Publication : Passeurs de culture et transferts culturels

Passeurs de culture et transferts culturels

Textes rassemblés par Elsa Chaarani Lesourd, Catherine Delesse, Laurence Denooz

PUN – Éditions Universitaires de Lorraine, coll. Interculturalités
Commander

http://www.lcdpu.fr/livre/?GCOI=27000100800330

Passeurs de culture et transferts culturels
Toute langue traduit et véhicule une identité culturelle spécifique, collective ou personnelle, selon l’histoire du locuteur, de l’écrivain ou de l’artiste. Toutefois, au travers des mariages mixtes, des migrations, du déracinement, des exils, des expatriations, des redécouvertes identitaires dans les peuples postcoloniaux, se créent des synergies inédites qui agissent sur la langue et la culture, générant ainsi une (des) nouvelle(s) langue(s) et une (des) nouvelle(s) culture(s) à l’intersection de deux ou plusieurs cultures originelles. Il se crée ainsi un nouvel espace interculturel en perpétuelle évolution et construction. Le colloque « Passeurs de culture et transferts culturels » des 4, 5 et 6 octobre 2012 a porté sur toutes les situations où s’opère un transfert, quel qu’il soit, d’une culture à une autre, en interrogeant les notions de passage ou de transfert d’une culture à une autre, d’une langue à une autre, d’une littérature à une autre, dans leurs multiples aspects.
Elsa Chaarani Lesourd est actuellement Professeur de langue et de littérature italiennes à l’Université de Lorraine (Lis). Ses travaux portent surtout sur la littérature narrative italienne et l’histoire du XIXe siècle italien, en particulier l’oeuvre d’Ippolito Nievo (1831-1861), écrivain garibaldien dont elle a publié une biographie (Ippolito Nievo, uno scrittore politico, Venise, Marsilio, 2011). Elle s’intéresse actuellement aux questions liées à la condition féminine et elle est à l’origine d’un projet de recherche portant sur Femmes, monde féminin et ruptures.

Catherine Delesse est Professeur de linguistique anglaise à l’Université de Lorraine (Idea). Ses travaux portent sur la linguistique contrastive, l’anaphore, la traduction de la bande dessinée et la relation image-texte dans la bande dessinée. Elle a publié en collaboration avec Bertrand Richet un ouvrage sur la traduction anglaise d’Astérix, Le coq Gaulois à l’heure anglaise. Elle travaille actuellement sur une comparaison des procédés de création lexicale dans la série Harry Potter et sa traduction française.

Laurence Denooz est Professeur de littérature et culture arabes à l’Université de Lorraine (Crem) et à l’Université libre de Bruxelles. Spécialiste d’interculturalité et des rapports entre l’Orient et l’Occident, elle a travaillé notamment sur le rôle du transfert de la médecine, de l’astronomie et de la philosophie grecque dans le développement de la culture scientifique arabe médiévale et sur l’exploitation du patrimoine méditerranéen et arabe dans la constitution d’une littérature arabophone moderne. Actuellement, elle étudie, dans les corpus romanesques et théâtraux arabes, les critères et conceptions de la reconstruction identitaire des individus en situation de déplacement.

Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: