Seminar: “Du marché au musée” (6e séance du séminaire Réécrire le passé colonial), le 24.04, 10h-13h, MQuai Branly, salle 2

Sixième séance du séminaire

REECRIRE LE PASSE COLONIAL : ENJEUX CONTEMPORAINS DES COLLECTIONS DE MUSEE

(EHESS/ENS, Centre Maurice Halbwachs)

le 24.04.2017, de 10h-13h
Attention changement de salle:

Musée du Quai Branly – Jacques Chirac, salle 2 (sous-sol), 37 Quai Branly, 75007 Paris

 

Thématique de la séance : Du marché au musée
Intervenantes: Maureen Murphy, Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne et Marguerite de Sabran, Sotheby’s France.
La séance sera introduite et modérée par Felicity Bodenstein (Musée du Quai Branly – Jacques Chirac) et Damiana Otoiu (Université de Bucarest).
L’intervention de Maureen Murphy se propose de formuler une réponse à la question “L’art contemporain africain serait-il à la mode ? L’actualité artistique parisienne au prisme de l’histoire”
Maureen Murphy est maître de conférences en histoire de l’art contemporain à l’Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne. Ses recherches portent sur l’histoire de la réception et de la représentation des arts d’Afrique dans les musées occidentaux, sur les liens entre ces derniers et l’art moderne ainsi que sur l’art contemporain africain. Elle est notamment l’auteur de deux ouvrages, De l’imaginaire au musée. Les arts d’Afrique à Paris et à New York (1931 – 2006), Dijon, Les Presses du réel, 2009 et Un palais pour une cité. Du musée des colonies à la Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration, Paris, Réunion des musées nationaux, 2007.

L’intervention de Marguerite de Sabran portera sur “Marché, Musées… quel(s) rapport(s)? Au cours de l’histoire moderne et dans le feu de l’actualité en matière de patrimoine, les arts d’Afrique sous le regard des musées et du marché de l’art”
Marguerite de Sabran dirige le département des arts d’Art d’Afrique et d’Océanie de Sotheby’s France depuis 2007. Elle a travaillé pour le ministère français des Affaires étrangères sur des projets culturels liés à  l’Afrique et a été commissaire, en 2010, de l’exposition Africa Rising (LVMH). Elle est l’un des coordinateurs depuis 2010 du séminaire « Métiers et acteurs du Marché de l’art », Master II, Ecole du Louvre. Elle est notamment l’auteur de « Pierre Guerre, le regard d’un collectionneur » Revue des deux Mondes, hors-série, avril 2011, p. 33-44, et de « La “Maison du pays “. L’exposition du patrimoine dans les musées privés d’Afrique de l’Ouest et du Cameroun », Cahier d’études africaines,  1999, vol. 39, numéro 155, pp. 885-903.

Le séminaire s’inscrit dans l’axe de recherche du Centre Maurice-Halbwachs sur l’anthropologie des héritages coloniaux.

Il est proposé en lien avec le projet de recherche “Museums and Controversial Collections. Politics and Policies of Heritage‑Making in Post-colonial and Post-­socialist Contexts”, financé par l’Agence Roumaine de la Recherche (2015-2017): http://www.nec.ro/research-programs/uefiscdi-cncs/te-projects/current/museums
Page web du séminaire : https://enseignements-2016.ehess.fr/2016/ue/1729/

Les prochaines séances : Pratiques artistiques et anthropologie (22.5.2017) et Recherche participative dans les collections : “communautés sources” et “diasporas” (12.6.2017).
L’équipe du séminaire: Felicity Bodenstein, Benoît de L’Estoile, Damiana Otoiu, Dominique Poulot, Laurella Rinçon, ‎ Anna Seiderer, Margareta von Oswald.

Advertisements
Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: