Guillaume Jean

histoire des arts du Ghana, du 16ième siècle à nos jours. Les fameux rois Ashanti (Asantehene) ont “toujours” été en demande d’objets symboliques précieux (regalia: orfevrerie etc). Je cherche à analyser les differentes influences stylistiques, iconographiques, rassemblées de façon synthétique autour d’un art de cour, et comment cela aurait façonné une sorte d’identité “ashanti” des arts du Ghana, qui sont aujourd’hui encore en pleine dynamique (voir par exemple les cercueils sculptés).

Guillaume JEAN (doctorant en histoire des arts)
Université Paris 1 Panthéon Sorbonne

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: