Rosemarie Lucas

Docteur en histoire de l’art contemporain (décembre 2010).
EA 1279 : Histoire et critique des arts, université Rennes 2 – Haute Bretagne

Qualifiée aux fonctions de Maître de conférences dans la 22e section (2011).

Thématiques de recherche

Rosemarie Lucas est docteur en histoire de l’art contemporain et a travaillé, sous la direction de Jean-Yves Andrieux, professeur d’histoire de l’architecture et du patrimoine en France (XVIIIe-XXe siècle), sur la thématique des parcs naturels régionaux. Sa thèse a été soutenue par la région Bretagne dans le cadre des ARED (2004-2007).
Rosemarie Lucas est détentrice d’un DEA de l’université Rennes 2 Haute-Bretagne en Histoire et critique des Arts (XIXe siècle : Architecture et Patrimoine) portant sur les musées ethnographiques et historiques régionaux en Bretagne. Elle possède également une Maîtrise des sciences et techniques, « Métiers de l’exposition » et a mené une recherche sur la muséographie des anciens musées d’ethnologie régionale.
Rosemarie Lucas travaille sur les questions liées au patrimoine : la patrimonialisation des espaces naturels et ruraux appliquée au champ muséal et au dispositif de l’exposition (parcs naturels et écomusées). Ses travaux portent notamment sur les tendances qui contribuent aux changements dans les institutions muséales (histoire des musées, écomuséologie, nouvelles muséologies).

Domaines de spécialisation :
–       Histoire de l’art, culture et société (xixe-xxe siècles)
–       Muséologie historique
–       Histoire du patrimoine et de sa valorisation
–       Histoire culturelle et institutionnelle

Expériences professionnelles et pédagogiques

Rosemarie Lucas est chargée de cours à l’université Bretagne occidentale de Quimper ainsi qu’à l’IUP Métiers du Patrimoine de l’université Bretagne Sud de Lorient. Elle y enseigne entre autres, depuis 2004, l’histoire du patrimoine et des institutions culturelles à des étudiants de Licence, et la muséologie à des étudiants de Master. Elle y organise des séminaires de professionnalisation et participe à l’encadrement des projets collectifs. Elle dirige également des mémoires de Master « politiques patrimoniales et développement culturel ».
Dans le cadre de sa formation, elle a participé à plusieurs commissariats d’exposition : « Made in Africa », au centre culturel de Cesson-Sévigné (Ille-et-Vilaine), juin 2002 ; « Bergers de Crau, au-delà de l’image » (Muséon Arlaten, Arles, 1er Juillet – 15 août 2002). Elle a aussi collaboré à plusieurs études de faisabilité, pour la création d’un centre d’interprétation des Métiers d’art et du Design à Locmaria (Quimper) et pour la création d’un lieu dédié à Yves Tanguy (Locronan).
Elle a participé à plusieurs séminaires de Master et de Doctorat de l’université Rennes 2 et au colloque international « Patrimoine et patrimonialisation : fabrique, usages et réemplois », tenu à Rennes 2, les 12 et 13 octobre 2007, sous la triple tutelle scientifique de l’équipe d’accueil 1279 – Histoire et critique des arts en France (Jean-Yves Andrieux, Université Rennes 2) ; des chaires de recherche du Canada en patrimoine urbain (Luc Noppen, UQAM) et en patrimoine ethnologique (Laurier Turgeon, Université Laval). En 2010, elle a participé au séminaire consacré à la place de la Bretagne dans la construction d’une ethnologie du proche, tenu au cours des années 2009-2010 à l’université de Bretagne occidentale (Jean-François Simon, CRBC – Brest), et à l’université Bretagne sud (Laurent Le Gall, CERHIO – Lorient), avec le concours de la MSH Bretagne.
En avril 2012, elle publie un ouvrage issu de sa thèse aux Presses universitaires de Rennes, dans la collection « Art & Société ».

Publications

L’invention de l’écomusée. Genèse du parc d’Armorique (1957-1997)
, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2012, (Art & Société), 351 p.
« Le parc d’Armorique : muséographier la Bretagne ? », Le Gall L., Simon J.-F., (dir.), Quelle place pour la Bretagne dans l’élaboration d’une ethnologie du proche ? Rennes, Presses universitaires de Rennes, (publication prévue en 2012).
« La maison des techniques et des traditions ouessantines dans le cadre du parc d’Armorique : muséographier le milieu de vie », p. 91 à 103, Sabatier B., Lemaître C., (dir.), Patrimoine et patrimonialisation : fabrique, usages et réemplois, Québec, Éditions Multimondes, 2008, 296 p.


Courriel : rosemarie.lucasatorange.fr

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: