Monthly Archives: March 2014

Seminar: L’institution du patrimoine en France aujourd’hui : fondements, fonctionnement et mise en question

Séminaire “L’institution du patrimoine en France aujourd’hui : fondements, fonctionnement et mise en question”, coordonné par Christian Hottin 
1er avril de 18h à 20h, au France 
EHESS, 190-198 avenue de France, 75013 Paris, salle 3, rdc

Anne Both (Lahic)
“Avant on refaisait tout à neuf”. Anthropologie comparée des pratiques de restauration des archives


http://www.ehess.fr/fr/enseignement/enseignements/2013/ue/723/

Advertisements

Seminar: Mémoires et patrimonialisations des migrations

“Mémoires et patrimonialisations des migrations” (1e, 3e, 5e vendredis du mois) vendredi 4 avril 2014 de 15h à 17h salle des artistes, 96 bd Raspail Paris

Karine Basset  (LARHRA – UMR CNRS 5190, Université Pierre Mendès France, Grenoble 2) : ” Une migration imaginée. Réflexion autour de quelques “entrepreneurs” de la mémoire de la présence sarrasine en France ” 
Depuis le début du 19e siècle, une “mémoire” de la présence des Sarrasins en France, qui remonterait aux courants de migration médiévaux, est alimentée et entretenue par de nombreux acteurs. Si tous s’appuient sur des traditions orales localisées, ainsi que sur l’interprétation de traces archéologiques et de faits de nature hétérogène, les significations de ces entreprises de “mise en mémoire” de la présence sarrasine varient selon les configurations historiques, sociales et culturelles.
A partir de l’analyse de quelques trajectoires d’acteurs, du 19e au 21e siècle, nous explorerons certains aspects de cette mise en mémoire d’une migration non attestée par l’histoire, mais qui ne cesse de constituer pour des collectifs, comme pour des individus, une ressource dont il convient d’éclairer la nature.

Conference: 3-4 avril, SAVOIRS ET NATURE – La face Nord du modèle nordique

LA  FACE NORD DU MODELE NORDIQUE

Colloque organisé par l’Université Paris–Sorbonne
en collaboration avec le
Muséum National d’Histoire Naturelle
et l’Institut Suédois
Projet NALAVI (PRES Sorbonne Universités)

A l’occasion de Umeå Capitale européenne de la culture 2014 et

la Saison culturelle 66° Nord : L’attitude suédoise

Jeudi 3 avril et vendredi 4 avril 2014

Jeudi 3 avril 2014

Maison de la Recherche de la Sorbonne

28 rue Serpente, Paris 6e

Savoir, Savoir-faire, Savoir-être face à la nature

8h30 : Accueil des participants

9h00 : Inauguration du colloque

9h15-10h45 : Paysages culturels

Président de séance : Karl Gadelii

Mikael Svonni : Sami place names in Northern Sweden and their history

Marie Roué : Le paysage culturel d’un éleveur de rennes sami – Mémoire, sens et éthique

Florence Revelin : Le tourisme de nature pris à témoin du paysage culturel sami

10h45-11h15 : Café

11h15-12h45 : La forêt comme patrimoine

Président de séance : Marie Roué

Krister Stoor : Reindeer, Mire and the Forest. A Forest Sámi relationship mirrored in traditional songs

Samuel Roturier : Foresterie dans le Nord : savoirs comparés

Lars Östlund : The cultural past of the natural forest – Sami land-use in northern forests during the last millennia

12h45-14h15 : Déjeuner (Club des enseignants de la Sorbonne)

14h30-15h00 : Krister Stoor, performance de juoigos

15h00-16h30 : Territoires de l’écologie

Président de séance : Jean-François Battail

Sylvain Briens : La nature comme laboratoire

Martin Kylhammar : Littérature et écologie

Adèle de Palaminy : Sami women in a changing society : does women-specific ecological knowledge still exist ?

16h30-17h00 : Café

19h00 : Rencontre avec Åsa Larsson (auteure, polars du Nord). Lieu : Institut Suédois

20h30 : Buffet dinatoire, Institut Suédois

Vendredi 4 avril 2014

Institut Suédois de Paris

11 rue Payenne, Paris 3e

Boréalisme

9h00 : Mots de bienvenue, Mats Widbom, Directeur de l’Institut Suédois

9h10-10h10 : Langues du Nord et écologie

Président de séance : Samuel Roturier

Jocelyne Fernandez Vest : Ecology of Northern Sami : its typological evolution from oral to written language

Karl Gadelii : Perspectives écologiques sur la notion des langues en péril

10h10-10h30 : Café

10h30-11h30 : Boréalisme et discours savant

Président de séance : Sylvain Briens

Maria Walecka-Garbalinska : La rencontre de l’orientalisme et du boréalisme dans les récits de voyage savants au XIXe siècle

Guillaume Ducœur : Le boréalisme dans la théorie des origines des Indo-arya aux XIXe et XXe siècles

11h30-12h30 : Boréalisme et fascination pour le Grand Nord

Président de séance : Martin Kylhammar

Jean-François Battail : L’appel du Grand Nord : entre fascination exotique et curiosité scientifique

Gaëlle Reneteaud : L’Islande et la France : construction d’un espace rêvé et fantasmé du Grand Nord dans la littérature française au XIXe siècle

12h30-14h00 : Déjeuner

14h30-15h30 : Représentations du Nord

Président de séance : Antoine Guémy

Anna Olofsson : Northern Scandinavia through the eyes of the explorer Paul Du Chaillu

Anne-Estelle Leguy : Les artistes nordiques et “la lumière du Nord” à la fin du XIX° siècle

15h30-16h30 : Images du Nord

Président de séance : président : Jocelyne Fernandez Vest

Kajsa Andersson : Autour de L’Image du Sápmi

Frédérique Harry : Autochtones ou allochtones ? Les Sames dans le discours politique de l’extrême-droite

16h30 : Verre de l’amitié

Liste des participants

Kajsa Andersson, Université d’Örebro <kajsa_andersson2001@yahoo.se>

Jean-François Battail, Université Paris–Sorbonne <jfrancois.battail@gmail.com>

Sylvain Briens, Université Paris–Sorbonne <sylvain.briens@gmail.com>

Adèle de Palaminy, MNHM <adepalaminy@mnhn.fr>

Guillaume Ducœur, Université de Strasbourg <g.ducoeur@free.fr>

Jocelyne Fernandez Vest, CNRS/Université Paris 3 <m.m.jocelyne.fernandez-vest@vjf.cnrs.fr>

Karl Gadelii, Université Paris–Sorbonne <k.gadelii@wanadoo.fr>

Frédérique Harry, Université Paris–Sorbonne <frederique.harry@gmail.com>

Martin Kylhammar, Université de Linköping <martin.kylhammar@liu.se>

Anne-Estelle Leguy, Université Paris­–Sorbonne <anne_estelle@yahoo.fr>

Anna Olofsson, Ville d’Umeå <anna.olofsson@umea.se>

Gaëlle Reneteaud, Université Paris–Sorbonne <gaelle.reneteaud@gmail.com>

Florence Revelin, MNHN <revelin@mnhn.fr>

Samuel Roturier, AgroParistech <samuel.roturier@u-psud.fr>

Marie Roué, CNRS/MNHN <roue@mnhn.fr>

Krister Stoor, Université d’Umeå <krister.stoor@samiska.umu.se>

Mikael Svonni, Université de Tromsø <mikael.svonni@uit.no>

Maria Walecka-Garbalinska, Université de Stockholm <Maria.Walecka-Garbalinska@su.se>

Lars Östlund, Université d’Umeå <Lars.Ostlund@slu.se>

Organismes de financement

PRES Sorbonne-Universités (projet NALAVI)

Institut suédois (dans le cadre de la Saison culturelle 66° Nord : l’attitude suédoise, une collaboration entre l’Ambassade de Suède, Business Sweden, l’Institut suédois et VisitSweden)

Comité d’organisation et scientifique

Sylvain Briens, professeur à l’Université Paris–Sorbonne

Karl Erland Gadelii, professeur à l’Université Paris–Sorbonne

Marie Roué, directrice de recherches au CNRS / Museum National d’Histoire Naturelle

Assistant : Virgile Reiter, doctorant à l’Université Paris–Sorbonne

Job:3 post-doctorants au labex Les passés dans le présent

Le laboratoire d’excellence Les passés dans le présent : histoire, patrimoine, mémoire propose 3 contrats post-doctoraux d’un an.

Les trois contrats post-doctorants s’intégreront aux thèmes et projets suivants :

1.    Conceptions « ordinaires » et vocabulaire « vernaculaire » de la médiation de l’histoire

Ce projet de recherche s’inscrit dans le thème 1 du labex : « Relations au passé : représentations et évaluations ». Il  interroge  la médiation de l’histoire et le rapport ordinaire au passé.  La plupart des études qui se sont donné pour objet le rapport au passé sont fondées sur une approche qualitative ou ethnographique d’institutions clairement identifiées (parti, famille, école…), inscrites dans la durée ou sur des enquêtes de réception dans des situations d’interactions, ponctuelles, avec des institutions patrimoniales (musées, mémoriaux, spectacles historiques…).
Dans le prolongement de ces recherches mais également en rupture avec ces perspectives particulières, le présent projet a pour objectif d’évaluer les formes et les contenus  les mieux partagés  du rapport au  passé et les éventuels effets des débats publics relatifs à la “mémoire” , en intégrant à l’analyse des questionnements sociologiques classiques en termes d’appartenance de classe, de croyances religieuses, de trajectoires sociales et migratoires, de niveau d’étude, de genre ou encore de contexte de mobilisation etc… Un programme d’enquêtes qualitatives sera réalisé par une équipe de  chercheurs, à laquelle le post-doctorant sera intégré.

Pour plus d’informations sur le projet, merci de consulter la page du projet.

Mission :

Le (la) candidat(e) devra organiser les différentes étapes de l’enquête et participera, avec le reste de l’équipe, à sa réalisation.

Profil requis :

Le (la) candidat(e) devra être titulaire d’un doctorat de sociologie, de science politique, d’anthropologie ou encore d’histoire. Il (Elle) doit avoir soutenu sa thèse entre le 1er juin 2009 et la date de dépôt de candidature à cet appel. Sans être obligatoirement un ou une spécialiste de la « mémoire » et du rapport au passé, il (elle) devra avoir un intérêt suffisant pour ces questions  pour être scientifiquement associé au projet.
Une expérience solide de l’enquête qualitative comme un désir d’explorer des méthodes a priori moins répandues sur cette thématique (entretiens collectifs ou test projectif) sont attendus du candidat.
Par ailleurs, comme indiqué en introduction, seront privilégiés les dossiers dont le projet de recherche personnel relève de la thématique générale du labex Les passés dans le présent.

Le (la) post-doctorant(e) travaillera en étroite collaboration avec Mme Marie-Claire Lavabre, directeur de recherche CNRS, et l’équipe de recherche de l’ISP, UMR 7220.

Date de prise de poste : 1er septembre 2014
Durée du poste : 12 mois à temps plein

2.     Réceptions, usages et appropriations des expositions historiques à mission commémorative

Ce projet de recherche s’inscrit dans le thème 1 du labex : “Relations au passé : représentations et évaluations”. L’exposition d’histoire est considérée par les pouvoirs publics mais aussi par nombre d’acteurs du patrimoine, en France comme à l’étranger, comme un outil de transmission d’une mémoire commune et de construction de la citoyenneté. L’épaisseur sociale des visites de ces expositions a cependant jusqu’ici été très peu prise pour objet par les chercheurs. Un tel objet pose pourtant des questions centrales de la sociologie : celle de la temporalité de l’individu comme celle de sa socialisation au passé.
Ce projet de recherche entend construire une méthodologie originale pour se saisir de ces questions. Saisissant l’opportunité de la commémoration du Centenaire de la Première Guerre mondiale, il s’intéressera notamment aux réceptions, usages et appropriations sociales de plusieurs expositions historiques prévues pour 2014, dont celle organisée par le Musée de l’Armée et la BDIC, co-porteuse de ce projet aux côtés de chercheurs l’ISP.

Pour plus d’informations sur le projet, merci de consulter la page du projet.

Mission :

Le (la) candidat(e) devra coordonner l’enquête de terrain avec l’aide de la responsable de projet et d’une équipe de vacataires en cours de constitution. Il (elle) sera également étroitement associé(e) à l’analyse et à la restitution des résultats, y compris au sein de publications collectives.

Profil requis :

Le (la) candidat(e) devra être titulaire d’un doctorat de sociologie, de science politique, ou d’anthropologie. Il (Elle) doit avoir soutenu sa thèse entre le 1er juin 2009 et la date de dépôt de candidature à cet appel. Le (la) candidat(e) devra avoir une bonne connaissance de la littérature tant sur les musées d’histoire que sur les memory studies.
Une pratique de l’ethnographie, si possible dans le cadre d’enquêtes auprès de visiteurs, et un goût pour la réflexion méthodologique, ainsi qu’une aptitude à la gestion d’équipe sont attendues du (de la) candidat(e).
Par ailleurs, comme indiqué en introduction, seront privilégiés les dossiers dont le projet de recherche personnel relève de la thématique générale du labex Les passés dans le présent.

Le (la) post-doctorant(e) travaillera en étroite collaboration avec Mme Sarah Gensburger, Chargée de recherche au CNRS et membre de l’ISP, UMR 7220.

Durée de la mission : 12 mois à temps plein
Date de prise de poste : juin 2014

3.     Les effets de la numérisation des archives sur la recherche

Ce projet de recherche s’inscrit dans le thème 2 du labex: « Connaissance active du passé: pratiques et outils de transmission ». Dans les vingt dernières années, les collectes d’archives de chercheurs et leur numérisation ont créé de nouvelles conditions de recherche. L’objectif de l’étude sera d’appréhender les implications de cette numérisation sur l’utilisation des archives, sur les pratiques de recherche et sur les modes de pensée. Trois corpus numériques constitués et conservés à la MAE font l’objet de trois projets en cours dans le labex Les passés dans le présent. Ils représentent un terrain comparatif approprié pour une étude des pratiques de la consultation d’archives dématérialisées, en local (intranet) ou à distance (internet), en accès libre ou contrôlé (inscription, code d’accès), permettant ou non des pratiques collaboratives ; et pour une analyse des effets sur la recherche de cette nouvelle relation aux documents. La dimension comparative est assurée par les différences que présentent les corpus quant à la nature des documents, leur mode de traitement et leur accessibilité en ligne.

Pour plus d’informations sur les projets, merci de consulter les pages des projets : Archives de fouilles de sites préhistoriques et antiquesLes sources de l’ethnomusicologieNaissance de l’ethnologie française. Les premières missions ethnographiques en Afrique

Mission :

Le (la) candidat(e) devra entreprendre une ethnographie des pratiques, par enquête et observation participante, auprès des producteurs et/ou déposants, du personnel en charge des fonds, et des utilisateurs, qu’ils soient ou non des scientifiques. Il (elle) engagera, à partir des données recueillies, une réflexion épistémologique, identifiera les travaux en cours sur cette question, et animera une journée Atelier du labex. La méthodologie et le contenu des enquêtes seront établis en concertation avec S. Blanchy et les trois services gestionnaires (E. Bellon, A. Julien-Da Cruz Lima, M.-D. Mouton/F. Dubois).

Profil requis :

Le (la) candidat(e) devra être titulaire d’un doctorat anthropologie (orientation anthropologie des savoirs) ou en sociologie, histoire ou philosophie des sciences, avoir une bonne maîtrise de la méthode ethnographique (observation, entretien) et de bonnes connaissances en matière de techniques archivistiques et/ou en matière d’humanités numériques. Il (Elle) doit avoir soutenu sa thèse entre le 1er juin 2009 et la date de dépôt de candidature à cet appel.
Par ailleurs, comme indiqué en introduction, seront privilégiés les dossiers dont le projet de recherche personnel relève de la thématique générale du labex Les passés dans le présent.
Le (la) post-doctorant(e) travaillera en étroite collaboration avec Mme Sophie Blanchy, Directrice de recherches au CNRS et membre du LESC, UMR 7186.

Durée de la mission : 12 mois à temps plein
Date de prise de poste : juin 2014

Dossier de candidature

Conditions d’éligibilité du post-doctorant 

Sont éligibles les candidats ayant soutenu leur thèse entre le 1er juin 2009 et la date de dépôt de la candidature à cet appel.

Composition du dossier de candidature 

1)         lettre de motivation ;
2)         curriculum vitae et liste des publications ;
3)         projet de recherche personnelle de 5 pages maximum ;
4)         lettre(s) de recommandation de personnalités qualifiées (le cas échéant) ;
5)         rapport de soutenance de thèse (s’il existe) ;
6)         copie (scannée) du diplôme de doctorat.

Les  dossiers incomplets ne seront pas traités.

Dépôt du dossier

Le dossier de candidature complet, numérique ET papier, devra être envoyé au plus tard le lundi 12 mai 2014 à 12h00 (cachet de la Poste faisant foi).
Pour poster vos candidatures électroniques (merci de constituer un seul fichier PDF), merci d’utiliser dropbox (à télécharger sur https://www.dropbox.com) et de partager votre dossier avec le labex via l’adresse : postdoc2014@passes-present.eu.Merci de bien vouloir nommer vos dossiers de candidature selon l’exemple suivant : POSTDOC14 – NOM DE FAMILLE Prénom.pdf .

Le dossier de candidature papier devra être envoyé à l’adresse suivante :Labex Les passés dans le présent
Université Paris Ouest Nanterre La Défense
Maison Max Weber (bât T) – Bureau T209
200 avenue de la République
92001 Nanterre Cedex

Un accusé de réception électronique vous sera envoyé.

Procédure de recrutement

Le recrutement sera effectué en deux temps.
Dans un premier temps, le jury sélectionnera les candidats qu’il souhaite retenir pour une audition. Les candidats retenus seront avisés le 15 mai 2014.
Dans un deuxième temps, les candidats seront auditionnés. L’audition se déroulera les 27 et 28 mai 2014, sur le campus de l’université Paris Ouest Nanterre La Défense.
Le résultat de la sélection sera annoncé le 30 mai 2014.

Pour tout renseignement, écrire à : postdoc2014@passes-present.eu

CFP: Missionaries, Materials and the Making of the Modern World

Missionaries, Materials and the Making of the Modern World
15-17 September 2014
Emmanuel College Cambridge
United Kingdom

While some scholars have understood the activity of overseas Christian missionaries primarily in terms of a ‘Colonization of Consciousness’ (Comaroff & Comaroff 1992), a range of recent scholarship has also emphasised the profoundly material dimensions of much missionary activity. While religious conversion was never unimportant historically, many missionaries have been equally heavily involved in practical projects to remake the world. Their global projects have transformed landscapes, forms of architecture and modes of dress, but have also shaped underlying narratives of modernity and modernisation (Keane 2007).
This flagship international conference will bring scholars from different disciplines together with heritage professionals to explore the global networks of exchange established by Christian missionary organisations, the materials that circulated through these, and the transformational effects these exchanges had in many different parts of the world, including Europe itself.

Deadline is 29 April

 

Seminar: Dynamiques de patrimonialisation des sites et des rituels religieux, 2 avril 2014

Prochaine séance du séminaire de centre EHESS, IIAC Équipe-LAHIC, 2013-2014
Dynamiques de patrimonialisation des sites et des rituels religieux
 
Sossie ANDÉZIAN, CR CNRS, IIAC-LAHIC ; Christian DÉCOBERT, DR CNRS, LEM-EPHE ; Anna POUJEAU, post-doctorante Labex HASTEC, CEIFR
Mercredi 2 avril, 13h-16h, Bât Le France, Salle du Conseil A, R-1, noyau A
 
Intervention de Zacharie de Pierrepont, doctorant Paris I
L’essor des espaces sacrés dans le Yémen médiéval :
les enjeux d’un processus de patrimonialisation (xiie-xve siècles)

CFP: Appel à projets transnationaux sur le patrimoine culturel dans le cadre de l’ERA-NET+ “HERITAGE PLUS”

L’ANR et le Ministère de la Culture et de la Communication s’associent à l’ERA-NET+ HERITAGE PLUS pour lancer un appel à projets (AAP) transnationaux dans le domaine du patrimoine culturel. Cet AAP est soutenu par quinze pays : la Belgique, Chypre, le Danemark, l’Espagne, la France, Israël, l’Italie, la Lituanie, la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la Roumanie, le Royaume Uni et la Suède.

L’AAP a pour objectif de stimuler les recherches et la production de connaissances concernant l’utilisation et la gestion durable du patrimoine culturel. Il s’inscrit au cœur des défis sociétaux et doit constituer un levier d’action pour le développement de la société. L’AAP vise à financer d’excellents projets de recherches collaboratives, transnationales, interdisciplinaires, innovantes en matière de R&D, dédiées au patrimoine culturel matériel, sans exclure toutefois les aspects associés relevant du patrimoine culturel immatériel et du patrimoine digital.

L’AAP financera des projets autour de trois grands axes de recherche :

  1. Préservation du patrimoine culturel matériel et de ses expressions immatérielles.
  2. Stratégies durables pour la protection et la gestion du patrimoine culturel.
  3. Utilisation et réutilisation de toutes les formes de patrimoine culturel.

CFP: “Memory on the Move: Theory and Methodology of Memory and Migration” Budapest September 2014

Working group 3 Memory and Migration

 

Call for Papers

 Workshop, Budapest 29-30 September 2014.

Memory on the Move: Theory and Methodology of Memory and Migration

 The dominant framework and metaphor for memory studies has been place and nation. However, in a society characterized by mobility and migration, by transnational trajectories across borders, place and nation as point of departures for memory studies have become untenable. Moreover, they have failed to respond to an analysis of the agency of diasporic and transnational communities.

Thus, the aim of this workshop is to address the theory and methodology of studying transnational memory in which memory is considered as a perpetual dynamic of construction and reconstruction, of past and present, of inclusion and exclusion.

The length of the presented papers should be approx. 20 min. A selection of the papers presented will be invited for publication in the ISTME working papers series (on-line). We encourage contributions on theoretical, empirical and methodological issues. Studies involving longitudinal and/or comparative analyses and contributions focusing on the European context are particularly welcome. Possible topics are:

Memory and diaspora: migrant’s particularism and/or cosmopolitanism.

Memory and new belonging: migrant’s renegotiation of their past.

Memory and mediation: migrant’s communication with home(land) as a dynamic between parting and imparting.

Memory and conflict: migrant’s memories of conflict and tensions in new homeland.

Memory and privatization: migrant’s private memories as the guardian of difference.

Memory and space: migrant’s spatial practices and experiences.

Memory and strategies of resistance: migrant’s use of everyday practices of action and resistance.

The deadline for submission of abstracts (150-200 words) is 15 May 2014. Notice of acceptance will be communicated by 15 June 2014.

Workshop: Médiateurs de la mémoire, journée franco-italienne dédiée la valorisation des collectes de témoignages oraux

Nouvelles figures professionnelles : Médiateurs de la mémoire. Journée d’étude franco-italienne

Jeudi 10 avril 2014
Amphi Jean Baptiste Say
Conservatoire National des Arts et Métiers
292 Rue Saint-Martin, 75003 Paris
M° Réaumur-Sébastopol ou Arts et Métier
L’entrée est gratuite et soumise à inscription à l’adresse suivante : patrizia.molteni@focus-in.info

http://viadeo.com/s/Prr21

Programme

9.00-9.30 Allocution de bienvenue,  M. Andrea Cavallari, Consul Général d’Italie

Un mot d’introduction /Claire Scopsi, Laboratoire Dicen, Conservatoire National Arts et Métiers

  L’oreille et le regard: l’histoire et les sources orales / Modérateur Antonio Canovi, Laboratoire d’Histoire des Migrations-Université de Modène et Reggio Emilia

9.30-10.00 Du militantisme à l’histoire: le recueil des oralités dans le scénario italien – Giovanni Contini, Président  de l’Associazione Italiana di Storia Orale 

10.00-10.30      Caractéristiques de l’Histoire Orale Française (titre provisoire) –  Florence Descamps Maître de conférence à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes.

10.40-11.00 Pause

11.00-11.30 Le réseau des musées et collections techniques (RéMuT) et la participation du public : le projet Wiki OSNI (Objet scientifique non identifié) /Isabelle Proux , Musée des arts et métier, réseau RéMut (www.remut.fr/).

11.30 -12.00  Trajectoires de recherche et chercheurs entre histoire et ethnographie du travail à Milano/Sara Zanisi  –  Associazione AVoce, ethnographie et histoire du travail, des entreprises et du territoire (www.avoce.eu)

12.00-12.30 Débat

12.30-14.00 Pause

Après-midi

Mémoires : enregistrer, filmer, documenter / Modératrice Claire Scopsi, Conservatoire National Arts et Métiers

 

14.15-15.15 L’histoire en documentaire : quelques considérations sur le fonctionnement de la mémoire collective/

-Lorenzo Bertucelli, Président Fossoli Camp Foundation, Carpi   *Crocevia Fossoli

-Antonio Canovi, Laboratoire d’Histoire des Migrations-Université de Modène et Reggio Emilia      *Rondinelle d’Italia / Italiens à Rebeq / Mirella et Giuliana : « les gènes de l’antifascisme » 

 15.15-15.45 La collecte d’archives orales filmées « Mémoires des Algériens du Souf à Nanterre »/Rosa Olmos, Responsable du service audiovisuel et archives orales de la Bibliothèque de Documentation Internationale Contemporaine.

15.45-16.15  « Du témoignage à la scène : Sur les traces de l’émigration italienne, voyage théâtral et musical »/Anna Andreotti, comédienne, chanteuse et ethnomusicologue, Cie Arsenal Fragile/Maggese.

16.15-16.30  Débat

16.45-17.00 pause

17.00-17.30 Mise en scène de la mémoire par la conception et la réalisation de l’exposition Archéologie d’un rêve (Maison du peuple de Saint-Claude)/  Alain Mélo (Historien, archiviste, archéologue).

 17.30-18.00  Voyageurs virtuels et réels dans les mémoires   /    www.resistenti et http://memorias.faceef.fr  Associazione Emilia Romagna –  Jardins numériques

 18.00-18.30  Débat

Workshop: Rencontres européennes du patrimoine / 10-11 avril 2014 / Galerie Colbert – INP

Rencontres européennes du patrimoine
Ce qu’exposer veut dire
10 et 11 avril 2014

Auditorium de la Galerie Colbert
2, rue Vivienne, 75002 Paris
tél : +33 1 44 41 16 41
www.inp.fr
Inscription gratuite et obligatoire auprès de :
marie-christine.vigutto@inp.fr

Programme en pièce jointe.

Colloque organisé en partenariat avec le laboratoire d’excellence « Création, arts et patrimoine » et avec le soutien de la direction générale des patrimoines, ministère de la culture et de la communication.
________

Placée sous la direction de Philippe Dagen, la rencontre, ouverte au plus large public et destinée aussi aux élèves conservateurs en formation, a pour ambition de présenter les différentes problématiques qu’implique le projet d’exposition depuis sa conception jusqu’à son ouverture au public, à travers l’exemple de manifestations emblématiques de l’année 2013.
Expositions d’archives, d’art contemporain, mais aussi expositions dans les monuments historiques, chaque exemple sera l’occasion de faire intervenir les différents acteurs qui travaillent à l’élaboration de ces manifestations artistiques ou scientifiques et d’aborder des thématiques aussi diverses que l’édition du catalogue, le mécénat, le public et la médiation, la conservation préventive, le transport et l’installation des œuvres ainsi que la scénographie.
Ce qu’exposer veut dire 2014 est la deuxième édition d’une manifestation qui a l’ambition de devenir un rendez-vous annuel.