Seminar: Tourisme religieux 13 Octobre / Serena Bindi : Mises en scène patrimoniales des rituels de possession au Garhwal

Séminaire de recherche « Tourisme : Recherches, institutions, pratiques »
2e et 4e jeudis du mois, du 29 septembre 2016 au 23 février 2017
Université Paris Descartes (45 rue des Saints-Pères)
Salle Mandel C, 17h-20h

“Tourisme religieux”

Mises en scène patrimoniales des rituels de possession au Garhwal

Serena Bindi,  Faculté SHS Sorbonne, Centre de Recherche Canthel

13 Octobre, 17h-20h

Salle Mendel C

Université Paris Descartes CUSP

Dans le cadre du séminaire

« Tourisme : Recherches, institutions, pratiques »

Savoirs et pratiques religieux-thérapeutiques fournissent des instruments utiles à la production d’un discours sur le « soi » et sont souvent susceptibles de devenir autant de lieux pour la revendication de positionnements sociaux, politiques et culturels. Mon exposé illustrera ces dynamiques en focalisant l’attention sur trois épisodes s’inscrivant en milieu rural au Garhwal dans l’état nord indien de l’Uttarakhand. Chacun de ces cas relève du processus de reproduction des rituels, faisant appel à la possession, sous forme de spectacle. Lorsqu’ils sont pris en considération simultanément, ces épisodes mettent en relief les dynamiques complexes qui accompagnent le processus de transformation de ces pratiques en éléments patrimoniaux.

Présentation

SERENA BINDI  (serena.bindi@parisdescates.fr) est Maitre de Conférences en Ethnologie à l’Université Paris Descartes, France depuis 2012. Ses enseignements portent sur l’ Anthropologie de la maladie, les théories de la religion et du rituel, et l’anthropologie de l’Asie du Sud. Elle a obtenu son doctorat à l’Université de Sienne et à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (Sienne-Paris 2009) avec une thèse qui explore les façons dont la possession oraculaire  contribue à façonner la quotidienneté et le vécu des villageois dans la région himalayenne du Garhwal en Inde du Nord. En s’appuyant sur différentes théories développées dans les champs de l’anthropologie de la maladie, de la religion et de la performance, et de l’anthropologie politique ses travaux s’attachent à étudier et analyser les continuités et les transformations associées aux processus rituels de guérison dans les régions urbaines et rurales du Garhwal. Dans le cadre de ses recherches, elle explore l’intersection entre les notions anthropologiques d’événement, les expériences de maladie et les processus diagnostiques. Elle a dirigé sur ce sujet le numéro de la revue Mondes Contemporains intitulé “L’événement et la maladie” (2012). Elle a aussi co-dirigé l’ouvrage “Cross-cutting Indian Studies: An interdisciplinary Approach to Dynamics of Power” (2016), qui explore certaines questions méthodologiques et théoriques relatives à l’étude interdisciplinaire des dynamiques de pouvoir en Asie du Sud. Elle prépare actuellement la publication d’un ouvrage collectif en langue anglaise sur la patrimonialisation des savoirs et des pratiques thérapeutiques (“Heritage Making and Reconfiguration of Therapeutic Resources”). Ce thème a déjà été abordé dans un article publié dans le journal Anthropologie et Santé (2013). Pour une liste complète de ses publications, voir  http://www.canthel.fr/serena-bindi.html.

Publications récentes

Direction d’ouvrages scientifiques  

Bindi Serena, Mucciarelli Elena, Pontillo Tiziana (dir.)  Cross-cutting South Asian Studies ;An Interdisciplinary approach, DK Prinworld, New Delhi, 2016

Articles et chapitres scientifiques 

 

  1. 2016 (à paraître), « Transmettre avec douleur. Souffrance infligée, rituel et possession en Inde», in Pierrot A. (dir.), Anthropologie et Education, Hermann éditeurs, Paris.

 

  1. 2016 (avec David Orr) (accepté et à paraître), « Medical Pluralism and Global Mental Health », in White, R., Jain, S., Orr, D. Read, U. (dir.),The Palgrave Handbook of Global Mental Health: Socio-cultural Perspectives, Palgrave-Macmillan, London. (en anglais).

 

  1. 2016 (accepté et à paraître), « Des places ordinaires aux endroits de la mise en scène. La  reproduction des rituelssous forme de spectacle et la destinée de la possession dans l’ Himalaya indien », in Angelillo M. (dir.) Teoria e Prassi dello spazio in India, Mimesis, Udine.

 

  1. 2016, « Une histoire de fantômes au Garhwal. Analyse d’une croyance et de son contexte », in Beggiora S. (dir.) Démons, fantômes et monstres en Himalaya. Une enquête ethnographique, METI Edizioni, Hieros, Torino : 21-51 (en italien).

 

  1. 2016, «Denouncing the Lack of Belief: Forms of Meta-Reflexivity about Ritual Failures in Garhwal», in Bindi S ., Mucciarelli E ., Pontillo T. (dir.)  Cross-cutting South Asian Studies ; An Interdisciplinary approach, DK Prinworld, New Delhi : 116-144. (en anglais).

 

  1. 2016, Introduction, in Bindi S ., Mucciarelli E ., Pontillo T. (dir.)  Cross-cutting South Asian Studies ; An Interdisciplinary approach, DK Prinworld, New Delhi : 1-17. (en anglais).

 

  1. 2015, « Mots persuasifs. La production de la parole divinatoire dans l’Himalaya indien » in Cutolo A., Grilli S., Viti  F. (dir.) Temps, personne, valeur, Argo, Lecce : 249-272. (en italien).

 

  1. 2015, « Grandir aujourd’hui en Himalaya Indien. Des rituels au service d’une nouvelle adolescence », in Ethnologie Française, XLV, 2015, 4 : 715-724.
Séminaire de recherche « Tourisme : Recherches, institutions, pratiques »
2e et 4e jeudis du mois, du 29 septembre 2016 au 23 février 2017
Université Paris Descartes (45 rue des Saints-Pères)
Salle Mandel C, 17h-20h

“Tourisme religieux”

Cette douzième saison du séminaire « Tourisme : Recherches, institutions, pratiques » s’intéresse au « tourisme religieux ». Les
mobilités motivées par des quêtes religieuses et/ou spirituelles représentent un phénomène massif, qui rend poreuses les frontières entre
des champs considérés comme incompatibles (le sacré, l’économie, l’art,le ludique). Le concept de « tourisme religieux » constitue non
seulement un objet de réflexion académique, mais il est employé tout autant par les opérateurs économiques, les décideurs politiques que par
les agents religieux eux-mêmes.
À partir d’enquêtes empiriques, ce séminaire s’attachera à explorer les pratiques des acteurs engagés à différents niveaux dans cette forme de
tourisme et la manière dont ses mobilités sont initiées, encadrées et organisées par des opérateurs privés ou politiques. Les intervenants
seront invités à questionner les différentes catégories/concepts utilisés pour désigner la pluralité des mobilités et des migrations des
individus ayant trait au religieux, au sacré, au spirituel, notamment la pertinence de la dichotomie souvent effectuée entre « tourisme
religieux » et « pèlerinage ». Il s’agira également d’interroger l’insertion du tourisme dans le « marché des biens de salut » (Weber).
La multiplicité des acteurs qu’il engage et des domaines qu’il convoque font du tourisme religieux un lieu privilégié pour l’observation de
l’accroissement de la diversité religieuse, ses nouvelles modalités de circulation, de déterritorialisation, d’appropriation, de
patrimonialisation que ce soit par des individus, des acteurs politiques ou par des nouveaux entrepreneurs en religion ou en tourisme.

contacts :

nchabloz@ehess.fr<mailto:nchabloz@ehess.fr>

saskia.cousin@parisdescartes.fr<mailto:saskia.cousin@parisdescartes.fr>

annedoquet@yahoo.fr<mailto:annedoquet@yahoo.fr>

sebastien.jacquot@univ-paris1.fr<mailto:sebastien.jacquot@univ-paris1.fr>

Programme des interventions 2016-2017 (susceptible de modifications):

– 29/09 : Nadège Chabloz (Imaf, EHESS) : « L’invention d’un chamanisme africain. Réappropriations touristiques, politiques, artistiques et religieuses de rites initiatiques thérapeutiques. Les cas du bwiti à Libreville (Gabon) et des “Gnawa” d’Essaouira (Maroc) »

– 13/10 : Serena Bindi (Paris Descartes, CANTHEL) : «Mises en scène patrimoniales des rituels de possession au Garhwal, Inde du Nord”

– 10/11 : Katia Boissevain & Cyril Isnart (CNRS, Idemec, AMU). « Tourisme et religions en Méditerranée. Usages culturels du eligieux dans le catholicisme et l’islam contemporains (Europe du Sud-Maghreb) »

– 24/11 : Nicolas Commune (DySoLa, Laboratoire de sociologie et d’anthropologie, Université de Rouen), « Detox, écothérapie et soins traditionnels. Les séjours en spas comme une nouvelle forme de retraite spirituelle » ?

– 08/12 : Joseph Ronald Dautruche (Université d’État d’Haïti), « Tourisme et vodou en Haïti : nouveaux touristes, nouvelles pratiques et nouvelles perspectives »
Saskia Cousin (Paris Descartes, CANTHEL) : Pèlerinage esthétique sur les terres d’Ogou.

– 12/01 : Kali Argyriadis (IRD), Nicolas Puig (IRD) , Séverine Gabry-Thienpont (IFAO), « Circulation et relocalisation du Zâr (Egypte – Europe) : du rituel à la scène, de la scène au rituel ? ».

– 26/01 : Olivier Chiron (Celas, Bordeaux III), « Le tourisme religieux et les autres pratiques touristiques au Sikkim autour d’un héritage marketing »
Francis Mobio & Raphaël Rousseleau (Université de Lausanne, Institut Religions, Cultures, Modernités (FTSR) ; Centre d’Etude de l’Inde et de l’Asie du Sud (EHESS-CNRS, « Prendre la vague » à Puri (Odisha) : quelques expériences de l’océan sur un site de pèlerinage en Inde »

– 23/02 : Olivia Legrip-Randriambelo (Université Lyon 2), « Les festivités du fifohazana. Tourisme religieux et déferlante médiatique autour du mouvement de Réveil malgache »
Aziz Hlaoua (CEMS, EHESS, Paris ; CJB, CNRS,Rabat) intervention sur la zawiya al Qaririya Al Boutchichiya (Maroc) (manque titre définitif)

Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: