recherche sur les savoir-faire du monde Chinois. [Caroline Bodolec, Lucia Candelise, Marie-Paule Hille, Zhao Bing]

Jeudi 13 janvier 2011 :

La cuisine comme élément du PCI : débats français et chinois sur la justification d’un classement. [Françoise Sabban]

Jeudi 27 janvier 2011 :

Les enjeux de l’inscription des diaolou sur la Liste du Patrimoine mondial de l’Unesco pour la Municipalité de Kaiping [Patricia Batto]

Jeudi 10 février 2011 :

Patrimoine matériel ou non matériel ? — une étude sur l’industrie de la soie en Chine [Mau Chuan-hui]

Jeudi 24 février 2011 :

Le dossier « Acupuncture et moxibution chinoise » classé en novembre 2010 sur la Liste représentative du Patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO [Frédéric Obringer]

Jeudi 10 mars 2011 :

Le dossier « Pharmacopée chinoise » comme Patrimoine culturel immatériel en Chine. [Frédéric Obringer]

Caroline.Bodolec (at) ehess.fr
CECMC

Seminar: “Frontières du patrimoine” (CRIA-EHESS 2010-2011)

Chers collègues et amis,

Chers participants au séminaire,

Nous vous prions de bien vouloir trouver ci-dessous et ci-joint le
programme 2010-2011 du séminaire “Frontières du patrimoine: déplacement et
circulation des objets et oeuvres d’art”, organisé au Centre de recherches
interdisciplinaires sur l’Allemagne (Ecole des hautes études en sciences
sociales”. N’hésitez pas à le transmettre à vos doctorants et jeunes
chercheurs. Vous y êtes également cordialement invités.

En vous souhaitant une bonne réception

Nabila Oulebsir / Dominique Poulot / Astrid Swenson

*************

FRONTIERES DU PATRIMOINE : DEPLACEMENT ET CIRCULATION DES OBJETS ET
OEUVRES D’ART

– Nabila OULEBSIR, Université de Poitiers, Gerhico / CRIA, UMR 8131, EHESS.
– Dominique POULOT, Université Panthéon-Sorbonne, LAHIC.
– Astrid SWENSON, Brunel University, West London/Cambridge Victorian
Studies Group (Royaume Uni)

Séminaire de recherche organisé au Centre de recherches
interdisciplinaires sur l’Allemagne, le 3e vendredi de chaque mois,
14h-17h : 19 novembre (EHESS, 54 Boulevard Raspail, 75006, Paris, Salle
242) et 17 décembre 2010 (hors site, Université de Genève), puis 21
janvier, 18 février, 18 mars, 20 mai et 17 juin 2011 (INHA, 2 rue
Vivienne, 75002, Paris. Salle Vasari).

Ce séminaire, dans sa seconde année, continuera à s’intéresser aux débats
suscités par le déplacement des objets patrimoniaux et la circulation des
œuvres d’art en divers contextes et périodes, dans une perspective
nationale et transnationale. Ce thème est traité, d’une part, à partir de
situations de conflits (guerres napoléoniennes ; empires coloniaux
français et britannique ; les deux guerres mondiales), et d’autre part, en
analysant les reconfigurations récentes des collections muséales (Paris,
Londres, Berlin ou Alger), impliquant le déplacement en ce début du XXIe
siècle des objets d’un musée vers un autre. Bien que l’échelle d’approche
diffère de la situation nationale à celle transnationale, les débats
soulevés se croisent et gravitent autour de la question de l’identité, de
la provenance, de la restitution, du statut des œuvres, de
l’inaliénabilité ou de l’éthique du patrimoine.

Contacts :  oulebsir@ehess.fr;  dominique.poulot@univ-paris1.fr;
astrid.swenson@brunel.ac.uk

19 novembre 2010: De l’Antiquité : la Grèce à Rome et à Paris

– Karolina Kaderka (doctorante à l’EPHE, chargée de cours à l’Université
de Marne-la-Vallée), Transferts d’œuvres, transferts d’artistes : la Grèce
à Rome, l’exemple de l’architecture sacrée.

– Sophie Schvalberg (docteur en histoire de l’art, formatrice à l’IUFM de
Versailles-Université de Cergy-Pontoise), Copies d’antiques, créations à
l’antique : la réception des marbres du Parthénon à Paris, au XIXe siècle.

17 décembre 2010: Patrimoine, un mot et un sens en déplacement
(lieu : Université de Genève – communication au colloque
« La notion de patrimoine (1970-2010) », organisé par D. Poulot et L.
El-Wakil)

– Nabila Oulebsir et Astrid Swenson, Patrimoine : voyage des mots et
déplacement de sens en contextes européen et extra-européen (denkmalflege,
heritage, beni culturali, türath…).

21 janvier 2011: Transferts artistiques et circulation des œuvres

– Véronique Samuel-Gohin (chercheur au CDHTE-CNAM), Le livre
d’architecture, support de transferts culturels entre la France et
l’Allemagne.

– France Nerlich (maître de conférences, Université de Tours, Intru), La
circulation des œuvres françaises en Allemagne.

– Bernadette Dufrêne (maître de conférences, Université Ouest Nanterre,
sous réserve), Transferts culturels numériques.

18 février 2011: Les collections d’histoire naturelle

– Pierre-Yves Lacour (docteur en histoire, ATER à l’Université de
Strasbourg/Max-Planck Institut, Berlin), La confiscation de l’Europe
naturaliste : saisies et émergence d’un discours patrimonial.

18 mars 2011: Le patrimoine scientifique : archives, instruments et objets
universitaires

– Thérèse Charmasson (conservateur en chef du patrimoine, Cité des
Sciences et de l’industrie de la Villette), Les archives scientifiques :
état des lieux (titre provisoire).

– Soraya Boudia (maître de conférences, Université de Strasbourg) et
Sébastien Soubiran (docteur en histoire des sciences, responsable de la
politique muséale de l’Université de Strasbourg), Sur l’investissement des
universités dans le patrimoine scientifique.

20 mai 2011: Objets-sculptures en mouvement : du révolutionnaire au
transnational

– Nabila Oulebsir, Les statues équestres de Louis XIV (Place des
Victoires, Paris) et du duc d’Orléans (Place royale – puis – du
Gouvernement, Alger/ Place du duc d’Orléans, Neuilly-sur-Seine) : d’une
histoire révolutionnaire et d’indépendance à une histoire transnationale.

– Astrid Swenson, Le Crac des Chevaliers : appropriation de l’architecture
et de la sculpture des croisés : approches locales, coloniales et
transnationales.

17 juin 2011: Patrimoine et art contemporain

– Patricia Falguières (EHESS), Art contemporain : déplacement,
patrimonialité de la création artistique ?

– Nabila Oulebsir, Contemporanéité du patrimoine architectural et urbain :
présences et usages contemporains du passé.

– Danielle Justes (artiste), Art urbain, art dans la ville.

Seminar: Tourism is politics?, Paris, EHESS

EHESS et Maison des Sciences de l’Homme de Paris, IIAC-LAIOS, CESSP-
CSE, CREDA-ERSIPAL, Centre d’Etudes Africaines

Séminaire “Tourisme : Recherches , Institutions, Pratiques”

Saskia Cousin (IIAC-LAIOS / Université François-Rabelais), Nadège
Chabloz (EHESS / Centre d’Etudes Africaines), David Dumoulin (CREDA-
ERSIPAL / Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle), Bertrand Réau (CESSP-
CSE / Université de Paris 1 Panthéon Sorbonne)

Tourism is politics? 

La sixième saison du séminaire sera consacrée aux multiples dimensions politiques du tourisme. Du circuit (post)colonial aux formes contemporaines du tourisme militant, la question du pouvoir, de ses dynamiques et de sa circulation sera au centre de nos débats. Nous croiserons les approches, les disciplines et les objets, de l’anthropologie visuelle à la science politique. Les séances seront organisées autour d’une projection ou d’une communication, suivie d’une mise en perspective avec un discutant, et d’une discussion avec les participants.

Les séances auront lieu, comme d’habitude, les 1er et 3ème jeudi du mois de 17h à 19h, à l’exception du 21 octobre. Attention, à partir du 6 janvier, les séminaires auront lieu au 105, bd Raspail et non au 54.

– du 21 octobre au 16 décembre 2010 : 54 bd Raspail 75006 Paris. 21, 7, 18 novembre, 2 décembre : salle 214 ; 16 décembre: salle 445 bis.

– du 6 janvier au 16 juin 2011 : 105 bd Raspail 75006 Paris. 6 janvier : salle 9 ; 20 janvier : salle 10 ; 3 février : salle 9 ; 17 février : salle 10 ; 3 mars : salle 9 ; 17 mars : salle 10 ; 7 avril : salle 9 ; 5 mai : salle 9 ; 19 mai : salle 1 et 16 juin : salle 4.

———–

21 octobre, salle 214, 54 bd Raspail / – Pamila Gupta (Wits Institute for Social and Economic Research, South Africa) : « Goa Dourada, the Internal Exotic in South Asia: Discourses of Colonialism and Tourism »

4 novembre, salle 214, 54 bd Raspail : La politique des investissements touristiques / – David Dumoulin K (CREDA-ERSIPAL / Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle) : « Conflits de modèles d’investissement pour le tourisme dans la Conmarca de  Kuna Yala, Panama »; – Tristan Loloum (doctorant à l’EHESS, IIAC/LAIOS): « Tourisme résidentiel, développement immobilier et politiques locales dans le Nordeste brésilien. »

18 novembre, salle 214 ou 215, 4 bd Raspail / – Marie-Laure Guilland (IHEAL-CREDA-Paris3) : « Conflits identitaires autour de la mise en tourisme du patrimoine colombien »

2 décembre , salle 214, 4 bd Raspail / – Clément Marie Dit Chirot (ESO – Univ. de CAEN) et Sabrina Melenotte (EHESS-LAIOS/IIAC) : « Entre voyage et militantisme: les ambiguïtés du tourisme politique dans l’Etat du Chiapas »

16 décembre, salle 445 bis,4 bd Raspail / Saskia Cousin (IIAC-LAIOS, Université François-Rabelais) : « Extension du domaine de la rénovation : Porto-Novo Capitale ».

6 janvier, salle 9, 105, bd Raspail : projection de film / – Global Village, Tamar Gordon (Dept. of Language, Literature and Communication, Rensselaer Polytechnic Institute Troy, NY  USA), 59 min., 2005.

20 janvier, salle 10, 105 bd Raspail / Johanne Pabion (EHESS) : « Le gouvernement kirghize croit-il au Père Noël? Tourisme et politique au Kirghizstan post-soviétique ».

3 février, salle 9, 105, bd Raspail / – Christophe Clivaz, Stéphane Nahrath (Politologues, IUKB-Sion) : « Entre polity, politics et policy, les contributions de la science politique à l’analyse des phénomènes touristiques ».

3 mars, salle 9, 105, bd Raspail : projection de film / – Bwiti et iboga en VF (2). Itinéraire d’un initié militant, Nadège Chabloz (CEA, EHESS, Paris), 52 min., 2010.

17 mars, salle 10, 105, bd Raspail / – Maité Boulosa-Joly (Université d’Amiens (UPJV / H-PIPS) : « Aux confins du « tourisme anthropologique ». Le Nord-Ouest argentin et ses enjeux politiques internes »; – Katia Boissevain, (IDEMEC (CNRS-UMR 6591) et LPED (IRD/Université de Provence) : « Tourisme religieux et politique : l’exemple des pèlerinages juifs en Tunisie ».

7 avril, salle, salle 9, 105 bd Raspail : Projection de Film / – Le palace de la cité perdue, Stéphane Diss (réalisateur), 52 min, 1994.

5 mai, salle 9, 105, bd Raspail / – Céline Travési (assistante-doctorante en anthropologie à l’IUKB) : « Analyse du tourisme culturel Aborigène : logiques « identitaires », gestion du « foncier marin » et objectivation culturelle en Australie »; – Léopold Lucas (assistant-doctorant en géographie à l’IUKB) : « Habiter touristiquement la ville. Le cas de Los Angeles »

19 mai, salle 1, 105, bd raspail / – Gabriele Pinna (doctorant au CRESPPA-GTM) : « Classes et relations de travail dans les hôtels de luxe parisiens »

16 juin, salle 4, 105 bd Raspail : Patrimoine mondial, politique locale, tourisme transnational : le cas d’Osogbo (Nigéria) /- Jean-Luc Martineau (HSTM- Inalco, SEDET) : « Osogbo, l’histoire à l’épreuve de la politique »; – Saskia Cousin (IIAC/LAIOS, Université François-Rabelais) : « Oshun, déesse du fluide  »

Seminar: Roger Canals, Autochtonie, métissage et patrimoine national dans le Venezuela contemporain

Séminaire Questions Autochtones Contemporaines

Jeudi 18 novembre 11h – 13h
EHESS
105, Bd. Raspail
en salle 7

Dans le cadre du thème : Patrimoines autochtones – patrimoines nationaux :
Roger Canals
(Université de Barcelone)

« Autochtonie, métissage et patrimoine national dans le Venezuela contemporain. Le cas des images de la déesse María Lionza »

María Lionza constitue un cas singulier dans
l’univers religieux vénézuélien : reconnue depuis longtemps comme « divinité
nationale et autochtone », représentée en tant que femme indienne, métisse,
blanche ou noire, elle fait l’objet d’un important culte de possession afro-américain
dont les adeptes ne cessent d’augmenter. Alors que ce culte continue à avoir un
sens essentiellement subversif envers les autorités du pays, nous assistons en
ce moment à un processus de reconnaissance institutionnelle voire de
patrimonialisation de María Lionza et « sa religion ». Prenons, par
exemple, les statues monumentales de la déesse situées un peu partout dans le
pays ou la volonté du gouvernement de délivrer des certificats de « pratique
légitime du culte » pour en finir avec les « charlatans ». Malgré
cette appropriation du culte, celui-ci, comme tout l’imaginaire qui entoure
cette déesse, échappe au contrôle de l’État tout en incorporant à la fois
certains de ses symboles.

Roger Canals est professeur et chercheur au département d’anthropologie
de l’Université de Barcelone. Spécialiste en anthropologie visuelle, il a élaborée
une thèse à l’EHESS sur le culte à María Lionza (Venezuela) qui vient d’être
publiée en France. Il a également réalisé plusieurs documentaires dont un sur
cette déesse vénézuélienne (2007) et un récemment fini sur la divination au
Puerto-Rico.

Résponsables :
Jonathan Friedman (EHESS – IRIS)
Natacha Gagné (U d’Ottawa)
Paula López Caballero (CERI-Sciences Po)
Marie Salaün (U Paris V et EHESS-IRIS)