Job: Les enjeux politiques de la circulation d’un objet de collection entre l’Europe et Hong Kong (Marseille, EHESS)

APPEL A CANDIDATURE 

CONTRAT DOCTORAL

Anthropologie/sociologie.

Les enjeux politiques de la circulation d’un objet de collection entre l’Europe et Hong Kong ( Centre Norbert Elias, EHESS Marseille)

Dans le cadre de l’ANR VIPOMAR « La vie Politique des marchandises » dirigée par Boris Pétric au Centre Norbert Elias à Marseille (EHESS/CNRS), il est proposé :

UN contrat doctoral en anthropologie/sociologie de 36 mois portant sur les enjeux politiques de la circulation d’un objet de collection entre l’Europe et Hong Kong.

La recherche  portera sur l’univers transnational du marché d’un objet de collection – laissé au choix du doctorant (objet d’art, produit de luxe, vin, montre, joaillerie etc). Cette recherche devra particulièrement s’intéresser à l’émergence de Hong Kong comme un global hub remettant en question des places fortes historiques (New York, Londres, Paris) afin de contribuer à un renouvellement des réflexions sur les espaces politiques de la globalisation.

Les conditions

Prioritairement, le projet de recherche doctoral doit s’inscrire dans une logique de comparaison afin de saisir en quoi le rôle traditionnel de Paris ou de Londres pour  la vente d’un objet de Collection est en train de se métamorphoser. Il sera question d’étudier le rôle émergent de Hong Kong et la manière dont les acteurs et les institutions de cet univers se reconfigurent. À partir d’une ethnographie multi-située des salles de ventes, des salons, expositions marchandes et des divers acteurs de cette économie mondialisée, le doctorant mènera une ethnographie sur ce monde transnational en construction.

Une mobilité à Hong Kong (de 20 mois) pour mener ce travail de recherche est obligatoire. Sur place,  le doctorant sera accueilli au CEFC de Hong Kong. Sur place, le doctorant aura la possibilité de travailler avec des chercheurs participant au projet ANR “VIPOMAR” affiliés au Hong Kong Institute for the Humanities and Social Sciences à l’Université, plus particulièrement avec l’anthropologue de l’Université de Yale, Helen Siu, dont les recherches portent spécifiquement sur l’importance politico-économique et culturelle des hubs (Siu 2008).

Cette bourse de 36 mois s’adresse à des étudiants de toute nationalité titulaires d’un Master 2 ou équivalent, et justifiant d’une inscription en doctorat à la date du 1er octobre 2016 à l’EHESS de Marseille, sous la direction d’un(e) chercheur(e) de l’ANR VIPOMAR (http://centre-norbert-elias.ehess.fr/index.php?2036)

Le montant de la bourse est de 36 mensualités de 1 430 € nets du 1er octobre 2016 au 31 septembre 2019.

La procédure

Chaque candidat(e) devra soumettre un dossier comprenant obligatoirement les trois rubriques suivantes :

  1. description du projet doctoral (3 pages maximum),
  2. CV du candidat ou de la candidate,
  3. une à deux lettres de recommandations de chercheurs.

Ce dossier doit être adressé par mail aux trois destinataires suivants :

boris.petric@ehess.fr

celine.lesourd@gmail.com

jocelyne.bernard@univ-amu.fr

AVANT le 30 JUIN 2016.

Tout dossier arrivé après cette date ne sera pas examiné. Tout dossier incomplet ne sera pas pris en compte.

L’audition des candidats sélectionnés aura lieu entre le 4 et 8 juillet 2016. Les réponses définitives seront transmises le 11 Juillet 2016.

 

argumentaire complet

Les villes où se trouvent des « hubs » du marché des objets de collection représentent des véritables laboratoires en sciences sociales pour l’étude de la circulation et des flux d’idées, de marchandises et d’acteurs transnationaux. Le concept de hub du marché de ces objets de collection est une extension de la notion de « ville globale » qui fonctionne comme une plaque tournante d’un réseau  d’intégration mondial relié à d’autres centres économiques. De manière dominante, le terme « hub » fait surtout référence aux places financières. Les plus grands hubs mondiaux du marché des objets de collection tels que New York, Londres, Pékin, Hong Kong ou encore Paris, sont des lieux possédant des caractéristiques singulières sur les plans du transport, du commerce, des technologies et de l’expertise. Comme ont pu le montrer plusieurs travaux (voir par exemple Quemin 1994), la vente de ces objets constitue une approche pertinente pour saisir la production de ces flux, participant à la production de valeurs contemporaines d’objets transformés en choses (Bazin & Bensa 1994) ou en signes (Baudrillard 1972).

Pourtant, la seule prise en compte de la dimension économique ne suffit pas pour saisir les enjeux multiples prenant place au sein de ces nouveaux lieux de la globalisation, notamment les enjeux politiques et identitaires. En l’occurrence, les ventes aux enchères du marché des objets de collection mettent en circulation des objets aux fonctions diverses, issus de mondes sociaux très différents, et font intervenir les groupes qui les ont produits en fonction d’enjeux bien particuliers (Appadurai 2013 ; Geismar 2013). Il en va ainsi des conflits liés à la vente aux enchères d’objets revendiqués comme sacrés et inaliénables par certains groupes de population concernés. Certains objets deviennent ainsi difficilement “vendables” au cours d’enchères organisées dans des places fortes traditionnelles comme Paris ou New York. On assiste alors à un déplacement vers de nouvelles places fortes comme Hong Kong qui est en passe de devenir le véritable global hub des ventes aux enchères. Etant donné l’importance croissante du public asiatique émergent et la mobilité accrue des collectionneurs, des acheteurs et des employés de maisons de ventes, le marché de l’art en général se déplace progressivement vers Hong Kong.

Le doctorant étudiera tout particulièrement l’univers transnational de ventes d’un de ces objets spécifiques, laissé à son propre choix, afin de contribuer à un renouvellement des réflexions sur les espaces politiques de la globalisation. Le monde globalisé de ce marché des objets de collection est directement concerné par l’installation des plus grandes maisons de ventes durant la dernière décennie à Hong Kong. Les acteurs transnationaux de cet univers ne circulent plus seulement entre les plaques fortes historiques de New York, Londres, Paris mais aussi entre les villes globales émergentes de Hong Kong, Pékin, Shanghai, Singapour et Tokyo (voir notamment Abélès 2011). En quoi ce déplacement est-il significatif de l’émergence d’une nouvelle élite transnationale échappant à l’autorité traditionnelle des Etats. Le doctorant appréhendera la salle de ventes aux enchères comme une « nouvelle arène du politique » où des acteurs non-étatiques s’affrontent dans un jeu politique au-delà de l’Etat (Abélès 2008 ; Pétric & Monsutti 2009).

Références

ABELES, Marc 2011. Pékin 798. Paris : Stock.

  1. Anthropologie de la globalisation. Paris : Payot.

APPADURAI, Arjun 2013. Condition de l’homme global, traduit de l’anglais par Françoise Bouillot (The Future as Cutural Fact : Essays on the Global Condition, 2013, Verso). Paris : Éditions Payot & Rivages.

BAZIN Jean & Alban BENSA 1994. « Les objets et les choses : Des objets à « la chose » », Genèses, volume 17, numéro 17, pp. 4-7.

BAUDRILLARD Jean 1972. Pour une critique de l’économie politique du signe. Paris : Gallimard.

GEISMAR Haidy 2013. Treasured Possessions : Indigenous interventions into cultural and intellectual property. Durham, NC : Duke University Press.

PÉTRIC Boris 2014. « Transformer le désert chinois en vigne », Le Monde Diplomatique, juillet 2014, p. 17.

PÉTRIC Boris & Alessandro MONSUTTI 2009. « Les Nouvelles Arènes du Politique: Organisations Internationales et non Gouvernementales, Fondations et Think Tanks », Tsantsa.

QUÉMIN Alain 1994. « L’espace des objets. Expertises et enchères à Drouot-Nord », Genèses, numéro 17 (« Les objets et les choses »), pp. 52-71.

SIU Helen & Agnes KU (réds.) 2008. Hong Kong Mobile: Making a Global Population. Hong Kong: Hong Kong University Press.

Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: