CFP : Colloque “Public(s), non-public(s) : questions de méthodologie”, 22-23 mai 2014 à Metz

Appel à communications / Call for Papers

4ème colloque international de l’AJC CREM

4th International Conference of the AJC CREM

Association des Jeunes Chercheurs du Centre de Recherche sur les Médiations

Young Researchers Association of the Research Center on Mediations

Public(s), non-public(s) : questions de méthodologie

Public, Audiences, Refractory Public: Methodological Issues

22 et 23 mai 2014 à Metz (France)

May 22-23, 2014 – in Metz (France)

 PublicNonPublic-appel

PublicAudiencesRefractoryPublic-CallforPapers


Date limite d’envoi des propositions : 29 novembre 2013 

Langues de travail : français et anglais

Paper submission deadline: November 29, 2013
Languages: French and English

(Enclosed is the English version of the Call of Papers )

Présentation du projet scientifique

Les membres de l’Association des jeunes chercheurs du CREM, Centre de recherche sur les médiations, organisent un colloque les 22 et 23 mai 2014 dont le but est d’exposer et de discuter des problèmes méthodologiques autour de la notion de public et de ses marges. Cette manifestation scientifique a pour but de rassembler des doctorants et jeunes docteurs issus de différentes disciplines des Sciences humaines et sociales.

La notion de public ne va pas de soi dans toutes les disciplines : abondamment sollicitée par la sociologie de la culture et les sciences de l’information et de la communication, la notion de public est par exemple plus marginale en sciences du langage, en littérature et en art, ou se décline sous d’autres terminologies notionnelles (récepteur, destinataire, co-énonciateur, participants, lecteurs, spectateursauditeursetc.) Cette notion est également en concurrence dans un même champ d’études avec d’autres notions voisines telles que celle des usagers dans l’analyse des médias. Toutefois, malgré ces cloisonnements terminologiques, des questions transversales se posent autour du public (le nom public est pris ici dans son acception générique) : la représentation et le rôle du public de la production à la réception, la participation et la réflexivité du public, la catégorisation des publics, etc. Dans l’intitulé du colloque, l’hypothèse du pluriel incite à explorer les multiples conceptions, catégories et nuances que recouvrent la notion de public et ses déclinaisons disciplinaires. L’opposition « public(s) »/ « non-public(s) » propose d’interroger le public et ses marges.

La notion de public(s) est souvent incontournable dans des travaux portant sur la production ou la réception d’objets et de dispositifs. Le recours à cette notion nécessite un travail sur les représentations de cette notion et la construction de cadres d’analyse pertinents. L’appréhension des publics nécessite des choix méthodologiques définis en fonction de la conceptualisation de la notion de public(s), ou qui sont sous-tendus par une conception du ou des public(s). Parmi ces choix méthodologiques, il y a notamment, selon les sujets d’étude, la terminologie, les outils de mesure, la composition de corpus, les méthodes d’enquête. L’invitation à discuter les notions de public(s) et de non-public(s) en termes deméthodologie dans un colloque interdisciplinaire a pour objectif de permettre aux jeunes chercheurs de soumettre les fondements méthodologiques, leurs analyses, des résultats (même partiels) et les questions qui demeurent, à travers des sujets d’étude où la notion de public, ses marges ou ses déclinaisons disciplinaires sont un enjeu.

À titre exploratoire, voici quelques-unes des questions à traiter :

–        Quelle est la place et la définition du public dans le(s) cadre(s) théorique(s) choisi(s) ?

–        Quelles représentations véhiculent les notions de public(s), de non-public(s) ou de « presque-public » ?

–        Quelle est la pertinence des catégorisations de public(s) rencontrées dans les espaces sociaux ?

–        Quelles catégorisations analytiques sont adoptées par le chercheur ?

–        Quelles méthodes et quels outils convient-il de privilégier pour une enquête sur les différents types de publics, presque-publics, non-publics ?

–        Quelles méthodes d’enquête déployer pour aborder les « publics d’usagers » du numérique ?

–        Comment accéder aux publics non contributifs, aux lurkers des médias numériques, silencieux et qui ne sont pourtant pas passifs ?

–        Quelles sont les marques ou traces des publics dans les œuvres ?

–        Comment aborder l’expression de la réflexivité des publics et le processus interprétatif en production comme en réception ?

–        Comment constituer des corpus pour l’analyse d’un public spécifique ?

–        Quelles méthodes d’observation pour analyser le(s) public(s) d’un dispositif ?

–        Etc.

Toute proposition de communication qui abordera les problèmes méthodologiques liés au public (ou autre espace social de réception, ou non-réception, d’un objet ou d’un dispositif) sera examinée. Les communications seront regroupées selon les axes suivants :

Axe 1 : Le destinataire et l’œuvre ou le contenu médiatique

Axe 2 : Les usagers et le dispositif de médiation

Axe3 : Les publics et les actions culturelles

Axe 4 : Circulation des représentations des œuvres et contenus médiatiques

 

Modalités de soumission

Les propositions de communication seront soumis avant le 29 novembre 2013 sous forme de résumé en français ou en anglais (5 000 signes maximum, espaces compris, Times New Roman, police 12, interligne simple, avec 8 références maximum, 5 mots-clés, un titre, au format .doc) à l’adresse ajccrem@gmail.comEn objet, vous indiquerez « Proposition PNP : VOTRE NOM, votre prénom ». Dans l’e-mail, vous donnerez les informations suivantes : nom, prénom, adresse e-mail, statut universitaire/professionnel, université et laboratoire de rattachement, nom de votre directeur de thèse, titre de la communication. Dans le document joint ne devront apparaître que le titre de la communication, le résumé, les références et cinq mots-clés (vos  nom, prénom et laboratoire ne devront pas y figurer).

Dans le résumé, vous exposerez l’axe traité, la problématique, la théorie et la méthode de référence, les résultats obtenus ou attendus, le plan de l’intervention. Les résumés seront évalués par le comité scientifique en fonction de leur pertinence avec le thème du colloque, de leur intérêt scientifique et de la qualité rédactionnelle.

 

 

Calendrier

Clôture des soumissions : 29 novembre 2013

Notification d’acceptation : 20 décembre 2014

Envoi des contributions pour les actes : 28 février 2014

Evaluation des contributions : 28 mars 2014

Colloque : 22 et 23 mai 2014

Envoi des versions définitives des contributions : 27 juin 2014

 

Comité d’organisation

Rosana CONTRERAS-GAMA

Julien FALGAS

Aurora FRAGONARA

Agnès FELTEN

Nathalie GERBER

Pauline THEVENOT

 

Soutiens institutionnels

CREM, Centre de recherche sur les médiations EA 3476

Comité scientifique

Audrey Alvès (CREM, Université de Lorraine), Patrick Amey (Medi@lab, Université de Genève), Marta Boni (MHSC, Concordia University), Adeline Clerc (CREM, Université de Lorraine), Marion Colas-Blaise (IPSE, Université du Luxembourg ; CREM), Alexandre Coutant (OUN-ELLIAD, Université de Franche-Comté), Béatrice Damian-Gaillard (CRAPE, Université de Rennes 1), Lee Davidson (Museum & Heritage Studies, Victoria University of Wellington), Laurent Di Filippo (CREM, Université de Lorraine ; Skandinavistik, Universität Basel), Pascal Durand (CELIC, Université de Liège), Béatrice Fleury (CREM, Université de Lorraine), Sébastien Genvo (CREM, Université de Lorraine), Bertrand Gervais (Figura, Université du Québec à Montréal), Stéphane Goria (CREM, Université de Lorraine), Séverine Equoy Hutin (LLC-ELLIADD, Université de Franche-Comté) Jean Lagane (CNRS, LAMES (UMR 7305), Aix-Marseille Université), Alain Lavigne (PNCP, Université Laval), Michelle Lecolle (CREM, Université de Lorraine), Philippe Le Guern (CAPHI, Université de Nantes), Delphine Le Nozach (CREM, Université de Lorraine), Marc Lits (ORM, Université catholique de Louvain), Céline Ségur (CREM, Université de Lorraine), Christine Servais (LEMME, Université de Liège), Virginie Spies (Equipe Culture et Communication / Centre Norbert Elias (UMP 8562 – EHESS – UAPV – CNRS)),Jacques Walter (CREM, Université de Lorraine).

Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: