Conference: Dispositifs de représentation (de l’exil). Colloque international “Etudier l’exil”, Université Aix-Marseille & MUCEM, 19-23 mai 2015

Dans le cadre du colloque international “Etudier l’exil” qui se tiendra à l’Université Aix-Marseille (Maison de la recherche, Pôle Multimedia Aix) & au MUCEM les 19-23 mai 2015 et dont le programme complet se trouve ici : http://nle.hypotheses.org/2706
 
La session “Dispositifs de représentation” aura lieu vendredi  22 mai à partir de 9h dans l’auditorium du MUCEM avec les interventions suivantes : 
9h-Dispositifs de représentation

Présidente de session : Crystel Pinçonnat (Université Aix-Marseille)

Conférence d’ouverture : Jacques HAINARD (Ethnologue, conservateur) 

  •  CLAIRE FONTAINE (artistes)
  • Marie DARRIEUSSECQ (écrivain)
  • Alexandra GALITZINE-LOUMPET (NLE-CEM)
  • Isabelle MARQUETTE  &  Lucile GRUNTZ (MUCEM)
  • Elena MONTANARI (MeLa* Project / European Museums in an age of Migrations)
  • Louisa ZANOUN (Association Génériques)

L’expérience exilique, comme tout phénomène humain, n’existe et ne prend sens que médiatisée par un ensemble de codes affectifs et culturels. Sa spécificité, toutefois, tient au fait que la figuration de l’exil convoque d’emblée une multiplicité de systèmes référentiels, au minimum une dualité entre le lieu de départ et le lieu d’arrivé, l’individuel et le collectif, le communautaire et le national, l’exilé et ses descendants. En outre, ces cadres d’expression jouissent rarement du même statut, soit que le sujet exilé, par nécessité ou par stratégie, privilégie l’un au détriment des autres, soit que, entre sociétés d’origine et d’accueil, le partage des pouvoirs, politiques ou symboliques, matériels ou idéologiques introduise de nouvelles distinctions. Il importe donc d’analyser comment diverses pratiques (littérature, arts plastiques, cinéma, théâtre, musique, muséographie) restituent l’expérience exilique en en analysant l’ensemble des modes de figuration et d’exposition.

Entrée libre mais inscription obligatoire pour accéder au Mucem en dehors des heures habituelles d’ouverture

 (voir http://nle.hypotheses.org/2706)

D’autres interventions touchent aux questions de patrimonialisations de l’expérience de l’exil, notamment dans la session “Espaces exiliques” (conférence d’ouverture : Marianne Hirsch – Columbia University).

Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: