Séminaire : Le local dans la valorisation et mise en scène des patrimoines – Séance du 17/12/2013

Séminaire de Recherche

Le local dans la valorisation et mise en scène des patrimoines

Les organisateurs du séminaire vous invitent à participer à la prochaine séance prévue

Mardi 17 décembre 2013 au MNHN – 14H30 à 17H00  

« Grand Amphithéâtre d’Entomologie»
45 rue Buffon – Paris 5ème – Métro Austerlitz 

Intervention  – Thomas GUINDEUIL * 

« Inventer un patrimoine national comestible : aux origines de la « cuisine éthiopienne »

Résumé :

À l’intérieur comme à l’extérieur des frontières nationales, les restaurants gastronomiques éthiopiens se réclament d’une seule et même « cuisine éthiopienne ». Celle-ci trouve son origine dans l’invention d’une haute cuisine au sein des cours nobiliaires de l’Éthiopie de la fin du xixe siècle. Cette cuisine naît d’une recherche d’amélioration des savoir-faire culinaires propres aux élites sociales et politiques de l’État éthiopien, les chrétiens amharas et tigréens des hauts plateaux du Nord. Elle a gagné entre temps, par la diffusion de la restauration en Éthiopie, une distribution spatiale bien plus vaste que ses seules régions d’origine. Tradition inventée, la « cuisine éthiopienne » acquiert un statut de symbole national entre les années 1880 et les années 1940 sous la plume des voyageurs occidentaux comme des lettrés éthiopiens. Elle est consacrée par la publication, en 1945, d’un manuel scolaire à destination des futures « dames » éduquées de l’empire. À l’heure où les publics comme les instances nationales et internationales reconnaissent la valeur patrimoniale de la cuisine et des pratiques alimentaires, cette présentation se propose de revenir, à travers l’exemple éthiopien, sur les origines sociales, culturelles et politiques de ce processus de patrimonialisation de la cuisine.

* Thomas Guindeuil est Chercheur postdoctoral au Labex « Création, Arts et Patrimoines » /Institut national du patrimoine, associé au Centre d’études des mondes africains (CEMAf, UMR 8171)

Les organisateurs du séminaire  : Marie-Christine Cormier-Salem (géographe, IRD), Yves Girault (muséologue, MNHN),  Dominique Guillaud (géographe/géographie culturelle, IRD), Bernard Roussel (ethnobotaniste, MNHN) de

l’UMR 208 « Patrimoines Locaux » et Dominique Juhé-Beaulaton (historienne, CNRS) de l’UMR 7206 « Eco-Anthropologie »

Retrouver toutes les informations et le programme du séminaire sur le site www.paloc.ird.fr / page manifestations scientifiques

Renseignement – Contact : Ludivine Goisbault –  paloc@mnhn.fr –  Tél : 01.40.79.36.70
Muséum National d’Histoire Naturelle – UMR 208 «  Patrimoines Locaux » – MNHN/IRD –  Département Hommes, Natures, Sociétés –  57 rue Cuvier  – CP 26 – 75231 Paris cedex  05

Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: